CANET-EN-ROUSSILLON : SARAH SJÖSTRÖM LES A SCIÉES (SUÉDOIS)

Éric LAHMY

Lundi 19 Juin 2017

Sarah SJÖSTRÖM a assuré deux doublés de sprint, en nage libre et en papillon, avec des performances d’un niveau systématiquement exceptionnel. La Suédoise domine plus que jamais son sujet – et ses adversaires. On a vu hier qu’en 52s08, elle avait frôlé les records du monde et d’Europe du 100 libre de un et deux centièmes. Sur 50 libre, avec 23s85, elle a approché de deux centièmes son meilleur temps de l’année, réalisé le 10 avril à l’Open de Suède, à Stockholm.

En papillon, elle a nagé 24s95 et 55s76. Ce second temps est son record saisonnier, et, en attendant que les Américaines s’expriment sur ces épreuves, donnent à SJÖSTRÖM non seulement de dominer, mais en quelque sorte de représenter une classe à part ! Chaque fois qu’elle se met à l’eau, elle effectue des performances que nulle autre au monde ne peut égaler…

Sur ce plan, le 100 mètres nage libre représentait un véritable « exemple pédagogique » de sa puissance de feu, dans le contexte. En finale, s’étaient qualifiée, deux sœurs australiennes, les CAMPBELL, championnes du monde l’une en 2013, l’autre en 2015, et la co-championne olympique canadienne, Penelope OLEKSIAK. Le reste de la finale était d’une qualité telle que Charlotte BONNET, qui ambitionne une finale mondiale, ne put y accéder – il est vrai qu’on peut réunir dans un meeting un plateau supérieur aux mondiaux, puisqu’aux mondiaux ne peuvent entrer que deux nageurs par nation, alors qu’à Canet-en-Roussillon, on avait autant de filles (ainsi quatre Australiennes qui n’étaient pas piquées de hannetons) au départ des séries.

A l’arrivée, SJÖSTRÖM laissait l’aînée des CAMPBELL au niveau de ses hanches, et les autres plus loin derrière !

ÉMILY SEEBOHM A RETROUVÉ LA SANTÉ

Il n’y a pas eu que SJÖSTRÖM et son formidable numéro. Sur 200 dos, Emily SEEBOHM établissait un record de la saison, 2’6s66. Elle s’emparait aussi du 50 et du 100 dos. Malade, l’an passé, elle offrait un triste spectacle, celui d’une double championne du monde qui n’en pouvait mais ! Santé retrouvée, elle sera la fille à battre à Budapest.

Katinka HOSSZU n’exécute plus ces numéros de folle, s’engageant sur routes les distances, et ne réussit même plus aussi bien ses courses. Sur 200 dos, dont elle est la vice-championne olympique, elle a fait, ici, 4e, battue par SEEBOHM, USTINOVA et RUCK. Sur 100 dos, elle s’est qualifiée, avant de déclarer forfait pour la finale. Elle a cependant enlevé ses deux épreuves fétiches en quatre nages…

Julia EFIMOVA a enfin délivré le grand 100 brasse qui manquait à son registre ; sachant la vitesse supérieure démontrée par la Russe sur 50 et sur 200, elle donne l’impression, sur la distance intermédiaire, qu’il lui manque quelque chose, la faculté de conjuguer ce double potentiel. Là, avec un temps de 1’4s82, elle passe pour la première fois les 1’5s qu’elle avait seulement tutoyés en 2013, avec 1’5s02 à Barcelone…

MEHDY METELLA ASSURE SON DOUBLÉ

Sur 100 mètres, Mehdy METELLA, qui occupe la 6e place du bilan mondial 2017 avec 48s23, n’a pas eu à se surpasser (48s62) pour devancer la crème de la crème australienne, McEVOY et MAGNUSSEN, excusez du peu. Et sur 100 papillon, il accroche à son palmarès Laszlo CSEH et Chad LE CLOS, ce qui n’est pas rien non plus, en héritant d’un joli temps chronométrique…

Sur 200 papillon, le Hongrois KENDERESI frôle son meilleur temps de l’année (qui en fait le 3e performeur de la saison derrière les Nippons Sakai, 1’53s71, et Seto, 1’54s28, avec 1’54s98 contre 1’54s89 en avril à Debrecen.

Auteur d’un doublé sur 200 et 400 mètres, Alexandr KRASNYKH, 22 ans aujourd’hui 19 Juin, sur la distance la plus longue, s’est offert la 6e place de la saison. Le garçon est plus connu pour les performances en petit bassin (vice-champion du monde 2016 à Windsor).

Anton CHUPKOV, qui gagne 100 et 200 brasse, se situe, sur la plus longue épreuve, en 3e position dans le monde…

MESSIEURS.- 50 libre : 1. Bruno FRATUS, BRA, 21s92.

100 libre : 1. Mehdy METELLA, Marseille, 48s62 ; 2. Cameron McEVOY, AUS, 48s96 ; 3. James MAGNUSSEN, AUS, 48s99 ; 4. Jérémy STRAVIUS, Amiens, 49s21 (en séries, 49s17) ; 5. Bruno FRATUS, BRA, 49s32 ; 6. Filippo MAGNINI, ITA, 49s48 ; 7. Lucca DOTTO, ITA, 49s49 (en séries, 49s29). Finale B : 1. Shinri SHIOURA, JPN, 48s95 ; 2. Hanser GARCIA HERNANDEZ, CUB, 48s96.

200 libre : 1. Alexandr KRASNYKH, RUS, 1’47s36 ; 2. Jérémy STRVIUS, Amiens, 1’47s89.

400 libre : 1. Alexandr KRASNYKH, RUS, 3’46s93; 2. Filip ZABOROWSKI, POL, 3’47s28; 3. Henrik CHRISTIANSEN, NOR, 3’48s47; 4. Wojciech WOJDAK, POL, 3’48s99

800 libre : 1. Wojciech WOJDAK, POL, 7’50s18; 2. Henrik CHRISTIANSEN, NOR, 7’52s50; 3. Mackenzie HORTON, AUS, 7’54s53; 4. Filip ZABOROWSKI, POL, 7’55s75.

50 dos : 1. Jérémy STRAVIUS, Amiens, 25s28; 2. Taylor DALE, USA, 25s29; 3. Mitchell LARKIN, AUS, 25s32. En séries, Ryan SHANE, AUS, 25s32.

100 dos : 1. Mitchell LARKIN, AUS, 54s11. En séries, Taylor DALE, USA, 54s73

200 dos : 1. Radoslaw KAWECKI, POL, 1’57s47.

50 brasse : 1. Cameron VAN DER BURGH, RSA, 27s07; 2. Felipe LIMA, BRA, 27s26 (en séries, 27s14); 3. Yasuhiro KOSEKI, JPN, 27s58; 4. Andrei NIKOLAEV, RUS, 27s61; 5. Richard FUNK, CAN, 27s78 (en séries, 27s77).

100 brasse : 1. Anton CHUPKOV, RUS, 59s53; 2. Yasuhiro KOSEKI, JPN, 59s66; 3. Arno KAMMINGA, NED, 1’0s51; 4. Richard FUNK, CAN, 1’0s65; 5. Fabio SCOZZOLI, ITA, 1’0s97.

200 brasse : 1. Anton CHUPKOV, RUS, 2’7s46; 2. Yasuhiro KOSEKI, JPN, 2’10s94; 3. Erik PERSSON, SWE, 2’11s47; 4. David HORVATH, HUN, 2’13s85.

50 papillon : 1. Andrei GOVOROV, RUS, 23s05.

100 papillon : Mehdy METELLA, Marseille, 51s63 ; 2. Laszlo CSEH, HUN, 51s87 ; 3. Chad LE CLOS, RSA, 51s92 ; 4. Joeri VERLINDEN, NED, 52s21.

200 papillon : 1. Tamas KENDERESI, HUN, 1’54s98; 2. Laszlo CSEH, HUN, 1’56s39 ; 3. Chad LE CLOS, RSA, 1’56s64.         

200 4 nages : 1. Jérémy DESPLANCHES, SUI, 1’59s11. 

 

DAMES

50 libre : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 23s85; 2. Ranomi KROMOWIDJOJO, NED, 24s35; 3. Pernille BLUME, DAN, 24s47; 4. Anna SANTAMANS, Marseille, 24s74; 5. Bronte CAMBELL, AUS, 24s77; 6. Sandrine MAINVILLE, CAN, 24s97; 6. Tamara VAN VLIET, NED, 24s98 (En séries, 24s64). Finale B: 1. Catherine CAMPBELL, AUS, 24s88; 2. Chantal VAN LEDEGHEM, CAN, 25s05.

100 libre : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 52s08 ; 2. Catherine CAMPBELL, AUS, 53s03; 3. Michelle COLEMAN, SWE, 53s36; 4. Emma McKEON, AUS, 53s52; 5. Penny OLEKSIAK, CAN, 53s64; 6. Bronte CAMPBELL, AUS, 53s66; 7. Femke HEEMSKERK, NED, 54s15 (en séries, 54s14); 8. Sandrine MAINVILLE, CAN, 54s26. Finale B: 1. Charlotte BONNET, Nice, 54s44; 2. Madison WILSON, AUS, 54s78; 3. Chantal VAN LANDEGHEM, CAN, 54s93 (en séries, 54s73). En séries, Ranomi KROMOWIDJOJO, NED, 54s29; Brittany ELMSLIE, AUS, 54s70

200 libre : 1. Michelle COLEMAN, SWE, 1’56s22 ; 2. Emma McKEON, AUS, 1’56s29 ; 3. Femke HEEMSKERK, NED, 1’56s51 ; 4. Charlotte BONNET, Nice, 1’57s11 ; 5. Veronika POPOVA, RUS, 1’57s22 ; 6. Madison WILSON, AUS, 1’58s60. En séries, Katinka HOSSZU, HUN, 1’57s89 ; Madeline GROVES, AUS, 1’58s67.

400 libre : 1. Ajna KELESY, 16 ans, HUN, 4’6s42; 2. Veronika POPOVA, RUS, 4’7s17; 3. Holly HIBBOTT, GBR, 4’9s71; 4. Sharon VAN ROUWENDAAL, NED, 4’10s95.

800 libre : 1. Ajna KESELY, HUN, 8’31s50; 2. Sharon VAN ROUWENDAAL, NED, 8’33s56.

50 dos : 1. Emily SEEBOHM, AUS, 28s13; 2. Maaike DE WAARD, NED, 28s34.

100 dos : 1. Emily SEEBOHM, AUS, 59s57; 2. Taylor RUCK, CAN, 1’0s46; 3. Daria K. USTINOVA, RUS, 1’0s55; 4. Elizabeth SIMMONDS, GBR, 1’0s58; 5. Holly BARRATT, AUS, 1’0s92

200 dos : 1. Emily SEEBOHM, AUS, 2’6s66; 2. Daria-K. USTINOVA, RUS, 2’8s76; 3. Taylor RUCK, CAN, 2’9s54; 4. Katinka HOSSZU, HUN, 2’10s17; 5. Elizabeth SIMMONDS, GBR, 2’10s71.

100 brasse : 1. Julia EFIMOVA, RUS, 1’4s82; 2. Jennie JOHANSSON, SWE, 1’6s79; 3. Jessica HANSEN, AUS, 1’7s06; 4. Jessica VAL MONTERO, ESP, 1’7s25; 5. Taylor McKEOWN, AUS, 1’7s35

200 brasse : 1. Julia EFIMOVA, RUS, 2’20s15; 2. Taylor McKEOWN, AUS, 2’24s41; 3. Chloe TUTTON, GBR, 2’24s42; 4. Jessica VAL MONTERO, ESP, 2’25s86; 5. Victoria ZEYNEP GUNES, TUR, 2’26s33; 6. Rikke MÖLLER PEDERSEN, DAN, 2’26s41; 7. Katie MATTS, GBR, 2’26s50.

50 papillon : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 24s95; 2. Rikako IKEE, JPN, 25s79

100 papillon : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 55s76; 2. An SEMYON, COR, 57s28; 3. Penny OLEKSIAK, CAN, 57s32; 4. Rebecca SMITH, CAN, 58s11; 5. Alys THOMAS, GBR, 58s16; 6. Rikako IKEE, JPN, 58s29; 7. Liliana SZILAGYI, HUN, 58s40; 8. Kimberley BUYS, BEL, 58s67.

200 papillon : 1. Suzuka HASEGAWA, JPN, 2’6s94; 2. Alys THOMAS, GBR, 2’8s16.     

200 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 2’11s16; 2. Hiroko MAKINO, JPN, 2’12s34; 3. Erika SELTENREICH-HODGSON, 2’13s07.

400 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 4’37s73; 2. Erika SELTENREICH-HODGSON, CAN, 4’39s64; 3. Viktoria ZEYNEP GUNES, TUR, 4’40s33.

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + un =