LES JEUX OLYMPIQUES DANS L’AIR DU TEMPS: PLUS DE FEMMES, ET PLUS D’ÉPREUVES SANS INTÉRÊT

Éric LAHMY

Samedi 10 Juin 2017

48,8% des compétiteurs, aux Jeux olympiques de Tokyo, seront des femmes, ce qui représente un record (45,2% à Rio et 44,2% à Londres).

Cette excellente nouvelle est ce qu’elle est, mais comme disait Nietzsche, « le diable se cache dans les détails. » Le programme de natation s’est ainsi alourdi d’épreuves sans grand intérêt ou qui doublonnent avec des épreuves existantes.

Des relais mixtes d’athlétisme et de natation seront inclus aux Jeux olympiques de 2020, a annoncé le Comité International Olympique. Il s’agit d’un relais mixte quatre fois 400 mètres en athlétisme et d’un relais quatre fois 100m mixte en natation. On a également prévu  des tournois masculin et féminin dans deux nouvelles disciplines, une de BMX et une de basket à trois (dit trois x trois). Des compétitions mixtes ont été également prévues en judo, en tennis de table, au tir à l’arc et en triathlon. Au triathlon, il s’agira d’un relais mixte, en tennis de table des doubles, et des classements mixtes par équipes à l’arc et en judo.

Le nombre d’épreuves de cyclisme sur piste passe à 12 avec l’adjonction de courses à l’américaine (madison) messieurs et dames.

Un 800 mètres messieurs et un 1500 mètres dames ont été également ajoutés aux courses de natation. L’escrime s’est additionné de deux épreuves par équipes.

Ces décisions, – assez loufoques pour ce qui concerne la natation, qui a quand même évité le pire: les 50 dos, brasse et papillon et le plongeon de très haut-vol ont été rejetés – sont définitives, aucune approbation n’est nécessaire par la session olympique. Elles s’appuient pas mal sur « l’air du temps ». Par ailleurs, les quotas de la natation et du water-polo sont réduits de respectivement vingt-deux et dix-huit unités. Les équipes de water-polo seront ramenées de 13 à 11 éléments (mais c’est moins que certains autres sports, l’athlétisme perdant 105 athlètes), en revanche 10 équipes féminines au lieu de huit seront intégrées dans le tournoi final…

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

2 comments:

    1. Eric Lahmy *

      Cela ne saurait tarder, on en avait eu un avant-goût en athlé où cette coureuse de 800 mètres ne pouvait être classée homme ou femme en raison de je ne sais quelle bizarrerie chromosomique et a couru chez les femmes alors qu’il ou elle était… autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + = quinze