AU CALENDRIER DE LA FINA, LIGNES D’EAU ET LIGNES DE CREDIT

La Fédération Internationale a trouvé un financier de sa saison petit bassin

Mardi 29 Août 2018

La Fédération Internationale de Natation  a annoncé un nouveau partenariat avec une banque chinoise, la SPD Bank CCC (la banque de développement et centre de carte de crédit Shanghai Pudong). Ce partenariat couvrira les événements suivants: La Coupe du monde 2018 et les championnats du monde petit bassin 2018, soit les quatre mois de la saison en 25 mètres.

Etant un centre de cartes de crédit se développant le plus rapidement en Chine, la SPD Bank CCC cherche à accroître son impact global et sa popularité. Ce partenariat est censé l’aider dans cette voie. Le souci déclaré de la banque étant d’ « aider les jeunes à jouir de la vie et de poursuivre leurs rêves » se promet d’aider la FINA à « promouvoir les valeurs de la natation et de la haute compétition sur le marché chinois. »

La Coupe du monde FINA (Swimming World Cup) 2018 démarre le 7 Septembre à Kazan ‘Russie).

Etapes suivantes : Doha, Eindhoven, Budapest, Pékin, Tokyo et Singapour.

Ces rencontres serviront de qualification pour les championnats du monde en petit bassin, à Hangzhou, Chine, du 11 au 16 Décembre.


Also published on Medium.

2 comments:

  1. Daniel Cauchard

    De plus en plus, les banques et les multinationales s’intéressent à ce sport. Ce ne serait pas anormal si au final elles le déviaient pour leur propres objectifs. Le sport tel que conçu « à la Coubertin » devient synonyme de fric et de bien d’autres choses malsaines. Il est temps d’en sortir!

    1. Eric Lahmy *

      Je me demande cependant si le vrai souci n’est pas tant que le business s’intéresse au sport, mais que la FINA est plus affairiste encore que les banques. Faire comme depuis des années des vainqueurs de la Coupe du monde qui ne vaut pas un clou sportivement les meilleurs « nageurs FINA » de l’année est une pure escroquerie, par exemple. Gonfler le programme de tous les « événements » qui passent par la tête du Directeur exécutif de la FINA, ce qui fait à la fin que (exemple parmi tant d’autres) le vainqueur du 100 mètres nage libre des championnats du monde ou des Jeux olympiques se trouve noyé dans la masse des courses, est une sinistre plaisanterie. etc. etc. etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *