DOUBLE NÉERLANDAIS, ET DAVID AUBRY 2e À DOHA, PREMIÈRE ÉTAPE DES SÉRIES MONDIALES D’EAU LIBRE

Lundi 19 Mars 2018

Le premier marathon des Séries mondiales 2018 de la FINA à Doha, le week-end dernier a été un succès pour les Néerlandais. Les champions olympiques de Rio, Sharon Van Rouwendaal et Ferry Weertman, l’ont en effet emporté.

David Aubry a fini 2e de la course masculine, à 9/10e de seconde du vainqueur.

Cette épreuve débutait avec un départ dans l’eau alors que les filles avaient disposé d’un départ plongé. Très vite, le Français Logan Fontaine lançait la course avec David Aubry.

Selon le compte rendu officiel, la forme en V du peloton à la suite des leaders était un signe que le rythme était élevé. 

Au milieu du premier tour, sept nageurs menaient de front, et l’allemand Marc Herwig partait en avant. Quinze nageurs français se trouvaient dans ce lot, reconnaissables à leur bonnet bleu brillant.

Au début de la deuxième boucle, le Hongrois Kristof Rasovszky se détachait à son tour devant un Logan Fontaine toujours combatif. Puis Marcus Herwig passa en tête, avant que le Brésilien Diogo Villarinho ne se lance à son tour en avant, au début du troisième tour. L’Italien Ruffini, tenant de la course, nageait sagement en 7e position. Weertman, petit à petit, remontait depuis l’arrière du peloton et s’infiltrait en tête pendant que Marcel Schouten et Logan Fontaine menaient tour à tour. 

Fontaine allait finir 9e, et le mieux placé parmi les plus jeunes. Aubry prit le commandement pendant le 4e tour, imitié par Jack Brunell (GBR), Mario Sanzullo (ITA) and Kristof Rasovszky (HUN).
Pendant la cinquième boucle, à une centaine de mètres de la bouée de virage, le champion olympique italien Gregorio Paltrinieri lançait un sprint étonnant d’énergie et se retrouvait pour la première fois en tête de la course, aux prises avec Alex Reymond.

Le sixième et dernier tour voyait Weertman accélérer violemment et donner ce sprint qui lui a valu tant de victoires. Il touchait premier devant Aubry (1h52m42s5) et Ruffini (1h52m24s7). 

C’était la première course de Weertman dans les Séries : « j’ai vu Reymond arriver, et je savais qu’il est un très bon nageur de 25 kilomètres et qu’il allait bien suivre ; je me suis dit qu’il fallait que je reste derrière lui. Puis quand j’ai vu Paltrinieri, sachant qu’il est le plus rapide sur 1500 mètres, j’ai alors pensé que je devais rester avec lui, sachant que j’ai un bon sprint.  

Sharon Van Rouwendaal franchit l’arrivée en 2h2m24s4, devant les Allemandes, Leonie Beck, 2h2m25m2, et Finnia Wunram 2h2m26s7 qui avaient pris très tôt part à la course en tête.

Van Rouwendaal expliquait à l’arrivée qu’elle avait tenté une nouvelle approche tactique de la course, et estimait qu’en-dehors des Jeux olympiques, elle n’avait jamais produit une aussi bonne course.

Les Français classaient Aubry 2e, Alex Reymond, 4e , Logan Fontaine, 9e, Aubin Louis Coccordano, 21e, Alexis Vandevelde, 31e, Enzo Roland Munoz, 32e, Jean-Baptiste Clusman, 38e,  Naïm Mokhfi ; 40e, Hugo Saillard, 42e , Baptiste Colman, 45e, Clément Kukla, 45e, Pablo Le Corre, 52e , Farès Zitouni, 56e, Jules Wallart, 58e, Marin Débril, 64e, et Leo Ouabdesselam, 67e

DAMES.- 1. Sharon VAN ROUWENDAAL, NED, 2h2’24s4 ; 2. Leonie BECK, GER, 2h2’25s2; 3. Finnia WUNRAM, GER, 2h2’26s7; … 8. Océane CASSIGNOL, FRA 2h2’30s8; … 12. Lara GRANGEON, FRA, 2h2’34s1 ; … 15. Adeline FURST, FRA, 2h2’58s7 ; 16. Lisa POU, FRA, 2h3’2s ; … 38. Ilona MAILLE, FRA, 2h14’7s8 ; 39. Claire SIX, FRA, 2h14’11s8.


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *