Mois : janvier 2015

NICE: HOSSZU TOUJOURS LÀ

Samedi 31 Janvier 2015.

Meeting international Golden Tour de Nice. Trois victoires, en dos, brasse et libre, pour Katinka Hosszu toujours aussi active bonne à tout faire. Les Français Mélanie Hénique (50 papillon), Mehdy Metella (50 papillon) et Jérémy Stravius (200 mètres) l’emportent chacun dans une épreuve. Succès allemands, hongrois et suédois.

100m dos dames.- 1.Katinka HOSSZU (Hongrie), 1’0’’47 ; 2.Daryna ZEVINA (Ukraine), 1’1’’78 ; 3.Michelle COLEMAN (Suède), 1’2’’26. 100m dos messieurs.- 1. Christian DIENER (Allemagne), 55’’03 ; 2. Benjamin STASIULIS (CN Marseille),  55’’34 ; 3.Simon SJODIN (Suède), 55’’94. 200m brasse dames.- 1.Katinka HOSSZU (Hongrie), 2’29’’ ; 2.Adeline MARTIN (Antibes), 2’31’’24 ; 3.Lara GRANGEON (CN Calédonien), 2’32’’85. 200m brasse messieurs.- 1.Erik PERSSON (Suède), 2’14’’55 ; 2.Quentin COTON (Antibes), 2’15’’17 ; 3.DavidVERRASZTO(Hongrie),2’15’’46. 50m papillon dames.- 1.Mélanie HENIQUE (Amiens), 26’’42 ; 2.Marie WATTEL (Nice), 26’’91 ; 3.Katinka HOSSZU (Hongrie), 27’’15 ; 4. Cloé HACHE (Nice) et Justine BRUNO (Beauvaisis), 27’’43. 50m papillon messieurs.- 1.Mehdy METELLA (Marseille), 23’’82 ; 2.Andriy GOVOROV (Ukraine), 23’’83 ; 3.Frédérick BOUSQUET (Marseille), 24’’19. 200m nage libre dames.- 1. Katinka HOSSZU (Hongrie), 1’58’’32 ; 2. Coralie BALMY (Mulhouse), 1’58’’75 ; 3. Charlotte BONNET (Nice) 1’59’’62. 200m nage libre messieurs.- 1.Jérémy STRAVIUS (Amiens), 1’48’’77 ; 2. 2.Jordan POTHAIN (Nautic Alp’38), 1’49’’36 ; 3.Mykhaylo ROMANCHUK (Ukraine), 1’49’’52. 400m 4 nages dames.-  1.Stina GARDELL (Suède), 4’44’’ ; 2. Katinka HOSSZU (Hongrie), 4’48’’38 ; 3.Evelin VERRASZTO (Hongrie, Nice), 4’52’’07. 400m 4 nages messieurs.- 1.David VERRASZTO (Hongrie), 4’17’’ ; 2.Jeremy DESPLANCHES (Nice), 4’20’’96 ; 3. Simon SJODIN (Suède) 4’26’’50. En séries, Yannick LEBHERZ (Allemagne), 4’24’’42. 4 fois 100m dames (séries).- 1. Allemagne, 3’48’’29 ; 2. France, 3’48’’30. 4 fois 100m messieurs (séries).- 1. France, 3’22’’12 (Manaudou, 48’’68 lancé).

QUADRUPLE SETO, DOUBLE HORTON

Samedi 31 Janvier 2015

Perth, Australie. – Si le Japon n’a pas dominé le meeting international de Perth, un Japonais, Darya Seto, champion du monde du 400 mètres quatre nages, a montré une forme éclatante. Il a gagné les quatre courses individuelles dans lesquelles il était engagé, deux le premier jour, vendredi, 200 mètres papillon et 400 mètres quatre nages, deux autres samedi, le 200 libre et le 200 quatre nages. Autre Japonais, Ryosuke Irie a gagné, lui, 100 et 200 dos. Quant à l’Australien Mackenzie Horton, il a nagé 14’55’’76 au 1500 mètres (son record personnel, 14’48’’76, date des Jeux du Commonwealth d’août dernier à Glasgow). Ayant aussi gagné le 400 mètres, le jeune et talentueux Horton réussit donc le doublé du demi-fond.

200 mètres dos messieurs : 1. Ryosuke Irie (Japon), 1’54’’62 ; 2. Mitchell Larkin (Australie), 1’56’’05 ; 3. Jiayu Xu (Chine), 1’57’’18.

1500 mètres : 1. Mackenzie Horton (Australie), 14’55’’76 ; 2. Michael McBroom (USA) 15’13’’48 ; 3. David McKeon (Australie), 15’21’’60 ; 4. Zao Qui (Chine), 15’28’’50.

400 mètres 4 nages dames : 1. Keryn McMaster (Australie), 4’37’’79 ; 2. Sakiko Shimizu (Japon), 4’37’’82 ; 3. Maya Di Rado (USA), 4’37’’85 ; 4. Miyu Otsuka  (Japon) 4’40’’57.

Relais 4 fois 50 mètres messieurs : 1. USA, 1’27’’93 (au départ, Schneider, 22’’12) ; 2. Australie, 1’28’’35 (Magnussen, 21’’58 lancé) ; 3. Japon, 1’30’’04.

Relais 4 fois 50 mètres 4 nages dames : 1. Australie, 1’48’’85 (Seebohm, 27’’64 en dos) ; 2. USA, 1’50’’98 ; 3. Japon, 1’51’’35 ; 4. Chine, 1’51’’55. Non classée, Australie B, 1’49’’99.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES SŒURS CAMPBELL NE SE FONT PAS DE CADEAUX

Samedi 31 Janvier 2015

Bataille de Campbell. A ma gauche Campbell, 1,86m. A ma droite Campbell, 1,79m. J’oubliais les prénoms. Cate, 1,86m, Bronte, 1,79m. La sororité la plus incroyable du sport moderne depuis les sœurs Williams du tennis. Jusqu’ici, Cate, l’ainée, imposante naïade, a toujours dominé. Mais Bronte, moins grande, plus légère, se rapproche. Voire la menace.

Là, aujourd’hui, à Perth, dès le début de la seconde journée des « Series » du meeting BHP Billiton, ça a fait pire que chauffer. Ca a été brûlant, volcanique. Départ : temps de réaction plus court, 0’’59 contre 0’’69, pour Bronte. Une vraie « foire d’empoigne », le main à main le plus serré qu’on puisse imaginer. Cate passe « devant » avec deux centièmes d’avance, 25’’48 contre 25’’50, merci le chronométrage électronique, sans ça, on ne pouvait rien voir. Il n’y a plus qu’elles deux ; l’Américaine Margo Geer est larguée en 25’’95 et pourtant elle déménage aussi, un mètre vingt devant les autres, pas gamines pourtant : Yuhan Qiu, la Chinoise, 16 ans, 26’’58, Shannon Vreeland, autre Américaine, championne olympique du quatre fois 200 mètre, double championne du monde de relais, et qui, là, avec son 26’’67, fait l’effet d’une débutante.

Et ça continue, les sœurs se tiennent. Cate l’emporte dans un festival d’éclaboussures. D’un centième. Un ongle. 53’’13 contre 53’’14.

Cate a eu chaud. Elle revient de loin. Opérée d’une épaule en août dernier. Il faudrait pas que la petite (le respect se perd) prenne de l’ascendant. Elle va remédier à ça. Derrière, Geer, 54’’23, Qiu, 54’’63, Duo Chen (Chine), 54’’82, Vreeland, 54’’95…

A cinq courses de la fin du programme du meeting, seule Emily Seebohm, gagnante du 100 mètres dos dans un temps tonitruant de 58’’89, peut se comparer favorablement aux exploits des deux sœurs. Cette performance n’est pas si éloignée du record du monde tout polyuréthane, 58’’12, de Gemma Spofforth, et encore plus près, des 58’’23 d’Emily.

Côté messieurs, c’est le Japonais Daiya Seto, décidément l’homme en forme de Perth, qui s’est payé le 200 mètres libre, après avoir gagné la veille deux courses et pas des moindres, 200 papillon et 400 mètres quatre nages, il a gagné en utilisant une technique de nageur de demi-fond, bien au chaud, encore 6e sur 7 aux 50 mètres (25’’61), 5e au 100m (53’’16), puis 3e au 150m (21’’07), il passe alors Cameron Mc Evoy et Thomas Fraser-Holmes, les deux Australiens qui ont mené tambour battant. Gagne en 1’48’’35, de peu devant McEvoy, 1’48’’58, le Chinois Keyuan Shang, 1’48’’72, Fraser-Holmes, 1’48’’74, Ryan Lochte, 1’48’’78, Shun Wang, Chine, 1’49’’19, Darian Townsend, USA, 1’50’’56. Même pas fatigué Seto, il va le montrer dans une heure sur 200 mètres quatre nages.

100 mètres brasse messieurs : 1. Cody Miller (USA), 1’0’’39 ; 2. Yasuhiro Koseki (Japon), 1’0’’42 ; 3. Jake Packard (Australie), 1’0’’54. 100 mètres dos dames : 1. Emily Seebohm (Australie), 58’’89 ; 2. Madison Wilson (Australie), 1’0’’06 ; 3. Yuanhui Fu (Chine), 1’0’’13; 4.Kathleen Baker (USA), 1’0’’92; 5. Xueer Wang (Chine), 1’1’’23. 100 mètres papillon : Tim Phillips (USA), 52’’34 ; 2. Jayden Hadler (Australie), 52’’35 ; 3. Tommaso D’Orsogna (Australie), 52’’46 ; 4. Takuro Fujui (Japon), 52’’50. 200 mètres papillon dames : 1. Cammile Adams (USA), 2’7’’61 ; 2. Suzuka Hasegawa (Japon), 2’7’’89. 200 mètres quatre nages messieurs : 1. Daiya Seto (Japon), 1’58’’27 ; 2. Ryan Lochte (USA), 1’58’’57 ; 3. Hiromi Fujimori (Japon), 1’59’’89. 400 mètres dames : 1. Yuhan Zhang (Chine), 4’6’’83 ; 2. Jessica Ashowwod (Australie), 4’7’’55 ; 3. Bronte Barratt (Australie), 4’8’’72 ; 4. Rebecca Mann (USA), 4’10’’48 ; 5. Chihi Igarashi (Japon), 4’12’’69. 50 mètres messieurs : 1. Joshua Schneider (USA), 22’’38. 200 mètres brasse dames : 1. Kanako Watanabe (Japon), 2’23’’43 ; 2. Micah Lawrence (USA), 2’25’’19 ; 3. Runa Imai (Japon), 2’25’’48 ; 4. Jinglin Shi (Chine), 2’25’’97.

FLORENT MANAUDOU ROI DE NICE

Vendredi 30 Janvier 2015

Meeting Golden Tour de Nice

Deux meilleures performances mondiales de l’année commençante ont été réalisées au meeting de Nice. Sur la plus courte distance du programme, Florent Manaudou a réussi 21’’89, de qui devance les 21’’91 de Bruno Fratus (Brésil) à Austin. Sur la plus longue distance de nage libre, le 1500 mètres, c’est le jeune crack du demi-fond ukrainien Mykhaylo Romanchuk qui a brillé, réalisant le premier 1500 mètres de la saison en moins de 15 minutes, avec 14’58’’49, loin devant les régionaux de l’étape Damien Joly et Anthony Pannier, relégués à 35 et presque 50 mètres.

Toujours sur la brèche, l’épatante Katinka Hosszu s’est jouée sur 50 mètres d’une spécialiste, Anne Santamans, et n’a pas ou blié, le même après-midi, de se distinguer sur 800 mètres et d’enlever également le 200 mètres dos avec la 4e performance du début de saison. Il fallut une Marie Wattel réactive pour enfin dominer l’insatiable magyare, sur 100 mètres papillon…

Messieurs .- 50 mètres.- 1. Florent Manaudou (Marseille), 21’’89 ; 2. Jérémy Stravius (Amiens), 22’’74. 1500 mètres.- 1. Mykaylo Romanchuk (Ukraine), 14’58’’49 ; 2. Damien Joly (Antibes, 15’18’’31 ; 3. Anthony Pannier (Sarcelles), 15’27’’76. 200 mètres dos.- 1. Christian Diener (Allemagne), 1’58’’82 ; 2. Benjamin Stasiulis (Marseille), 2’1’’36 ; 3. Yannick Lebherz (Allemagne), 2’1’’87 ; 4. David Verraszto (Hongrie), 2’2’’63 ; 5. Oleg Garaymovytch (Avignon), 2’4’’41. 100 mètres brasse.- 1. Giacomo Perez Dortona (Marseille), 1’1’’75 ; 2. Erik Person (Suède), 1’2’’58 ; 3. Hendrik Feldwehr (Allemagne), 1’2’’70 (en série, 1’2’’30) ; 4. Quentin Coton (Antibes), 1’3’’05. 100 mètres papillon.- 1. Mehdi Metella (Marseille), 52’’86 ; 2. Simon Sjodin (Suède), 53’’76 ; 3. Jordan Coelho (Vanves), 54’’20. Dames .- 50 mètres.- 1. Katinka Hosszu (Hongrie), 25’’32 ; 2. Anna Santamans (Nice), 25’’49 (en séries, 25’’44) ; 3. Michelle Coleman (Suède), 25’’68 ; 4. Mélanie Henique (Amiens), 25’’93 ; 5. Annika Bruhn (Allemagne), 25’’95 ; 6. Cloé Hache (Nice), 26’’02. En séries, Sarah Sjöström (Suède), 25’’27. 800 mètres.- 1. Katinka Hosszu (Hongrie), 8’45’’84 ; 2. Alizée Morel (Nice), 8’52’’10. 200 mètres dos.- 1. Katinka Hosszu (Hongrie), 2’10’’09 ; 2. Darina Zevina (Ukraine), 2’13’’09 ; 3. Evelyn Verraszto (Hongrie, Nice), 2’14’’03 ; 4. Michelle Coleman (Suède), 2’14’’27 ; 5. Camille Gheorghiu (Antibes), 2’16’’26.

100 mètres brasse.- 1. Charlotte Bonnet (Nice), 1’10’’07 ; 2. Adèle Martin (Antibes), 1’10’’55 ; 3.Stina Gardell (Suède), 1’10’’79 ; 4. Coralie Dobral (Montauban), 1’11’’07. En séries, Katinka Hosszu (Hongrie), 1’10’’60.  100 mètres papillon.- 1. Marie Wattel (Nice), 59’’47 ; 2. Katinka Hosszu (Hongrie), 60’’16 (en séries, 60’’14) ; 3. Stina Gardell (Suède), 60’’52 ; 4. Charlotte Bonnet (Nice), 1’1’’21.

AUSTRALIE: OH! LES FILLES, OH! LES FILLES

Vendredi 30 Janvier 2015

Pour les Australiens, l’essentiel à retenir de la première journée de leur premier grand meeting de la saison australe, qui s’est achevée à Perth, en Australie occidentale, est la confirmation de la jeune génération des nageuses du pays. Emma McKeon donna le ton pour l’équipe locale, et montra que l’Australie recevait bien ses invités. Sur 200 mètres, épreuve qui lançait cette première soirée, Emma, la dernière, mais non la moindre, d’une grande famille de nageurs, élève de Vince Raleigh, au Chandler Aquatic Club de Brisbane, prit la course en charge et ne fut jamais reprise. Mais ce n’était pas tout. Moins d’une heure plus tard, elle se remettait à l’eau pour la finale du 100 mètres papillon, pour un mano a mano serré avec sa compatriote Brittany Elmslie. Encore une fois, Emma eut le dernier mot, nageant 58’’28 contre 58’’49 à sa seconde.

CATE CAMPBELL, ASHWOOD ET MANN, C’EST LE TOP

Dans la soirée, un autre grand duel australien se déroula, sur 50 mètres, et il opposait dans ce qui est train de devenir un classique, les deux sœurs Campbell, Cate et sa cadette Bronte. Cate l’emportait une nouvelle fois, en 24’’03 contre 24’’24, un temps très proche de son record du Commonwealth, 23’’96. En fin de meeting, Cate Campbell, dans un relais quatre fois 50 mètres, nageait, lancée, en 23’’76… Les sœurs les plus rapides du monde marquaient leur étonnement d’avoir nagé si vite, au milieu d’un programme intense de nage et de musculation. Plus épatant encore pour Cate, qui relève d’une opération à une épaule, et qui savait qu’elle devait « aller vite pour battre Bronte », une déclaration qui confirme que si les filles ne se quittent pas, elles ne se font aucun cadeau dans l’eau. Bronte, elle aussi, était très près (0’’04) de son record personnel.

La supériorité des résultats féminins, quoique courte, était illustrée que, traduites en « points », les meilleurs résultats de la journée revenaient à Cate Campbell, dont le 50m valait 963 points, devant les 800 mètres d’Ashwood et Becca Mann, 940 points, le « top messieurs » étant sous cet angle le 100 mètres dos Irie, 933 pts.

Dans le 100 mètres messieurs, James Magnussen eut la confirmation que Cameron McEvoy chercherait toujours à lui faire des misères. Cameron surprit son monde, en 2014, en remportant la course des PanPacifics devant le champion du monde qui dut se contenter de dominer aux Jeux du Commonwealth. Cette fois, Magnussen prit l’ascendant, 48’’43 contre 48’’76, à trois mois de l’échéance des championnats d’Australie. C’est nettement moins vite que l’an dernier à pareille époque, mais peut-être Magnussen a-t-il décidé de se dévoiler moins tôt que l’an passé, où il avait frappé fort dès le mois de janvier et manqué de kérosène l’été continental…

Sur 800 mètres dames, on l’a dit, c’est encore une autre Aussie, Jessica Ashwood, qui eut le dernier mot en face de la jeune et talentueuse américaine Rebecca « Becca » Mann, à neuf centièmes de seconde, un rien, après une course de 8’24’’… Après avoir collé pendant cinq cents mètres, Becca lança son action avec détermination, grappillant un précieux mètre d’avance avant le dernier virage, avant de se faire détrousser en raison d’un sprint monumental de Ashwood. Ce dernier 50 mètres d’Ashwood fut plus rapide que celui, sur 200 mètres de McKeon! Une bizarrerie que nous avions longuement analysée dans ce site lorsque les sprints finaux de Shiwen Ye firent crier au dopage (à tort selon moi) aux Jeux olympiques de Londres…

RYOSUKE IRIR, UN, DARYA SETO, DEUX

Le 100 mètres dos messieurs revint en 53’’15 au Japonais Ryosuke Irie, qui devançait le prometteur Chinois Jiayu Xu, 53’’96 et Mitchell Larkin, médaillé d’argent des Commonwealth Games, 54’’21. Ryan Lochte, pour les USA, fut éjecté du podium en 54’’88. Les Japonais tirèrent leur épingle du jeu avec quelques succès, surtout grâce à un Daiya Seto qui réussit un doublé 200 mètres papillon – 400 mètres quatre nages. Sur cette dernière distance, Seto laissa son suivant, son équipier Fujimori, à cinq mètres. Pour les USA, Maya Di Rado enleva le 200 mètres quatre nages à l’issue d’un duel serré avec Shiwen Ye, malgré un de ces retours en crawl dont la double championne olympique chinoise est coutumière…

Un classement aux points donnait à l’issue de la journée l’Australie première avec 318pts. 2.USA, 284pts ; 3.Chine, 270pts ; 4. Japon, 268pts. On voit que malgré ses succès, le Japon, comme équipe, traîne derrière. Au rebours de l’Australie, ce sont ses résultats féminins qui pèchent.

Messieurs.- 100 mètres.- 1. James Magnussen (AUS), 48’’43 ; 2. Cameron McEvoy (AUS), 48’’76 ; 3. Jimmy Feigen (USA), 49’’17 ; 4. Hexin Yu (CHN), 49’’46.

400 mètres.- 1. Mackenzie Horton (AUS), 3’46’’48 ; 2. David McKeon (AUS), 3’46’’74; 3.Michael McBroom (USA), 3’51’’09; 4. Keyuan Shang (CHN), 3’52’’23

100 mètres dos.- 1. Ryosuke Irie (JAP), 53’’15 ; 2. Jiayu Xu (CHN), 53’’96 ; 3. Mitch Larkin (AUS), 54’’21.

200 mètres brasse.- 1. Yasuhiro Koseki (JAP), 2’10’’45 ; 2. Cody Miller (USA), 2’11’’35 ; 3. Ippei Watanabe (JAP), 2’11’’86 ; 4. BJ Johnson (USA), 2’13’’97.

200 mètres papillon.- 1. Daiya Seto (JAP), 1’55’’61 ; Grant Irvine (AUS), 1’56’’84 ; 3. Yuya Yajima (JAP), 1’57’’38.

400 mètres 4 nages.- 1. Daya Seto (JAP), 4’13’’36 ; 2. Takeharu Fujimori (JAP), 4’16’’05 ; 3. Shun Wang (CHN), 4’16’’07; 4. Thomas Fraser-Holmes (AUS), 4’17’’26.

dames.- 50 mètres.- 1. Cate Campbell (AUS), 24’’03 ; 2. Bronte Campbell (AUS), 24’’24 ; 3. Madison Kennedy (USA), 25’’03.

200 mètres : 1. Emma McKeon (AUS), 1’56’’32 ; 2. Duo Shen (CHN), 1’57’’52 ; 3. Bronte Barratt (AUS), 1’57’’97 ; 4. Melanie Margalis (USA), 1’58’’07 ; 5. Yuhan Zhang, (CHN) 1’58’’84.

800 mètres.- 1. Jessica Ashwood (AUS), 8’24’’04 ; 2. Rebecca Mann (USA), 8’24’’13 ; 3. Yuan Zhang (CHN), 8’31’’10; 4. Haley Anderson (USA), 8’41’’54.

200 mètres dos.- 1.Yuanhui Fu (CHN), 2’8’’84 ; 2. Emily Seebohm (AUS), 2’9’’97 ; 3. Maya Di Rado (USA), 2’10’’40; 4. Madison Wilson (AUS), 2’10’’51.

100 mètres brasse.- 1. Kanako Watanabe (JAP), 1’7’’46 ; 2. Micah Lawrence (USA), 1’7’’48 ; 3. Katie Meilie (USA), 1’7’’54 ; 5. Taylor McKeown (AUS), 1’7’’80 ; 6. Lorna Tonks (AUS), 1’7’’91.

100 mètres papillon.- 1. Emma McKeon (AUS), 58’’24 ; 2. Britanny Elmslie (AUS), 58’’49 ; 3. Ying Lu (CHN), 58’’88 ; 4. Suzuk Hasegawa (JAP), 58’’95.

200 mètres 4 nages.- 1. Maya Di Rado (USA), 2’11’’48 ; 2. Shiwen Ye (CHN), 2’11’’50; 3. Emily Seebohm (AUS), 2’12’’06; 4. Melanie Margalis (USA) 2’12’’65; 5. Sakiko Shimizu (JAP), 2’12’’81 ; 6. Kanako Watanabe (JAP), 2’13’’10.

4 fois 50 mètres.- 1. Australie, 1’37’’68 (Elmslie, 24’’80, McKeon, 24’’78, C. Campbell, 23’’76, B. Campbell, 24’’34) ; 2. USA, 1’40’’02 ; 3. Chine, 1’42’’33 ; 4. Japon, 1’43’’. Non classée, Australie « B », 1’41’’68.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA SAISON COMMENCE PAR L’AUSTRALIE

Vendredi 30 Janvier 2015

Les premiers chiffres proposés par le méga meeting australien de Perth, intitulé Aquatic Super series, commandité par l’entreprise BHP Billiton, ne sont pas des performances, mais des sommes, sonnantes et trébuchantes, distribuées à la fin de la compétition: 434.000 dollars australiens, 430.000 distribués aux équipes, 250, 110, 50 et 10… 4000 dollars aux premiers nageurs, 2000 à la fille (ce fut Cate Campbell en 2013 et en 2014), 2000 au garçon (Christian Sprenger en 2013 ; James Magnussen en 2014).

Le Billiton, compétition de prestige récente, ouvre la saison en grand bassin. Ce qui ajoute à son prestige mais peut représenter un handicap. La plupart des compétiteurs présents subissent à cette époque de lourdes charges d’entraînement, et visent tous en fait, en 2015, leurs championnats nationaux sélectifs pour les mondiaux de Kazan. Mais cela n’empêche pas de grosses performances d’être réalisées…

Quatre engagés australiens du BHP Billiton sont des leaders mondiaux en 2014 : Cate Campbell, sur 50 (23’’96) et 100 (52’’62) mètres libre ;  Thomas Fraser-Holmes sur 200 mètres (1’45’’08) ; James Magnussen, sur 100 mètres (47’’59) ; Emily Seebohm sur 100 mètres dos (58’’84). Trente présences australiennes à Perth se situent dans les dix premiers mondiaux du bilan 2014 parmi les engagés du BHP Billiton… Vulgairement parlant, il y a du lourd !

L’un des événements concerne l’absence de Sun Yang. Sun Yang n’est plus bienvenu dans la natation australienne. Arguant du contrôle positif au dopage de l’intéressé, les Australiens ont décidé d’interdire d’entraînement le double champion olympique de Londres. Cela n’a pas été sans anicroche. Interdit de piscine au camp d’entraînement de Miami, Gold Coast, où officie le célèbre Denis Cotterell, le coach de Grant Hackett… et de Sun Yang, Sun a bénéficié d’un entraînement secret sous la férule de Brian King, premier adjoint de Cotterell. Il nagea d’abord à Palm Beach, se vit éjecter, puis au nord de Gold Coast, où, utilisant son passeport de touriste il louait une ligne d’eau.

La Fédération australienne a assez mal pris la chose, tancé les entraîneurs et leur a signifié qu’ils feraient mieux de mettre fin à la manœuvre. Swim Australia, dirigée d’une main ferme par John Bertrand, le barreur du défi de la Coupe America, veut en finir avec certains comportements produits par un calcul vénal très humain il est vrai mais qui est jugé ici proprement inacceptable ! Dennis Cotterell avait expliqué que les Chinois n’avaient pas de limites à leur budget, et que, sur ce qu’ils le payaient sur un mois de travail, il pouvait vivre l’année entière…

Les grands noms (autres qu’Australiens) de la compétition sont, pour les USA Ryan Lochte, Cullen Jones, Shannon Vreeland, et Melanie Margalis. Pour la Chine Wang Shun,  force montante du quatre nages masculin, Ye Shiwen, double championne olympique de quatre nages à Londres, Jiayu Xu, jeune dossiste de dix-neuf ans à fort potentiel, et Yuanhui Fu, médaillée d’argent du 100 mètres dos à Barcelone en 2013 ; pour le Japon, le champion du monde 2013 du 400 mètres quatre nages Daya Seto, le multi-médaillé de dos Ryosuke Irie, le dossiste Yashuhiro Koseki et la jeune nageuse de brasse Kanako Watanabe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NAGEURS US A PERTH POUR LE  »BILLITON »

Jeudi 29 Janvier 2015

Belle équipe US pour le meeting BHP Billiton, organisé ce week-end sur deux jours à Perth, emmenée par Ryan Lochte. Mais privée comme souvent de ses plus brillants universitaires. C’est la première présence des USA à l’annuel meeting qui lance la saison en grand bassin (après les championnats de l’Etat de Victoria) en Australie, et auquel participent aussi les Chinois et les Japonais..

FEMMES.- Cammile Adams (200 papillon 400 4 nages, capitaine), Kathleen Baker (18 ans ce 28 février, Université de Californie Berkeley, médaillée mondiale juniors en 2013, argent sur 100 et 200 dos, bronze en relais, encore jeune, 2e du 200 des mondiaux 2014 p.b.), Maya DiRado (Santa Rosa et Stanford, Coachée par Greg Meehan, belle brune relayeuse en séries du 4×200 des mondiaux Barcelone 2013, grande révélation des compétitions 2013, où elle bat Beisel sur 4004nages, 2e du 200 papillon des nationaux qu’elle n’a nagé que parce que cette journée était inoccupée. Quelque chose de Ranomi Kromowidjojo en plus fine. Top mannequin pour Speedo USA ce qui, ajouté aux dotations versées par Swimming USA en fonction de ses performances,  lui a assuré la sécurité financière dans l’approche des Jeux 2016), Madison Kennedy (capitaine), Micah Lawrence, Felicia Lee, Becca Mann, Allison Schmitt and Shannon Vreeland

Elizabeth Beisel, la plus capée de l’équipe, a déclaré forfait au dernier moment, et invoque une blessure à l’aîne ; Beisel a été (championne du monde 2011, 4e des Jeux 2012, 3e des mondiaux 2013 du 400m quatre nages, finaliste olympique du 200 dos). Son duel contre la Chinoise Ye Shiwen, triomphatrice des courses de quatre nages des Jeux de Londres en 2012, était attendu comme un des sommets du meeting.

MESSIEURS: Tyler Clary, le champion olympique 2012 du 200 mètres dos, médaillé d’argent mondial du 400 quatre nages en 2009 à Rome ; Conor Dwyer, membre attitré du relais quatre fois 200 mètres US depuis 2011 ; Bernard Henry ‘’BJ’’ Johnson, nageur de brasse Cullen Jones (capitaine), l’un des membres du relais américain qui devança les Français aux Jeux olympiques de 2008 sur quatre fois 100 mètres, il fut aussi aux Jeux de Londres, en 2012, le meilleur rival de Florent Manaudou sur 50 mètres, terminant second derrière le Français. Ryan Lochte, le seul rival de Michaël Phelps en termes de succès et de réputation, Michael McBroom, médaillé mondial sur 800 mètres et Tim Phillips, nageur de papillon médaillé sur 50 et 100 en petit bassin. Darian Townsend, le Sud-Africain devenu américain au cours de l’été dernier, est un des deux co-capitaines. Pas né de la dernière pluie, il est l’un des quatre vainqueurs olympiques du 4 fois 100 mètres légendaire d’Afrique du Sud, avec Roland Schomean, Ryth Neethling et Lyndon Ferns qui devança en finale, à Athènes, en 2004, les Pays-Bas menés par Van Den Hoogenband et l’équipe des USA (et de Michal Phelps).

PARK POSITIVE DANS LA TEMPETE

Eric LAHMY

Mardi 27 Janvier 2015 S’il faut en croire son agence d’image, Park Tae-Hwan avait passé plusieurs tests de contrôle de dopage pendant les Jeux asiatiques, à Incheon, où il eut le rare honneur de remporter dans la piscine qui porte son nom une médaille d’argent (sur 100m), deux médailles de bronze individuelles (200m et 400m) et trois autres dans les trois relais… L’incident brouille malencontreusement l’image des grands noms de la natation asiatique, tous deux maîtres en demi-fond. En effet, un peu plus tôt, le champion olympique, double champion du monde et recordman du monde de 1500 mètres, le Chinois Sun Yang, qui avait battu Park sur 400 mètres, enlevant l’or, et fait deuxième ex-aequo sur 200 mètres derrière Yannick Agnel, a été écarté des compétitions pour trois mois, en mai dernier, pour avoir utilisé un stimulant, la trimetazidine. Une controverse était née dans l’affaire du dopage de Sun Yang dans la mesure où elle n’avait été communiquée qu’après que Sun ait terminé son temps de trois mois sans compétitions. Sun avait déclaré avoir pris ce produit pour des raisons médicales. Or des champions de son envergure sont censés savoir les risques qu’ils encourent, et on pourrait dire qu’à ce niveau, la prudence extrême fait partie du jeu. On a vu ce que cela avait pu coûter à la nageuse de brasse russe Julia Efimova ! Autant pour celle-ci (suppléments contaminés), pour Sun Yang et pour Park, j’aurais tendance à croire qu’il s’agit plus d’un incident que d’une tentative de dopage… En ce qui concerne Park, ses agents ont eu le bon réflexe de faire connaître la nouvelle en prenant de vitesse les autorités compétentes. Annoncer le contrôle et qu’on va se défendre en se défaussant sur le médecin est plus habile qu’attendre l’annonce de la sanction et devoir se justifier. Cela ressemble d’ailleurs assez à l’idée qu’on s’est fait de Park, garçon hyper doué, courageux et souriant, à l’image propre, sorte de héros populaire dans son pays. Pour l’image de la natation comme pour lui-même, on ne peut que souhaiter qu’il se sorte de ce mauvais pas.

MATCH A QUATRE EN AUSTRALIE

BATAILLE NAVALE AUX ANTIPODES

Mardi 27 Janvier 2015

Pour la première fois, une équipe US se présentera au départ du meeting australien BHP Billiton Aquatic Super Séries. Emmenée par le « vieux » Ryan Lochte, elle représente un ajout de prestige à cette réunion qui inclut comme l’an dernier les équipes nationales de Chine et du Japon.

Gros succès prévu pour l’annuel meeting australien du milieu de la saison, les BHP Billiton Aquatic Super Series… Meeting de gala, 40$ d’entrée, 60 pour les deux jours. La natation australienne, qui se tient au sommet ou tout près du sommet de la hiérarchie mondiale depuis bientôt 59 ans et qui a réussi à plusieurs reprises, dans ce laps de temps, à défaire les Etats-Unis d’Amérique, reçoit.

Les Etats-Unis, la Chine, le Japon emmènent leurs équipe, et vendredi à partir de 16h30 et samedi à partir de 15h, vont s’opposer à leurs hôtes kangourous.

Quatre vainqueurs des Jeux du Commonwealth, Cate Campbell, Emily Seebohm, Thomas Fraser-Holmes et James Magnussen, emmèneront l’équipe australienne. Campbell, opérée d’une épaule après les PanPacifics l’an dernier, semble n’avoir rien perdu de son tranchant. La meilleure nageuse de vitesse au monde sera là et bien là. Les ‘’Aussies’’ voient leur formation complétée par d’autres cadors de la dimension de Cameron McEvoy (vainqueur des PanPacifics et rival de Magnussen sur le sprint), la quadruple médaillée des Jeux du Commonwealth Emma McKeon, son frère David, et un nouveau venu dans l’équipe nationale, le brasseur Buster Sykes. Le nouveau « head coach » des Australiens, Jacco Verhaeren, immigré de luxe hollandais, dirigera pour la première fois la manœuvre.

Eric LAHMY

Ci-dessous, les résultats des championnats de l’Etat de Victoria ont donné lieu à quelques bonnes performances.

MESSIEURS.- 50 mètres : 1. Luke Percy, 22’’68 ; 2. Tommaso D’Orsogna, 22’’80. 100 mètres : 1. James Magnussen, 48’’82 ; 2. Kenneth To, 49’’86 ; 3. Ashley Delaney, 50’’05; 4. Tommaso D’Orsogna, 50’’28. 200 mètres : 1. Kurt Herzog, 1’48’’16; 2. James Magnussen, 1’49’’75. 400 mètres : 1. Mac Horton, 3’50’’96. 800 mètres : 1. Mac Horton, 8’20’’51. 1500 mètres: 1. Shane Asbury, 16’0’’97. 50 mètres dos : 1. Benjamin Treffers, 25’’62 ; 2. Mitchell Larkin, 25’’77. 100 mètres dos : 1. Mitchell Larkin, 54’’31; 2. Ashley Delaney, 54’’92. 200 mètres dos : 1. Mitchell Larkin, 1’59’’03 ; 2. Joshua Beaver, 1’59’’23. 50 mètres brasse : 1. Matthew Treloar, 28’’39. 100 mètres brasse : 1. Matthew Treloar, 1’1’’83. 200 mètres brasse : 1. Justin Woodley, 2’19’’68. 50 mètres papillon : 1. Benjamin Treffers, 24’’26. 100 mètres papillon : 1. Jayden Hadler, 52’’99. 200 mètres papillon : 1. Grant Irvine, 2’0’’88. 200 mètres 4 nages : 1. Mitchell Larkin, 2’1’’34. 400 mètres 4 nages : 1. Travis Mahoney, 4’23’’41. 4 fois 100 mètres : 1. Southport Olympic, 3’23’’67. 4 fois 200 mètres : 1. Melbourne Vicentre SC, 7’34’’13. 4 fois 100 mètres 4 nages : 1. Nuns (Cronulla), 3’48’’28.

DAMES.- 50 mètres : 1. Cate Campbell, 24’’62 ; 2. Bronte Campbell, 24’’99.  100 mètres : 1. Cate Campbell, 53’’20 ; 2. Bronte Campbell, 53’’32 ; 3. Brittany Elmslie, 54’’45 ; 4. Melanie Wright, 54’’62. 200 mètres : 1. Brittany Elmslie, 1’57’’44 ; 2. Bronte Barratt, 1’57’’57. 400 mètres : 1. Bronte Barratt, 4’9’’36. 800 mètres : 1. Katie Goldman, 8’34’’82 ; 2. Ariarne Tritmus, 14 ans, 8’50’’24. 1500 mètres : 1. Mollie Batchelor, 14 ans, 17’20’’39. 50 mètres dos : 1. Hayley Baker, 29’’55. 100 mètres dos : 1. Madison Wilson, 1’0’’35. 200 mètres dos : 1. Hayley Baker, 2’12’’33. 50 mètres brasse : 1. Jessica Hansen, 32’’46. 100 mètres brasse : 1. Jessica Hansen, 1’7’’79. 200 mètres brasse : 1. Jessica Hansen, 2’30’’78. 50 mètres papillon : 1. Brittany Elmslie, 26’’31 ; 2. Madeline Groves, 26’’63. 100 mètres papillon : 1. Madeline Groves, 58’’87 ; 2. Brittany Elmslie, 58’’94. 200 mètres papillon : 1. Jordan White, 2’13’’21. 200 mètres 4 nages : 1. Kotuku Ngawati, 2’14’’52. 400 mètres 4 nages : 1. Holly Brettle, 4’47’’92. 4 fois 100 mètres : 1. Melbourne Vicentre, 3’52’’46. 4 fois 200 mètres : 1. Melbourne Vicentre SC, 8’27’’07.4 fois 100 mètres 4 nages : 1. Nuns (Cronulla), 4’11’’66.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BLOCUS A ANVERS : REGNE BRITANNIQUE

Dimanche 25 Janvier 2015

Malgré le froid, il a fait chaud en Belgique pour le premier meeting de la saison en grand bassin. Et comme à la bataille de Fontenoy, ce sont les Anglais qui ont tiré les premiers. Ils ont déployé une véritable armada à Anvers, ce week-end, et enlevé 19 courses individuelles sur les 32 disputées. Les plus beaux exploits ont été réalisés sur 400 mètres messieurs par Guy James, avec un temps de 3’45’’77. James a enlevé l’épreuve avec huit ou neuf mètres d’avance. Il a aussi gagné le 200 mètres en 1’46’’94 avec près d’une longueur sur le Lituanien Rapsys (lequel a dominé le dos). Deux Britanniques, Jay Lelliott et Stefen Milne, se sont disputés un 1500 mètres de bonne valeur, autour de 15’15’’, compte tenu de l’époque de l’année. Côté féminin, la grande performance est signée Jazmin Carlin, sur 800 mètres en 8’25’’, laissant Katinka Hosszu à plus de vingt mètres. Hosszu, toujours aussi vorace, s’est alignée un peu partout, et a gagné 100 mètres, 200 mètres et 200 mètres papillon.

On sait que les Britanniques, qui ont perdu beaucoup d’avantages notamment financiers après les « contre-performances » collectives de leurs nageurs aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et aux championnats du monde 2013, ont soif de montrer leur savoir-faire. Leur redressement a déjà été opéré en 2014: ils ont mené les championnats d’Europe de Berlin au nombre de médailles, avec 11 titres, 8 argents et 8 bronzes sur trois des quatre disciplines (ils ont pratiquement abandonné toute ambition en natation synchronisée). D’autant plus méritoire que le sommet de leur saison se trouvait être les Jeux du Commonwealth, où ils n’ont été devancés collectivement que par la formidable équipe australienne, perdant en outre des chances de succès en relais en se présentant  sous forme d’équipes séparées (Angleterre, Galles et Ecosse)…

Manifestement, ils n’entendent pas en rester là, qu’on se le dise.

Digne d’être mentionné, le triplé belge sur 100 mètres libre. Pieter Timmers, 49’’27, a battu d’un doigt Jasper Aerents, 49’’28. Aerents nagea 49’’09 au départ du relais de son club. Avec le seul Surgeloose assez loin de ses temps des championnats d’Europe de l’été dernier, les Belges sont déjà quasiment au niveau qui leur donna à Berlin la cinquième place européenne, et on se demande ce qu’ils pourraient réaliser aux mondiaux de Kazan, en août. Mais on imagine que leurs ambitions sont élevées. E.L.

Messieurs.

50 mètres.- 1. Benjamin Proud (GBR), 22’’26. 100 mètres.- 1. Pieter Timmers (BEL), 49’’27 ; 2. Jasper Aerents (BEL), 49’’28; 3. Emmanuel Vanluchene (BEL), 49’’76 ; 4. Benjamin Proud (GBR), 50’’16 ; 5. Glenn Surgeloose (BEL), 50’’77. 200 mètres.- 1. Guy James (GBR), 1’46’’94 ; 2. Danas Rapsys (LIT), 1’47’’90. 400 mètres.1. Guy James (GBR), 3’45’’77 ; 2. Lander Hendrickx (NED), 3’50’’66 ; 3. Stefen Milne (GBR), 3’53’’74. 1500 mètres.- 1. Jay Lelliott (GBR), 15’15’’15 ; 2. Stefen Milne (GBR) 15’15’’27; 3. Gergely Gyurta (HUN) 15’20’’28. 50 mètres dos.- 1. Christopher Walker-Hebborn (GBR), 25’’41. 100 mètres dos.- 1. Danas Rapsys (LTU), 54’’88. 200 mètres dos.- 1. Danas Rapsys (LTU), 1’58’’04. 50 mètres brasse.- 1. Adam Peaty (GBR), 27’’19 ; 2. Fabio Scozzoli (ITA), 27’’97. 100 mètres brasse.- 1. Adam Peaty (GBR), 59’’48 ; 2. Daniel Gyurta (HUN), 1’0’’65. 200 mètres brasse.- 1. Daniel Gyurta (HUN), 2’11’’62 ; 2. Adam Peaty (GBR), 2’12’’22; 3. Michael Jamieson (GBR), 2’12’’37; 4. Craig Benson (GBR) 2’13’’37. 50 mètres papillon.- 1. Benjamin Proud (GBR), 23’’66. 100 mètres papillon.- 1. Laszlo Cseh (HUN), 52’’95. 200 mètres papillon.- 1. Louis Croenen (BEL), 1’57’’83 ; 2. Laszlo Cseh (HUN), 1’59’’08. 200 mètres 4 nages.- 1. Laszlo Cseh (HUN), 2’0’’91. 400 mètres 4 nages.- 1. Roberto Pavoni (ITA), 4’19’’56 ; 2. Guy James (GBR), 4’19’’51.

Dames.

50 mètres.- 1.Szuszanna Jakabos (HUN), 25’’97. 100 mètres.- 1. Katinka Hosszu (HUN), 54’’77. 200 mètres.- 1. Katinka Hosszu (HUN), 1’57’’19 ; 2. Siobahn-Marie O’Connor (GBR), 1’58’’28 ; 3. Jazmin Carlin (GBR), 1’59’’99. 400 mètres.- 1. Jazmin Carlin (GBR), 4’10’’83. 800 mètres.- 1. Jazmin Carlin (GBR), 8’25’’18 ; 2. Katinka Hosszu (HUN), 8’38’’43; 3. Holly Hibbott (GBR, 15 ans), 8’41’’39. 50 mètres dos.- 1. Georgia Davis (GBR), 28’’16. 100 mètres dos.- 1. Lauren Quigley (GBR), 1’0’’62 ; 2. Georgia Davis (GBR), 1’0’’98 ; 3. Katinka Hosszu (HUN), 1’1’’12; 4. Kathleen Dawson (GBR), 1’1’’42. 200 mètres dos.- 1. Lauren Quigley (GBR), 2’12’’43. 50 mètres brasse.- 1. Sophie Taylor (GBR), 31’’47. 100 mètres brasse.- 1. Sophie Taylor (GBR), 1’7’’86. 200 mètres brasse.- 1. Molly Renshaw (GBR), 2’26’’12. 50 mètres papillon.- 1. Kimberley Buys (BEL), 26’’63. 100 mètres papillon.- 1. Rachel Kelly (CAN), 58’’99 ; 2. Anna Ntountounaki (GRE), 59’’09. 200 mètres papillon.- 1. Katinka Hosszu (HUN), 2’10’’36 ; 2. Siobahn Marie O’Connor (GBR), 2’10’’84 ; 3. Aimee Willmott (GBR), 2’13’’28. 200 mètres 4 nages.- 1. Aimee Willmott (GBR), 2’8’’85. 400 mètres 4 nages.- 1. Aimee Willmott (GBR), 4’35’’74 ; 2. Katinka Hosszu (HUN), 4’37’’73; 3. Hannah Miley (GBR), 4’38’’39.