BELMONTE EN FINALE DES LAUREUS

Par Eric LAHMY

Jeudi 15 Janvier 2015.

Une nageuse, l’Espagnole Mireia Belmonte, figure dans la liste des présélectionnés du Prix Laureus de Meilleur Sportif de l’année 2014, « à l’issue d’une grande année qui l’a vue conquérir une quarantaine de médailles internationales et trois records du monde », apprend on à la lecture du site de la Fédération Royale Espagnole de Natation. Belmonte est l’une des 18 sportives présélectionnées dont les noms ont été annoncés par les Laureus World Sports Awards. Laureus est une fondation plutôt chichiteuse et gourmée, colossalement friquée, mais assez sympathique et, semble-t-il, fort active (dont le premier patron fut Nelson Mandela). Créée par un fou de sport, Johann Rupert, qui avait acquis une robuste fortune par son entreprise d’articles de luxe, Richemond (ce nom est déjà tout un programme), la fondation navigue entre actions dynamiques et effets de communication assez détonants.

Ce 11 février, six finalistes parmi ces 18 sélectionnées seront retenues en fonction du vote des « experts » de l’organisation (en fait plutôt des stars du sport, puisque, pour ce qui concerne la natation, il s’agit de Dawn Fraser et de Mark Spitz, qui furent reconnus comme les « nageurs du siècle » dernier)… Les noms des gagnants seront révélés à Shanghai, le 15 avril prochain, au cours de la cérémonie des Laureus Awards.

Face à la nageuse espagnole, les skieuses Tina Maze, Anne Fenninger et Marit Bjorgen, la biathlète Darya Domracheva, la patineuse Zhou Yang, les tenniswoman Li Na (deux victoires en tournois Grand Chelem), Serena Williams (US Open) et Petra Kvitova (Wimbledon), la gymnaste Simone Biles (USA, 17 ans, 4 médailles d’or), les athlètes Valérie Adams (Nouvelle-Zélande, 56 victoires consécutives au lancer du poids), Dafne Schippers (Pays-Bas, haies et sprint) et Genzeba Dibaba (Ethiopie, trois records du monde… en salle), la joueuse de cricket australienne Meg Lanning, la joueuse de squash malaise Nicol David (5e British Open, 3e US Open, 9e Hong-Kong Open), la boxeuse irlandaise Katie Taylor, cinq fois championne du monde des légers, la rugbywoman canadienne Magaly Harvey et la cycliste britannique Lizzie Armistead.

Une nageuse chinoise, Shen Duo (17 ans) a été retenue dans la catégorie des espoirs (‘’newcomers’’). En raison de sa « performance spectaculaire lors des Jeux olympiques de la jeunesse », où elle remporta le 100 mètres, le 200 mètres et participa aux victoires chinoises dans les quatre relais disputés…

[Commentaires : pourquoi pas ? Mireia Belmonte est une nageuse admirable. Cela aurait pu être Katinka Hosszu, l’omniprésente professionnelle Hongroise, qui a été préférée par la Fédération Internationale de natation, ou encore Katie Ledecky – la jeune Américaine dont je ne cache pas qu’elle est ma favorite cette année, tant sa supériorité sur le demi-fond a été impressionnante, et qui a été couronnée… par les Français.

Les jurys sont trop influencés, par ailleurs, par les comptabilités de médailles et mettent sur un même plan les succès individuels et les succès collectifs. Personnellement, je ne vois pas en quoi les dizaines de courses gagnées en World Cup FINA d’Hosszu peuvent se comparer au seul 1500 mètres où Ledecky a émietté le record du monde !

D’un autre côté, les 56 victoires consécutives en quatre années de Valerie Adams pèsent du poids de l’authenticité et d’un talent unique. Shen Duo, elle, a gagné deux épreuves individuelles, remarquable, et quatre relais parce que maintenant aux trois relais, les clowns qui dirigent la FINA ont rajouté un relais « mixte ».  On n’est pas du tennis, messieurs !

 

 

 

 

 

 

1 comment:

  1. JFK *

    Abondance de biens ne nuit pas. Entre Ledecky, qui a votre préférence, Hosszu celle de la FINA et Belmonte celle des laureus, on a le choix. Et aussi disons-le le sentiment que 2014 a été l’année des nageuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *