BARROWMAN [Michaël Ray « Mike »]

Natation. (Asuncion, Paraguay, 4 décembre 1968-). États-Unis. Il incarne le 200 mètres brasse pendant l’olympiade qui conduit des Jeux de Séoul, en 1988, où il rate sa finale, et termine 4e, jusqu’aux Jeux de Barcelone, en 1992. Là, il triomphe en améliorant un record du monde, 2’10’’16, qui tiendra dix ans et sera battu en partie en raison de l’évolution des règlements, qui vont permettre le passage sous-marin de la tête à chaque mouvement et une ondulation de dauphin après le plongeon de départ et chaque virage. Barrowman domine dans la course des Jeux olympiques le Hongrois Norbert Rozsa (2’11’’23) et le Britannique Nick Gillingham (2’11’’29), qu’il a battus l’année précédente, dans cet ordre, aux mondiaux de Perth. A l’issue de cette ultime course, Barrowman détient sept des dix temps les plus rapides réalisés sur la distance. Il achève un chapitre de sa vie, débuté en 1986 auprès d’un expert financier doublé d’un grand coach de brasse hongrois, Jozsef Nagy, qui entraîne au Curl-Burke Swim Club, outre Barrowman, Sergio Lopez, 4e
de la finale olympique de Barcelone en 2’13’’29 et Roque Santos (USA), qui a
raté la dite finale de trois centièmes (Mike nage aussi pour John Urbancek, à l’Université du Michigan). Depuis cinq années, Nagy l’oblige à se coucher avec une médaille autour du cou. Le soir de la finale, c’est Nagy qui s’endort avec la médaille
d’or de Barrowman ! Barrowman se définit ainsi : « je ne suis pas un nageur. Je suis un compétiteur qui a trouvé dans la natation un moyen d’exprimer son goût pour la compétition. » Il n’est pas grand, autour de 1,80m, et aucune force particulière ne se dégage de son allure physique. Nageur des années 1989 et 1990 (selon la revue Swimming World), il établit sept records du monde, remporte le titre mondial 1991, enlève six titres américains et trois titres universitaires US. En ayant fini avec la brasse, il se retire mais continue de faire de la compétition. Il devient champion des états-Unis en canoë-kayak. Il entraîne ensuite en natation aux îles Caïman.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *