300.000 lcencés à la Fédé

La Fédération françase de natation communique ce qui suit

300 000 LICENCIES, OBJECTIF ATTEINT !!

Le 300 000ème licencié de la Fédération Française de Natation a été enregistré Le mardi 20 août dernier. Le seuil des 100 000 licenciés avait été franchi en 1984, celui des 200 000 en 2000.

Cet objectif de 300 000 licenciés était un enjeu majeur et un cap symbolique dans la politique de développement fédéral.

La Fédération, ses comités et clubs mettent en œuvre un large panel d’activités, au-delà des pratiques compétitives, pour accueillir et répondre aux souhaits du plus grand nombre de bénéficier des plaisirs et bienfaits aquatiques.

L’éveil aquatique 0-6 ans, l’Ecole de Natation Française, le Nagez Forme Santé, l’Aquaform, le Nagez Grandeur Nature, l’Opération Savoir Nager sont autant de programmes et d’activités qui permettent l’accueil de tous au sein des clubs FFN.

 Ainsi, le 300 millième licencié est un perpignanais de 10 ans à l’image des nouveaux adhérents de la natation. Il a appris à nager cet été dans le cadre de l’Opération Savoir nager, réalisée en collaboration avec le Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education Populaire et la de Vie Associative. Présentation.

Il s’appelle Yassine D, né un 22 avril 2003. Sa mère, Christelle, l’a inscrit pour la première fois au club de natation proche de leur immeuble: « Avant, Yassine ne savait pas nager. Nous ne sommes pas particulièrement nageurs dans la famille, j’ai moi-même appris la natation à l’école mais n’en ai jamais fait en club. Pour autant, je pense qu’il est important de savoir nager et je voulais que Yassine arrive à se débrouiller seul. Nous avons vu l’affiche de l’ « Opération Savoir-Nager » à l’école et en avons parlé à un parent d’élève qui avait déjà inscrit son enfant. Cela ne coutait que 15 € (NDLR : le prix de la licence). Aujourd’hui Yassine sait nager et c’est une grande satisfaction ! ».

Pour acquérir le bagage essentiel permettant de pratiquer les activités nautiques et aquatiques en toute sécurité, Yassine a effectué quinze séances d’une heure avec ses copains et un éducateur agréé. A l’issue de cet apprentissage, il a validé avec succès le premier des trois niveaux de qualification de l’Ecole de Natation Française, le « Sauv’Nage ». « Avant, j’avais peur de l’eau. Je ne pouvais pas nager là où je ne touchais pas le fond, sauf avec une ceinture. Maintenant j’arrive à plonger dans un grand bassin, je sais nager tout seul et ma maman a accepté que je continue la natation l’année prochaine. En plus, je me suis fait des copains, c’était vraiment super !» se réjouit Yassine.

La Fédération Française de Natation est heureuse et fière de ce 300 000éme licencié qui démontre l’importance du « savoir-nager » en tant qu’enseignement primordial, à l’instar du savoir lire et écrire Cet apprentissage a aussi offert à Yassine le plaisir de réussir son premier examen et de lui donner davantage confiance en lui. « A l’école, c’est pas facile… ».

Ainsi, la validation de son aisance aquatique, qui est un impératif de sécurité individuelle et collective, lui a permis de valider un acquis nécessaire et valorisant.

Ce 300 000 licencié rappelle que l’accès égalitaire à la culture de l’eau est possible. Dans une situation « pas tous les jours facile », Christelle, actuellement au chômage, a en effet inscrit Yassine à la natation parce que : « Le prix de la licence était abordable. Cela m’a motivé un peu plus dans le choix d’inscrire Yassine. Les éducateurs sont très professionnels, c’est un bon rapport qualité/prix. Même si ce n’est pas le même prix ‘à l’année, je vais inscrire Yassine pour qu’il continue la natation l’année prochaine. ».

Magali FAUVEAU, Présidente du club Aqua & Synchro 66 dans lequel Yassine est désormais licencié se fait un devoir d’accueillir avec son équipe – et une attention particulière ! – ce désormais célèbre pratiquant. Elle évoque  le bilan positif de l’Opération Savoir Nager et l’esprit de son club où les notions de « plaisir, d’enthousiasme, et d’épanouissement » sont  fondamentales: « Tous les ans, l’opération est une réussite et les parents sont très satisfaits. L’opération « Savoir-Nager » est la preuve que nous luttons activement contre le risque de noyade. Si l’avantage premier est d’apprendre à nager pour seulement 15 euros, n’oublions pas qu’il s’agit également d’une expérience conviviale où les enfants prennent beaucoup de plaisir. Un excellent moyen de joindre l’utile à l’agréable ! »

De telles opérations, la diversité des activités proposées par la FFN et l’engouement actuel en faveur des activités de natation doivent permettre d’accueillir de nombreux autres Yassine, leurs parents, frères et sœurs, copains, afin de ne pas attendre plus de 10 ans pour passer le cap désormais des 400 000 licenciés !

Ces articles peuvent vous intéresser:

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit × = 16