CAELEB DRESSEL, LE SPRINTEUR COMPLET, AJOUTE LES RECORDS DU 200 QUATRE NAGES ET DU 100 YARDS, A CEUX DES 50, 100 YARDS LIBRE ET 100 YARDS PAPILLON

En améliorant d’un centième de seconde le record US et NCAA du 100 yards brasse, lors des courses de la South Eastern Conference (SEC), qui se tiennent au Rec Center Natatorium, le bassin de Texas A & M, Caeleb Dressel a ajouté de la hauteur à la place qu’il occupe déjà dans l’histoire de la natation. En 50s03, le champion du monde des 50, 100 mètres et 100 mètres papillon de Budapest a effacé le nom de Kevin Cordes, qui avait nagé 50s04 le 28 mars 2014. Cordes est un vrai spécialiste alors que Caeleb, lui, apparait « seulement » comme un amateur, dont la particularité est d’être très doué. Dès les séries, Dressel avait battu le record de la compétition, détenu depuis 2014 par Nick Fink avec 51s25. En finale, il a laissé son second, Mauro Castillo, de Texas, 52s11, à plus de deux secondes.

Surprise ? Demi-surprise seulement. Dressel, l’an passé, avait souvent été utilisé dans les relais, en brasse, et il avait été tonitruant.

Jeudi, Dressel avait pulvérisé (est-ce comme ça qu’on doit dire ?) le record US du 200 yards quatre nages, détenu par David Nolan, depuis 2015, avec 1’39s38. Il a nagé 1’38s13, une performance assez prodigieuse : il a approché le record du 200 yards papillon, 1’37s35 (par Jack Conger) de 8/10e, alors qu’on trouve en général une différence triple entre les deux épreuves…

C’est en raison des stratégies collectives de son université de Floride, que Caeleb Dressel s’est trouvé embarqué sur 100 yards brasse, et a négligé les 50 et 100 yards, le 100 yards papillon, dont il détient les records. Il a nagé jeudi un 50 yards lancé en 18s23, et vendredi un 100 yards brasse dans le relais quatre nages, en 50s51, qui a conforté la victoire de la Floride.

Bien entendu, les commentateurs ont tous que même en-dehors de ce qui est censé être son domaine, Dressel s’impose. Le voici donc recordman US des 50 et 100 libre, 100 brasse et 100 papillon. A partir de là, certains questionnent : que vaut-il en dos ? Dans son 200 quatre nages, il n’y a qu’en dos que Dressel n’a pas pris de l’avance sur tous les autres concurrents, et n’a réussi que le 3e temps, avec 25s01. Mais 25s01 est un temps fractionné très solide, qu’aucun des concurrents du 200 yards dos, lors des séries de cette course, dimanche matin, n’avait battu. Je ne dis pas qu’il le fera, mais Caeleb pourrait étonner aussi en dos…

Dimanche matin, Dressel s’est aussi qualifié en tête du 100 yards, avec 41s50. L’an passé, sur cette distance, il a marqué l’histoire en nageant 40s00, tout rond. On voit mal qui peut le battre en finale, qui se déroule cette nuit, alors, on peut imaginer Dressel nager la distance dans un temps qui commence par un 3 ?


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *