Category: News

ETONNANTE FARIDA OSMAN

24 juin 2013

 

Jeux méditerranéens à Mersin,   Turquie.

 

L’équipe de France a manqué de peu une médaille d’or ce soir à Mersin, en Turquie, où l’hymne de Mammelli est devenu le tube des Jeux méditerranéens (et la Marseillaise s’est faite discrète). Benjamin Stasiulis a frôlé la victoire, sur 100m dos, à deux petits centièmes de l’Italien Matteo Milli. Au 50 mètres dos dames, Santamans a bien réglé en revanche l’Italienne de service (pour dix centièmes) mais n’a rien pu faire contre l’Egyptienne Farida Osman nettement détachée. Ses 26’’15 situent cette dernière en 7e position cette année, un centième devant Mélanie Henique. Ayant remporté une prime de 35.000 dollars aux Jeux arabes, à Doha, dont elle fut le meilleur élément féminin, Farida, rare figure du sport d’un pays où la condition des femmes est très fragilisée par les événements politiques, refusa cet argent pour conserver son statut amateur et continuer de nager en universitaire (NCAA) aux USA. Cette Farida de dix-huit ans née dans l’Indiana mais entraînée au Caire par un Ukrainien fut spécialement invitée par la Fédération Internationale de Natation à disputer le 50 mètres des Jeux olympiques de Londres après sa victoire sur 50 mètres papillon aux  championnats du monde juniors FINA et termina 41e en 26’’34. Cette   année, elle a nagé plus vite en papillon !

MESSIEURS.

200 mètres: 1. Velimir Stjepanovic, Serbie, 1’47’’; 2. Oussama Mellouli Tunisie, 1’49’’21; 3. Simon Guérin (France) 1’’49’’25.

1500 mètres: 1. Oussama Mellouli (Tunissie) 15’12″36; 2. Luca Baggio (Italie), 15’15″16; 3. Matteo Furlan (Italie), 15’21″19.

100 dos: 1. Matteo Milli (Italie), 55″12; 2. Benjamin Stasilius (France) 55″14; 3. Juan Segura Gutierrez (Espagne) 55″57; 4. Niccolò Bonacchi 55″69

50 papillon: 1. Ivan Lendjer (Serbie), 23″50; 2. Piero Codia (Italie), 23″67; 3. Josè Canizares (Espagne), 23″92; 5. Romain Sassot (France), 24’’15.

 

DAMES.-

200 mètres: 1. Martina De Memme (Italie), 1’59″65;2. Mojca Sagmeister (Slovaquie), 2’0″96; 3. Diletta Carli (Italie), 2’1″07.

100 mètres dos: 1. Elena Gemo (Italie), 1’1″57; 2. Theodora Drakou (Grèce), 1’1″75; 3. Margherita Panziera (Italie), 1’1″86.

50 mètres papillon: 1. Farida Osman (Egypte), 26″15; 2. Anna Santamans (France), 26″53; 3. Silvia Di Pietro (Italie), 26″63; 4. Béryl Gastaldello (France), 27’’12 (26’’98 en séries).
4×200 mètres: 1. Italie 8’7″50 (Chiara Masini Luccetti 2’1″23, Diletta Carli 2’2″95, Stefania Pirozzi 2’1″34, Martina De Memme 2’2″08);2. Espagne, 8’12″55; 3. Slovénie, 8’16″34.

 

PETITS POISSONS DEVIENDRONT-ILS GRANDS?

24 juin 2013

 

Au début du mois de juin, Léana Almeida, une nageuse de Vitry, a améloré quatre meilleures performances françases des 12 ans: sa performance la plus impressionnante a été réalisée sur 50 mètres libre: 27’’99, presqu’une seconde plus vite que l’ancienne MPF de Camille Gheorghiu, 28’’98. Léana a aussi établi deux performances sur une longueur de bassin en dos, avec 33’’14 et 32’’86, et une autre “marque” nationale des 12 ans sur 50m papillon, avec 30’’34. Depuis, à Tarbes, aux Trophées Lucien Zins, Léana a perdu sa prééminence en dos, Alizée Borgogno, de l’Olympic Nice Natation, ayant amené la MPF à 32.72, mais elle n’en reste pas moins un « prospect » intéressant. L’élève de Dilel Ayouaz à l’Entente Sportive de Vitry-sur-Seine, qui passera l’an prochain dans le groupe « minimes » mené par Benjamin Bonnafoux, est une petite fille normale, fine et bien musclée, qui passerait inaperçue dans sa catégorie d’âge, nous certifie Nathalie Perez, la correspondante du club, qui ajoute: “elle a une bonne technique et capte très vite ce qu’on attend d’elle, s’entraîne cinq fois par semaine. Il faut rester prudent quant à l’avenir parce qu’à cet âge, tout peut arriver et je ne crois pas qu’elle fera de la natation son métier.” Comme les structures scolaires ne sont pas adaptées, il reste la solution des pôles France, mais là encore, prudence: “les nageurs fonctionnent à l’affectif, et on a eu quelques échecs à déplorer de ce côté là.”

A Tarbes  les trophées Lucien Zins, à l’addition des six courses, ont désigné Joana Desbordes, du SO Rosny (6.766 pts) et Romain Aune, du Montpellier ANUC (6.208 pts) comme lauréats 2013. Au classement des clubs, le trio de tête se compose de l’ES Massy, du CNO Saint-Germain-en-Laye et du Lagardère Paris Racing.

Le Parisien Esteban PANEGET, du Lagardère, a établi la nouvelle MPF 13 ans du 50 m papillon, 27’’40 (ancienne, 27’’65). Alizée Borgogno, de l’Olympic Nice, 12 ans, a nagé le 50 m dos en 32’’72 (32’’86). A 13 ans, Thiphaine LACAVALERIE, des Dauphins du TOEC, a grignoté 5 centièmes sur la MPF du 50 m (27’’57 contre 27’’62 par Christel CHIBOUST, du CS Meaux, depuis près de dix ans, le 20 décembre 2003, à Amiens. Mickaël FORTIER, des Dauphins d’Obernai, a amélioré, lui, la MPF 13 ans du 50 m dos, 29’’43 contre 29’’93, le 16 juin 2012, à Tanguy LESPARRE.

4 FOIS 200M BATTU… MAIS AVEC LA MANIÈRE

24 juin 2013

Jeux méditerranéens à Mersi, Turquie.

On a expliqué précédemment comment, en appliquant les mêmes rêgles de sélections pour les Jeux méditerranéens de Mersin, en Turquie, les Italiens d’un côté, les Espagnols et les Français de l’autre, ont abouti à des résultats très différents.

L’idée, ne pas emmener en Turquie de sélectionnés “mondiaux” (pour Barcelone), ne signifiait pas la même chose pour les uns et les autres. L’équipe française avait été désignée dès les nationaux de Rennes, en avril, et les Italiens, dont les championnats avaient eu lieu aux mêmes dates, n’avaient retenu que huit garçons et huit filles triés sur le volet, style Magnini et Pellegrini, et laissé courir les qualifications, jusqu’aux… Jeux méditerrannéens de Mersi. Hier, d’ailleurs, plusieurs nageurs italiens, Luca Leonardi sur 100m, Flavio Bizzarri sur 200m brasse, Elisa Celli sur 200m brasse dames, Martina De Memme sur 800m, ont arraché leur billet pour Barcelone, le plus souvent in extremis, en réussissant de justesse le précieux sésame que constitue le “standard A de la FINA”.

Les vraies équipes “B” françaises et espagnoles se sont donc opposées à une équipe A’ italienne. Le résultat en a été que nos Tricolores ont souffert sous la botte italienne, ce qui ne veut pas dire qu’ils ont subi, on en veut pour preuve l’aventure du relais quatre fois 200m, hier soir.

L’affaire paraissait mal engagée. Les Italiens? Le champion d’Italie Alex Di Gorgio et ses suivants à l’exception de Magnini, second des Championnats. Sur le papier, ce quatuor valait 7’13’’64 à l’addition, et, en tenant compte des prises de relais (2’’1), 7’11’’5. En face, nos mousquetaires ne faisaient pas le poids. Un seul finaliste sur 200m des France, Simon Guérin, sous les 1’51’’. Face aux n° 1, 3, 4, 5 italiens, les n° 7, 9, 10 et 11 français, donc, et une valeur collective de 7’23’’19, avec les passages de relais 7’21’’1. Handicap, pratiquement 11’’! C’était à coup sûr jouer “Boulevard des Italiens”. Il s’en fallut de peu qu’on n’assistât en lieu et place à “Suite Française”. Pour commencer, Simon Guérin établit un nouveau record personnel en 1’49’’05 (contre 1’49’’93), laissant Lestingi à une longueur. Eric Ress signa un parcours un peu au-dessous de sa valeur et Ganesh Perdurand perdit encore une seconde sur son vis-à-vis. Derrière, Benjamin Stasiulis, qui stagnait à 1’51’’01 cette saison, retrouva le lustre accroché à une ancienne réputation, mais un joli 1’48’’15 le vit mourir aux pieds d’Alexandre Di Giorgio. Les 10 » de handicap avaient été réduits à 0 »40, le miracle avait été manqué d’un rien.

 

4×200 mètres
1. Italie, 7’19″39 (Damiano Lestingi 1’50″20, Gianluca Maglia 1’49″85, Federico Turrini 1’49″54 e Alex Di Giorgio 1’49″78); 2. France 7’19″79 (Simon GUERIN, 1’49’’05, Eric RESS, 1’51’’91, Ganesh PEDURAND, 1’50’’68, et Benjamin STASIULIS, 1’48’’15); 3. Turquie, 7’25″67.

UN RELAIS DISPUTE

23 juin 2013

Le relais italien de quatre fois 200m a devancé le relais français de quarante centièmes de seconde, aujourd’hui 23 juin, aux Jeux méditerranéens, à Mersin, Turquie.

4×200 mètres
1. Italie, 7’19″39 (Damiano Lestingi 1’50″20, Gianluca Maglia 1’49″85, Federico Turrini 1’49″54 e Alex Di Giorgio 1’49″78).
2. France 7’19″79 (Simon GUERIN, Eric RESS, Ganesh PEDURAND et Benjamin STASIULIS).
3. Turquie, 7’25″67

LES JEUX MED’ SOUS LA BOTTE

Natation aux Jeux méditerranéens

Dimanche 23 juin 2013

Les courses de natation continuent d’être dominées par les nageurs italiens, aux Jeux méditerranéens de Mersin, en Turquie. Sur 100m messieurs, Luca Leonardi a même signé un temps de choix, 48’’84, au-dessous de la référence “standard A de la FINA” (48’’93). C’est une performance de valeur équivalente qu’ont réussi, à la bagarre, l’Espagnole Vall Montero, 2’27’’22, et l’Italienne Celli, 2’27’’58, et, côté messieurs, également à la cravache, le Grec Samilidis et l’Italien Bizzarri, 2’12’’51 et 2’12’’67, tandis que nos représentants William Debourges, 2’13’’28 et Patrick Périssier, 2’15’’26, finissaient 4e et 6e. Les Français, qui auraient aimé des résultats plus prestigieux sur les berges de la Méditerranée, n’ont pas eu grand’chose à se mettre sous la dent. Avec les Espagnols et les Italiens, ils s’étaient accordés sur un point, de ne pas envoyer à Mersin de qualifié pour les mondiaux de Barcelone. Il leur a semblé que les Italiens n’avaient pas tenu parole. La vérité est qu’à la différence des Français, les Italiens ont continué de se sélectionner, au-delà des championnats nationaux d’avril, dans une série de meetings et… aux Jeux méditerranéens. Seulement huit garçons et huit filles avaient été retenus en avril. Si les Français ont délégué en Turquie une vraie équipe B, les Italiens présentaient eux une équipe A’, des nageurs non encore qualifiés, mais très motivés et dont plus d’un se retrouvera à Barcelone grâce à ses performances à Mersin.

MESSIEURS.-

100 mètres: 1. Luca Leonardi (Italie), 48’’84; 2. Kamel Avda Gurdal (Turquie), 49’’41; 3. Luca Dotto (Italie), 49’’72.

200 mètres brasse: 1. Panagiotis Samilidis (Grèce), 2’12’’51; 2. Flavio Bizzarri (Italie), 2’12’’67; …4. William Debourges (France), 2’13’’28; … 6. Patrick Périssier (France), 2’15’’26.

400 mètres quatre nages: Oussama Mellouli (Tunisie), 4’15’’15.

DAMES.-

100 mètres: 1. Theodora Drakou (Grèce), 55’’63.

800 mètres: 1. Martina De Memme (Italie), 8’33’’17; …4. Fantine Lesaffre (France), 8’53’’09.

200 mètres brasse: 1. Jessica Vall Montero (Espagne), 2’27’’22; 2. Elisa Celli (Italie), 2’27’’58;… 5. Coralie Dobral (France), 2’30’’76; 6. Fanny Deberghes (France), 2’32’’72.

400 mètres quatre nages: 1. Anja Kenas (Slovénie), 4’40’’49;… 4. Fantine Lesaffre (France), 4’47’’20.

CAGNOTTO ARRONDIT SA CAGNOTTE

Rostock, 23 juin 2013

Les Italiennes Tania Cagnotto et Francesca Dallapé ont conquis l’or du tremplin de 3m dames synchronisé au cours de la dernière journée des championnats d’Europe de Rostock, qui s’achèvent aujourd’hui. Leur duo, qui avait terminé quatrième (fort mécontent) des Jeux olympiques de Londres, s’est imposé avec la manière. Il a laissé ses suivantes immédiates, la paire ukrainienne Pysmenska-Fedorova et le couple britannique Gallantree-Blagg, à 23,70pts et 32,13pts. C’est la troisième médaille conquise à Rostock par l’Italie… et par Cagnotto, dont le colossal palmarès européen compte désormais 19 médailles, 12 d’or, 3 d’argent et 4 de bronze. Cagnotto a twitté qu’elle ne s’attendait pas à de tels résultats, compte tenu d’une préparation 2013 assez relâchée. « L’an prochain, je m’entraînerai encore moins, » a-t-elle promis ! Quand on tient la bonne méthode…

Plongeon de 3 mètres dames synchronisé.-

1.. TANIA CAGNOTTO – FRANCESCA DALLAPÉ (Italie), 324,30pts; 2. ANNA PYSMENSKA – OLENA FEDOROVA, Ukraine, 300,60pts; 3. Rebecca Gallantree – Alicia Blagg (Grande-Bretagne), 292,17pts; 4. Kieu Duong – Tina Punzel (Allemagne), 291pts; 5. Maria Polyakova – Kristina Ilinykh (Russie), 282,30pts; 6. Inge Janssen – Céline VanDuijn (Pays-Bas), 277,50pts.

SANTAMANS ET STASIULIS CONTRE LE MONOPOLE

22 juin 2013

Jeux méditerranéens à Mersin

par Eric LAHMY

Les Italiens continuent d’effectuer une belle moisson de titres dans les courses de natation des Jeux méditerranéens, qui se tiennent à Mersin, en Turquie. Ce soir, à la fin de la seconde journée, ils en étaient à neuf titres contre trois à la France, pour qui Santamans et Stasiulis, après le quatre fois 100m féminin, ont combattu leur monopole.

La Niçoise Anna Santamans, sur 50m libre, s’est imposée en 25’’03, après s’être qualifiée en tête, lors des séries, en 25’’41. C’est mieux que son résultat des championnats de France où elle avait gagné en 25’’37, reste marginalement en dessous de sa valeur olympique, quand elle avait nagé 24’’94 aux Jeux, à Londres, et… l’aurait qualifiée pour les mondiaux de Barcelone (minimum 25’’34), Laurianne Haag, qui s’était invitée en finale, in extremis, avec le 8e temps (26’’28), finissait 7e en 25’’97. Derrière Santamans, aussi nettement détachée qu’on peut l’espérer dans une course aussi étriquée, c’était la foire d’empoigne, entre une Italienne, Silvia Di Pietro, 25’’37, une Turque, Burcu Dormai, 25’’42, et une Egyptienne, Farida Osman, 25’’43.

Tout de suite après, Benjamn Stasiulis faisait hisser les couleurs à son tour, enlevant le 200m dos en 1’58’’66, un temps de valeur supérieure aux 1’59’’16 qui lui avaient donné le titre à Rennes, en avril, mais qui n’aurait pas été suffisant pour le sélectionner pour les mondiaux de Barcelone (minimum 1’58’’48).

Quatrième de la finale, Eric Ress, 2’0’’63, en-dessous de son record, mais Eric est un garçon en pleine refondaton. Son père, Colin Ress, un ancien des équipes de France, avait demandé à Jacques Mesler, un diagnostic sur le fiston: trop en fréquence, avait répondu le sage de Dinard. Pris en mains par Frank Esposito, Eric a gagné 21 mouvements de bras sur son 200m dos! Maintenant, il faut digérer!

Au 200m dos féminin, Fantine Lesaffre, 2’16’’49, était 6e à trois longueurs de l’Italienne Ambra Esposito.Au quatre fois 100m messieurs, Gianluca Maglia 49″80, Marco Orsi 49″26, Luca Leonardi 47″96 e Luca Dotto 48″97.ont signé un joli 3’15’’98. Sur 100m papillon, le Croate Ivan Lendjer a dominé de loin, seul sous les 53’’ en 52’’30, tandis que Béryl Gastaldello s’est bronzée sur 100m papillon dames, en 1’0’’32.

ALLEMANDS A DOMICILE

22 juin 2013

Plongeon

La finale du haut-vol synchronisé messieurs des championnats d’Europe de Rostock a été remportée par les Allemands Hausding et Klein.

1. Patrick Hausding – Sascha Klein, Allemagne, 463,20pts, 2. Victor Minibaev – Artem Chesakov, Russie, 458,76pts; 3. Eugene Gorshkovozov – Dmitro Mezhenkyi, Ukraine 436,86pts

TINA MATE TANIA

22 juin 2013

 

Duel de générations à Rostock au tremplin de 3m des Européens 2013, entre la « gamine » allemande Tina Punzel et la vénérable Italienne Tania Cagnotto : et la jeunesse a eu raison de l’expérience.

Tina Punzel, une jeunesse de 17 ans, de Dresde, où elle est coachée par Frank Taubert, est venue à bout de Tania Cagnotto, la quasi- légendaire italienne, que la trentaine, atteinte le 15 mai dernier, n’a pas rendue moins ambitieuse, au tremplin de 3 mètres des championnats d’Europe de Rostock. Les deux plongeuses se trouvaient dans un virtuel dead-heat avant l’ultime plongeon, séparées certes de treize ans, mais en l’occurrence de seulement 35 centièmes de point. Punzel menait d’une courte poitrine, si l’on ose dire en évoquant deux si jolies personnes. Mais Cagnotto qui avait mal assuré son avant-dernier, un triple saut périlleux et demi avant carpé, se montrait à peine plus convaincante dans un double saut périlleux arrière. Punzel, sans rien faire de miraculeux à ce moment là, empochait l’or.

Plongeon.- Tremplin de 3m dames.- 1. Tina PUNZEL (Allemagne), 336,70pts ; 2. Tania CAGNOTTO (Italie),  331,86pts ; 3. Nadezhda BAZHINA (Russie), 326,10pts ; 4. Maria Elisabetta MARCONI (Italie), 314,50pts ;

5. Anna PYSMENKA (Ukraine), 301,95pts