FRANçOISE BORIE, CHAMPIONNE DU MONDE UNIVERSITAIRE

Natation. (Oran, 16 février 1947-). France. Découverte à Oran par Guy d’Esposito avec ses sœurs Marie-Claude et Martine, elle a ensuite comme entraîneur Germain de Miras de 1960 à 1962 ; elle s’installe alors à Toulouse, accueillie par les Dauphins du TOEC, et vit chez une tante ; elle devient championne du monde universitaire du 100 mètres dos en 1965, 2e en 1967, et finaliste, 6e, en 1970 ; elle gagne l’épreuve préolympique en 1965, mais dans l’ensemble, sa carrière souffre de la présence de Christine Caron. Enseignante en sciences physiques, elle professe pendant dix années à Font-Romeu où l’impose l’appui de Gérard Garoff, alors censeur du lycée climatique et sportif.


Also published on Medium.

2 comments:

  1. appel

    J’ai croisé Françoise Borie, Résidence universitaire Daviel, Paris, peut-être en 1969. Prof de physique dans une boite à Bac. Grande fille généreuse, enthousiaste et formidable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *