COULÉ DANS LE BRONZE

BILLET

Mercredi 31 Août 2016

Les réactions des uns et des autres concernant le dopage et les « dopés » sont presque toujours soupçonneuses, pleines de colère et désenchantées. En voici une qui déconcerte parce qu’elle donne un son inaccoutumé. Ce n’est peut-être qu’une anecdote, mais elle  suggère une générosité dont nous ne sommes pas accoutumés.

Un lutteur indien, Yogeshwar Dutt, 60kg, avait enlevé une médaillé de bronze olympique à Londres. Après quatre ans, ne voilà-t-il pas le bronze devenir argent, les échantillons prélevés sur Besik Kudukhov, un Russe qui avait enlevé l’argent dans cette compétition, ayant révélé qu’il était dopé ? Ayant confirmé l’information, Yogeshwar a fait savoir qu’il désirait que la médaille d’argent reste en possession de la famille de Kudukhov.

Pourquoi la famille ? Dans l’année qui suivit les Jeux, Kudukhov, double médaille olympique et quadruple champion du monde, se tua dans un accident de voiture. Dutt a expliqué qu’il ne voulait pas de cette médaille d’argent. Il souhaite qu’elle reste ou soit rendue à la famille de Kudukhov « en signe de respect. » La compassion, a-t-il expliqué, lui parait être plus essentielle que la couleur d’une médaille. « J’ai été attristé d’apprendre ce contrôle positif. Kudukhov était un athlète extraordinaire dont je garde un bon souvenir. » On ne saurait affirmer que sa réaction eut été aussi généreuse face à un Kudukhov vivant, mais plus or qu’argent ou bronze, l’esprit chevaleresque de ce lutteur indien se révèle d’un métal inaliénable. Eric LAHMY


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *