BONNET D’ANE POUR SWIMMING AUSTRALIA

Par Eric LAHMY

6 juin 2013

Un numéro d’un goût douteux du président en charge de la Fédération australienne de natation (Swimming Australia), aujourd’hui démissionnaire, a coûté cher à l’organisation. En effet, l’un de ses commanditaires majeurs, Energy Australia, a décidé de se retirer du pool de sponsors et d’annuler sa contribution, qui se monte à 1,25 millions de dollars Euros) chaque année.

L’ex président, Barclay Nettleford, en place depuis huit mois, a démissionné le 2 juin. A deux reprises, il s’était permis des remarques très désobligeantes, notamment au sujet d’une jeune femme spécialiste de science sportive, en l’absence de celle-ci, suggérant de vérifier que les locaux de l’équipe ne contiennent pas de jouets sexuels ou de préservatifs, ajoutant que pour ce qui le concernait, on devrait l’appeler « âne » au regard de ses dispositions anatomiques. Aujourd’hui, d’aucuns insinuent que cette qualification pourrait être retenue à son égard pour des raisons moins ‘’flatteuses’’ que celles qu’il suggérait !

Ce genre d’exubérance n’a pas été du goût des jeunes femmes qui ont déposé plainte, et encore moins des sponsors qui paient très cher d’être associé à un sport extrêmement populaire en Australie. A l’issue des Jeux, la natation australienne s’était trouvée sous le feu des critiques en raison des contre-performances de l’équipe olympique, de l’utilisation, par les nageurs, d’un produit sédatif interdit par le Comité Olympique Australien, et enfin, du harcèlement, téléphonique, électronique ou autre, de plusieurs nageuses par les garçons de l’équipe.

Les membres masculins du relais quatre fois 100m, placés sur la sellette, avaient dû s’excuser publiquement de leur comportement. Malgré cela, pour la première fois depuis les années 1980, les fonds recueillis par le sponsoring avaient baissé, en l’occurrence de six pour cent.  Au bout du compte, Monsieur Nettleford porte son bonnet d’âne, mais c’est Swimming Australia qui passe à la caisse.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • AUSTRALIE : UN PRESIDENT « INAPPROPRIE » Barclay Nettfold, le tout nouveau Président de Swimming Australia, a été contraint de donner sa démission, à la suite d’un commentaire « inapproprié » qu’il aurait émis concernant les […]
  • IAN THORPE CHRONIQUE D’UN FIASCO IAN THORPE CHRONIQUE D’UN FIASCO Ou COMMENT RATER SON COMEBACK Le 13 octobre 2010, Ian Thorpe se met à l’eau après quatre ans sans nager, avec pour ambition de gagner 100m et 200m à […]
  • Natation et Gymnastique déjà vainqueurs à Rio Par Eric LAHMY   30 mai 2013.- La natation et la gymnastique sont d’ores et déjà les grands gagnants des prochains Jeux olympiques de Rio, en 2016. Le Comité Olympique International […]
  • 1994-2012 : LA REVOLUTION FRANCAISE (1) 1.   L’effet Claude Fauquet En dix ans, de 1994 à 2004, la natation française est passée d’une place d’intermittente des podiums à celle de collectionneuse de médailles. Depuis, elle n’a […]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × six =