Catégorie : News

Russie 5, Europe 4

14 juillet 2013

Poznan, Championnats d’Europe juniors

Les Russes continuent de dominer fièrement les championnats d’Europe des jeunes, à Poznan. Leur délégation paraissait impressionnante, elle n’a pas déçu. Il y a des personnalités, comme ce Seldov qui réussit à son âge des performances senior, il y a aussi une masse. La natation russe, qui avait semblé désemparée, après la chute du « rideau de fer », a bien profité d’une réorganisation du sport dans le pays. Sedov a eu beau nager moins vite qu’en demi, il n’en a pas moins remporté la finale du 50 mètres, nettement, devant l’Ukrainien, Plavin. Daria Ustinova s’est promenée dans le 100 mètres dos, effectuant une seconde longueur de bassin exceptionnelle en moins de 31 ». Semen Mokovich n’a eu aucun adversaire à sa mesure sur 400 mètres quatre nages, tandis que Nasretdinova a enlevé à la bagarre un 50 mètres papillon qui a noyé les derniers espoirs de succès de Marie Wattel, seulement 7e et loin des espoirs de podium qu’on nourrissait pour elle au vu des temps d’engagement.

Les Russes ont dominé mais pas monopolisé. Le 100 mètres brasse est revenu à la Lituanienne Meilutyte, ce qui n’est pas une surprise, la demoiselle est la championne olympique sortante, et elle possède une ou deux classes d’avance sur ses adversaires. Meilutyte est entraînée en Angleterre, mais elle ne fut pas la seule victoire d’outre-Manche, James Guy a obtenu une victoire de prestige sur 200 mètres. Parti vite, il laissa revenir dans la troisième longueur le Russe Frashnyk pour mieux lui porter l’estocade dans une dernière longueur assassine! Un autre citoyen d’outre-Manche, Matthew Johnson, brûle la politesse au second Russe dans le quatre nages. Aucun Russe ne monta sur le podium du 100 mètres papillon remporté par le Danois Andersen d’extrême ustesse devant un Autrichien et un Italien. Même absence des dominateurs dans le 200 mètres quatre nages féminin remporté par  l’héritière de la grande tradition hongroie, Dalma Sebesztyen, devant la Britannique Day et l’Allemande Hoepink.

50 mètres FINALE.- 1. Evgeny SEDOV (96) Russie, 22’’07 (demi-finale: 22’’06) ; 2. Bogdan PLAVIN (95) Ukraine, 22’’43; 3. Fotios MYLONAS (96) Grèce, 22’’64 ; 4. Jan HOLUB (96) Pologne, 22’’89  (demi, 22’’71) ; 5. Miguel Duarte NASCIMENTO (95) Portugal, 22’’98 ; 6. Sebastian SZCZEPANSKI (95) Pologne, 23’’14 ; 7. Jonas BERGMANN (95) Allemagne, 23’’15 (1/2, 23’’06) ; 8. Ivan KUZMENKO (95) Russie, 23’’19 (demi, 23’’03) ; 9. Gleb IONICHEV (95) Israël, 23’’20 (demi: 23’’16); 10. Peter HOLODA (96) Hongrie, 23’’24 (demi: 23’’18).

En demi finales:  18. Tom PACO PEDRONI (95) France 23’’62 (en séries, 23’’68).

200 mètres FINALE 1. James GUY (95) Grande-Bretagne, 1’48’’45 ( 25’’29, 27’’67, 28’’36, 27’’13) ; 2. Alexander KRASNYKH (95) Russie, 1’49’’10 (26’’02, 27’’64, 27’’94, 27’’50) ; 3. Andrea Mitchell D’ARRIGO (95) Italie, 1’49’’56 (26’’06, 27’’85, 28’’12, 27’’53) ; 4. Kyle STOLK (96) Pays-Bas, 1’49’’86 (25’’64, 27’’36, 28’’31, 28’’55) ; 5. Poul ZELLMANN (95) Allemagne, 1’50’’21 ; 6. Miguel DURAN NAVIA (95) Espagne, 1’50’’59 ; 7. Povilas STRAZDAS (96) Lituanie, 1’50’’77 ; 8. Arnau ROVIRA GUILLEN (95) Espagne, 1’51’’17 ; 9. Max LITCHFIELD (95) Grande-Bretagne, 1’52’’17 ; 10. Alexandre HALDEMANN (95) Suisse, 1’52’’30 25.66 28.39 29.02 29.23

100 mètres papillon FINALE.- 1. Daniel Steen ANDERSEN (95) Danemark, 53’’61 25’’09, 28’’52; 2. Sascha SUBARSKY (96) Autriche, 53’’71 (24’’83, 28’’88) ; 3. Mattia MUGNAINI (95) Italie, 53’’73 (25’’80, 27’’93) ; 4. Francesco GIORDANO (95) Italie, 54’’02 (25’’24, 28’’78) ; 5. Alexander KUDASHEV (95) Russie, 54’’14 (25’’36, 28’’78) ; 6. Javier RIVAS GALLEGO (95) Espagne, 54’’48 (25’’51, 28’’97) ; 7. Deividas MARGEVICIUS (95) Lituanie, 54’’59 (25’’35, 29’’24) ; 8. Jerzy TWAROWSKI (95) Pologne, 54’’66 (25’’23, 29’’43) ; 9. Miguel Duarte NASCIMENTO (95) Portugal, 54’’77 (25’’56, 29’’21) ; 10. Mark SZARANEK (95) Grande-Bretagne, 55’’46.

400 mètres 4 nages FINALE.- 1. Semen MAKOVICH (95) Russie, 4’14’’65 (57’’17,2’2’’29, 3’14’’20); 2. Matthew JOHNSON (95) Grande-Bretagne, 4’17’’47 ; 3. Alexander OSIPENKO (95) Russie, 4’18’’67 ; 4. Norbert SZABO (96) Hongrie, 4’21’’39 ; 5. David FOLDHAZI (95) Hongrie, 4’21’’68 ; 6. G. SANCHEZ GUTTIEREZ-CABELLO (96) Espagne, 4’22’’66 ; 7. Max LITCHFIELD (95) Grande-Bretagne, 4’23’’45 ; 8. Lorenzo TAROCCHI (95) Italie, 4’23’’68 ; 9. Joan Lluis PONS RAMON (96) Espagne, 4’28’’39 ; 10. Alpkan ORNEK (95) Turquie, 4’28’’98.

DAMES

 

100 mètres dos FINALE.- 1. Daria K USTINOVA (98) Russie 1’1’’14 (30’’20, 30’’94) ; 2. Kathleen DAWSON (97) Grande-Bretagne, 1’2’’21 (30’’09, 32’’12) ; 3. Laura RIEDEMANN (98) Allemagne, 1’2’’61 (30’’52, 32’’09) ; 4. Harriet COOPER (97) Grande-Bretagne, 1’2’’96 ; 5. Sonnele OEZTUERK (98) Allemagne, 1’3’’17 ; 6. Ugne MAZUTAITYTE (97) Lituanie, 1’3’’44 ; 7. Tereza GRUSOVA (98) R.Tchèque, 1’3’’53 ; 8. Natalia PENA ORTIZ (98) Espagne, 1’3’’68 ; 9. Katsiaryna PAULIUKEVICH (98) Biélorussie, 1’3’’98 ; 10. Irina PRIKHODKO (98) Russie, 1’4’’31.

100 mètres brasse FINALE.- 1. Ruta MEILUTYTE (97) Lituanie, 1’5’’48 (31’’13, 34’’35) ; 2. Viktoriya SOLNTSEVA (98) Ukraine, 1’7’’85 ; 3. Marlene HUETHER (98) Allemagne, 1’9’’20; 4. Anastasiya MALYAVINA (97) Ukraine, 1’9’’49 ; 5. Silvia GUERRA (97) Italie, 1’10’’18 ; 6. Arianna CASTIGLIONI (97) Italie, 1’10’’25 ; 7. Sophie HANSSON (98) Suède, 1’10’’52 ; 8. Eva NAGY 97 Hongrie, 1’10’’67 ;  9. Margarethe HUMMEL (97) Allemagne, 1’10’’97; 10. Silja KAENSAEKOSKI (97) Finlande, 1’11’’36.

50 mètres papillon FINALE.- 1. Rozaliya NASRETDINOVA  (97) Russie, 26’’56 ; 2. Lucie SVECENA  (97) R. Tchèque, 26’’88 ; 3. GOVEJSEK Nastja (97) Slovénie, 26’’99 ; 4. Elise Naess OLSEN (97) Norvège, 27’’04 ; 5. PERMYAKOVA Elizaveta (98) Russie, 27’’08 ; 6. Barbora MISENDOVA (98) Slovaquie, 27’’37 ; 7. Marie WATTEL  (97) France 27’’50; 8. Giorgia BIONDANI (97) Italie, 27’’51 (1/2: 27’’43); 9. Anais ARLANDIS (97) France, 27’’85 (1/2: 27’’55) ; 10. Svenja STOFFEL (97) Suisse, 27’’86 (1/2, 27’’56; barrage, 27’’20).

200 mètres quatre nages FINALE.- 1. Dalma SEBESTYEN (97) Hongrie, 2’16’’10 (29’’45, 35’’04, 39’’36, 32’’25) ; 2. Emma DAY (97) Grande-Bretagne, 2’16’’14 (29’’32, 33’’96, 40’’83, 32’’03); 3. Lisa Katharina HOEPINK (98) Allemagne, 2’16’’64; 4. Africa ZAMORANO SANZ (98) Espagne, 2’16’’73; 5. Tjasa PINTAR (97) Slovénie, 2’17’’11; 6. Alina KENDZIOR (98) Russie, 2’18’’45; 7. Erin NABNEY (97) Grande-Bretagne, 2’18’’55; 8. Kristyna HORSKA (97) R.Tchèque, 2’19’’24 ; 9. Jowita SIENCZYK (97) Pologne, 2’19’’48 ; 10. Emily SIEBRECHT (97) Allemagne, 2’20’59).

4X200 mètres.- 1. Russie 8’1’’62 (Valeria SALAMATINA, 1’59’’87 ; Anastasia GUZHENKOVA, 2’1’’22 ; Polina VOLKODAVOVA, 2’2’’63 ; Maria BAKLAKOVA, 1’57’’90) ; 2. Allemagne, 8’7’’75 ; 3. Espagne, 8’10’’04 ; 4. Italie, 8’15’’32 ; 5. Hongrie 8’20’’92 ; 6. Pologne 8’24’’97 ; 7. Irlande 8’32’’65.

 

Evgueny Sedov en vedette

14 juillet 2013

Poznan, championnats d’Europe juniors

Evgueny Sedov, le sprinteur à tout faire de l’équipe russe, s’est qualifié en 22’’20 en séries du 50 mètres. L’an passé, à 16 ans, ce phénomène nageait déjà 22’’3 sur la distance et il est aussi à l’aise sur les épreuves courtes en dos et en papillon. Plus âgé d’un an, Ivan Kuzmenko, russe également, se retrouve une mètre et demi derrière. Les Russes continuent de mener un peu partout, laissant peu de place pour les autres équipes. Au 50 mètre papillon, Marie Wattel s’est qualifiée en 5e position.

 

GARÇONS.- 50 METRES (séries): 1. Evgeny SEDOV (96) Russie, 22’’20; 2. Ivan KUZMENKO (95) Russie, 22’’99;  3. Bogdan PLAVIN (95) Ukraine, 23’’05.

400 METRES QUATRE NAGES (séries): 1. Semen MAKOVICH (95) Russie, 4’22’’56 (59’’21, 2’5’’06, 3’19’’80); 2. Alexander OSIPENKO (95) Russie, 4’23’’80 (1’0’’50, 2’8’’30; 3’22’’34).

4X100METRES4NAGES (séries). – 1. Suède 3’44’’23 (Axel PETTERSSON, 56.35 Johannes SKAGIUS, 1’1’’44,  Joachim BRATT 55’’28, Emil GUSTAVSSON, 51.16). 2. Lituanie 3’44’’81 (Danas RAPSYS 56’’10, Mantas AURUSKEVICIUS 1’3’’69, Deividas MARGEVICIUS 54’’49, Povilas STRAZDAS 50’’53 ; 3. Russie, 3’45’’18 (Grigory TARASEVICH, 56’’44, Ilya KHOMENKO , 1’2’’21, Andrey MASLOV, 55’’45, Ivan KUZMENKO, 51’’08… 9. France 3’48’’50  (Nans ROCH, 58’’34, Frédéric EMERY, 1’4’’49, Cyril CHATRON, 54’’73, Robin COQUEREL, 50’’94.

FILLES.- 50 METRES PAPILLON (séries) : 1. Lucie SVECENA (97) R. Tchèque, 27’’04 ; 2. Rozaliya NASRETDINOVA (97) Russie, 27’’08 ; 3. Elise Naess OLSEN (97) Norvège, 27’’19 ; 4. Nastja GOVEJSEK (97) Slovénie, 27’’22 ; 5. Marie WATTEL (97) France, 27’’33 ; 10. Svenja STOFFEL (97) Suisse, 27’’82 ; Anais ARLANDIS (97) France,  27.84.

Stasiulis en finale

14 Juillet 2013

Kazan, Universiades 2013

En séries du 200 mètres dos des Universiades de Kazan, le Français Benjamin Stasiulis a réussi le cinquième temps, 1’59’’83, à une seconde de l’Américain Conger, meilleur qualifié. Conger a également trouvé la qualification sur 100 mètres papillon, septième cette fois

200M DOS (séries).-  John Conger, USA, 1’58’’87 ; Yuki Shirai, Japon, 1’59’’50 Hayate Matsubara, Japon, 1’59’’62 Jacob Pebley USA 1’59’’72 ; Benjamin Stasiulis, (France), 1’59’’83.

100m PAPILLON (séries).- Kyler Van Swol, USA, 53’’37, Evgeniy Koptelov 52’’67 Coleman Allen Canada, 52’’76 Yauhen Tsurkin, Biélorussie 52’’84, Pavel Korzeniowski, Pologne, 52’’91, Guicheol Chang, Corée, 52’’92 ; John Conger, USA, 52’’94.

50 M BRASSE (séries).- Giulio Andrea Zorzi, RSA, 27’’72: Andrea Toniato, Italien, 27’’77 ; Vladimir Morozov, Russie, 27’’85 ; Eetu Kartonen 27’’88 ; Martin Schweizer, Suisse, 27’’91 ; Mihail Alexandrov, USA, 27’’91 ; Oleg Utekin, Russie, 27’’98 ; Yuri Klemparski, Biélorussie, 27’’96

James Magnussen peaufine son plan

14 Juillet 2013

JAMES MAGNUSSEN, après ses performances à Vichy-Bellerive, a nagé trois des quatre 100 mètres libre les plus rapides de la saison, 47’’53, 47’’67 et 47’’97. Le reste des productions de la saison s’inscrit de l’Australien dans les chiffres suivants : 48’’05, 48’’11, 48’’12, 48’’24, 48’’38 et 48’’50. Pas étonnant que l’homme le plus vite du monde sans combinaison (en quelque sorte le recordman du monde sans couronne) soit le favori des championnats du monde de Barcelone, dans un mois. « Dans chacune de mes courses, je me suis concentré sur le défi que représentaient les circonstances et mes adversaires et de plonger en ayant un plan, a-t-il expliqué à notre confrère Craig Lord pour SwimVortex. L’absence de plan est ce qui m’a manqué à Londres » (où le double champion du monde 2011 termina 2e de la course derrière Nathan Adrian).

RYAN MURPHY, deux semaines après avoir nagé 53’’38 au 100 mètres dos à Indianapolis aux championnats des USA, a réussi 53’’57 en meeting à l’Université de Georgie (Athens). Si Matt Grevers représente le présent du 100 mètres dos US, Ryan Murphy, 18 ans le 2 juillet, 1,93m, élève à l’école Bolles de Jacksonville, qui pulvérisa l’an dernier le record US des 15-16 ans avec 53’’92, représente l’avenir. Mais il n’a pu faire mieux que 3e sur 100 et 200 dos à Indianapolis, et ne s’est pas qualifié pour Barcelone. L’an prochain, il nagera pour l’Université de Californie Berkeley (avec les coaches David Durden, Nort Thornton et Yuri Suguiyama aux manettes).

MICHAEL JAMIESON, médaillé d’argent sur 200 mètres brasse aux Jeux olympiques de Londres, a reçu le trophée du meilleur sportif universitaire de l’année en Grande-Bretagne, à l’issue de la cérémonie annuelle des « British Universities and Colleges » qui s’est tenue vendredi soir à l’Université Herriot Watt d’Edimbourg. Jamieson, natif de Glasgow, nage et étudie à l’Université de Bath.

GWANGU se prépare à occuper le centre du terrain de l’Arène sportive de Kazan (Russie) ce mercredi 17 juillet à 22 heures précise. Le maire de la métropole coréenne de Gwangju, Kang Un-te, recevra le drapeau des Universiades à l’occasion de la cérémonie de clôture des Jeux de Kazan, des mains du président de la FISU, le Français Claude-Louis Gallien, après que celui-ci l’ait reçu des mains du maire de Kazan, Ilsur Metshin. Gangju organisera les Universiades de 2015.

Hache entre deux eaux, Wattel en bronze

Poznan, Russie, championnats d’Europe juniors

GARÇONS.

200 mètres dos FINALE.- [Danas Rapsys, le vainqueur lituanien a adopté une stratégie intéressante, prenant la tête d’entrée, nageant bien sa seconde longueur, avant de faire le trou ; Tarasevich a terminé bien plus fort, 28’’98 contre 29’’74, mais après s’être laissé décoller un peu trop, et n’a pu l’emporter.] 1. Danas RAPSYS (95) Lituanie, 1’59’’31 (28’’39+30’’66+30’’52+29’’74) ; 2. Grigory TARASEVICH (95) Russie, 1’59’’51 (29’’07+30’’56+30’’90+28’’98) ; 3. David FOLDHAZI (95) Hongrie, 1’59’’89 ; 4. Luca MENCARINI (95) Italie, 2’0’’20 ; 5. Axel PETTERSSON (95) Suède, 2’2’’34 ; 6. Nils VAN AUDEKERKE (96) Belgique, 2’2’’68 ; 7. Nathan THEODORIS (95) Grande-Bretagne, 2’2’’85 ; 8. Vuk CELIC (96) Serbie, 2’3’’08.

 800 mètres FINALE.- 1. Pawel FURTEK (95) Pologne, 7’59’’12; 2. Jan MICKA (95) R. Tchèque, 7’59’’49; 3. Wojciech WOJDAK (96) Pologne, 8’1’’28; 4. Caleb HUGHES (95) Grande-Bretagne 8’3’’26; 5. Joris BOUCHAUT (95) France, 8’5’’66; 6. Maximilian BOCK (95) Allemagne, 8’7’93; 7. Henrik CHRISTIANSEN (96) Norvège, 8’8’’06; 8. Joel KNIGHT (95) Grande-Bretagne, 8’8’’16.

50 mètres dos FINALE.- 1. Grigory TARASEVICH (95) Russie 25’’46; 2. Evgeny SEDOV (96) Russie, 25’’55; 3. Apostolos CHRISTOU (96) Grèce, 25’’76; 4. Carl-Louis SCHWARZ (95) Allemagne, 25’’77; 5. Simone SABBIONI (96) Italie, 25’’98; 6. Michail KONTIZAS (95) Grèce, 26’’05; 7. Oren MALKA (95) Israel, 26’’29; 8. Daniel VAN DER DEEN (95) Pays-Bas, 26’’65.

MIXTE

4 fois 100m 4 nages.-FINALE.- [Dans cette épreuve à dormir debout aux faux airs de piste de danse,  mêlant les garçons et les filles, et dont on se demande ce qu’elle aoute au programme, sinon une certaine confusion, la Russie l’emporte et la France est 8e ! Vive le folklore ?] 1. Russie 3’50’’58 ; 2. Allemagne, 3’53’’93; 3. Pologne, 3’54’’30; 4. R. Tchèque, 3’56’’23; 5. Grande-Bretagne, 3’56’’42; 6. Hongrie, 3’58’’76; 7. Croatie, 4’2’’; 8. France, 4’2’’53 (ROCH Nans, 57’’39, CALLAIS Quentin 1’4’’70, BRISFER Clara, 1’2’’82, JACOLIN Aurore, 27’’72+57’’62).

FILLES

50 mètres FINALE.- [41 minutes après avoir terminé son 200 mètres, Cloe Hache dispute sa deuxième finale de la soirée, sans plus de success. Nasretdinova devance nettement la championne olympique du 100 mètres brasse Meilutyte, elle-même devant l’Italienne Biondani, nouvelle médaillée d’une équipe transalpine qui fait honneur à sa réputation chez les jeunes. ]  1. Rozaliya NASRETDINOVA (97) Russie, 25’’05; 2. Ruta MEILUTYTE (97) Lituanie, 25’’26; 3. Giorgia BIONDANI (97) Italie, 25’’31; 4. Nastja GOVEJSEK (97) Slovénie, 25’’51 ; 5. Helen SCHOLTISSEK (97) Allemagne, 25’’58 ; 6. Julie-Marie MEYNEN (97) Luxembourg, 25’’62 ; 7. Julie LEVISEN (97) Danemark, 25’’84 ; 8. Nele KLEIN (98) Allemagne, 26’’05 ; 9. Daria KARTASHOVA (97) Russie, 26’’20 ; 10. Cloe HACHE (97) France, 26’’41.

200 mètres FINALE.- [C’est une Hache assez émoussée qui a fendu l’eau de cette finale du 200 mètres jeunes filles des championnats d’Europe juniors de Poznan, et qui a terminé 10e sur dix participantes. Ses chances, certes, étaient faibles. Maria Baklakova, la gagnante russe, avait deux classes de différence entre elle et le reste de cette course. Elle a fini avec cinq mètres d’avance sur sa suivante, Valeria Salamatina, d’un an sa cadette il est vrai.] 1… Maria BAKLAKOVA (97) Russie, 1’58’’21 (27’’85+29’’79+30’’44+30’’13) ; 2. Valeria SALAMATINA (98) Russia 2’1’’11; 3. Melinda NOVOSZATH (98) Hongrie, 2’1’’94; 4. Wioletta ORCZYKOWSKA (97) Pologne, 2’2’’26; 5. Alina JUNGKLAUS (98) Allemagne, 2’2’’34; 6. Alice Antonia SCARABELLI (98) Italie, 2’2’’69 ; 7. Rosalie KAETHNER (97) Allemagne, 2’3’’27; 8. Ellena JONES (97) Grande-Bretagne, 2’3’’92 ; 9. Elisa SANCHEZ MORALES (98) Espagne, 2’4’’20 ; 10. Cloe HACHE (97) France, 2’5’’09.

100 mètres papillon FINALE.- [Tarzia, encore 5e au virage (28’’17), effectue un retour très énergique et souffle l’or à la Tchèque Lucia Svecena partie très vite (27’’45) mais un peu en difficulté sur la fin. Marie Wattel effectue une course correcte mais a elle aussi manqué un peu de fra^cheur sur la fin. Ses 59’’88 sont un peu en-dessous de ses 59’’71, meilleur temps de la saison. Le titre ne pouvait lui revenir qu’à condition de se surpasser !]

1. Claudia TARZIA (97) Italie, 59’’68 (28’’17+31’’51) ; 2. Lucie SVECENA (97) R. Tchèque, 59’’69 (27’’45+32’’24) ; 3. Marie WATTEL (97) France, 59’’88 (27’’96+31’’92) ; 4. Anastasia GUZHENKOVA (97) Russie 1’0’’30 ; 5. Elizaveta PERMYAKOVA (98) Russie, 1’0’’72 : 6. Barbora MISENDOVA (98) Slovaquie, 1’0’’92; 7. Svenja STOFFEL (97) Suisse, 1’1’’10; 8. Elise Naess OLSEN (97) Norvège,  1’1’’26.

L’Amérique ne connait pas le mal de dos

13 juillet 2013

Kazan, Universiades 2013

Queue de journée marquée par des finales très disputées aux Universiades d’été de Kazan en Russie. La capitale Tatar a bien mérité son nom, qui signifie « chaudron », car c’est exactement à quoi sa piscine olympique a ressemblé en cette fin d’après-midi de natation. Les batailles pour les titres en finales ont été âprement disputées, comme si les nageurs se hâtaient d’en finir dans une eau qui était devenu subitement bouillante !

Le relais féminin quatre fois 200m revient aux Américaines devant les Russes, pour treize centièmes, 7’55’’63 contre 7’55’’76. Le Canada, 3e, est distancé, 8’2’’73. Un peu plus tôt, c’était la Russe Anastasia Zueva, qui avait eu raison de l’Américaine, Megan Romano, sur 100 mètres dos, cette fois d’une vraie misère, 2/100e , 59’’83 contre 59’’85. A l’issue de leur effort, ces demoiselles héritent des 7e et 8e place dans le bilan mondial de l’année. Quand on songe que Romano n’est que la 4e Américaine sur la distance derrière Melissa Franklin, 58’’67 (1), Elizabeth Pelton, 59’’27 (4) et Sarah Denninghoff, 59’’75 (6), et qu’elle vient de déloger Rachel Bootsma, 59’’90, qui passa de la 8e à la 10e place, on se dit que le dos féminin américain va plutôt bien !!

Autre duel à couteaux tirés, sur 50 mètres dos masculin, où Benjamin Treffers touche le mur d’arrivée 0’’01 devant un Russe (encore un), Vladimir Morozov, 24’’86 contre 24’’87, et hérite d’une belle performance. Morozov avait nagé 24’’80 (8e au monde) cette saison aux championnats de Russie, dans cette même piscine de Kazan.

Un duel russe en perspective sur 100 mètres

13 juillet 2013

Kazan, Russie, Universiades d’été

Au cours de leur lointain passé historique, les Universiades n’ont pas toujours produit de très grandes performances, parce que les nations avaient souvent du mal – ou de la réticence – à engager leurs meilleurs éléments. Il a fallu une configuration très rare, en 1967, pour que la grande équipe des USA, qui dominait alors la natation mondiale comme il n’était pas permis, lève une formidable équipe universitaire en vue des Universiades. Y furent battus les records mondiaux du 400m libre (Greg Charlton, 4’8’’2), du 100m dos (à trois reprises) et du 200m dos, du 100m papillon et du 200m papillon, des relais 4 fois 100m et 4 fois 100m quatre nages!

Le peu de goût de certains dirigeants, chez nous, pour les compétitions universitaires, s’exprimait parfois clairement. L’année 1985, notre sprinteur Stephan Caron, qui venait d’être sacré champion d’Europe du 100m, décida de nager aux Universiades de Kobé. Il fut assez critiqué ainsi dans la presse, mais ramena du Japon trois médailles, passa pour la première fois sous les 50’’ au 100 mètres (49’’97) et sous les 1’50’’ au 200 mètres (1’49’’78)… Les temps ont changé, et le professionnalisme en natation, à défaut de rendre les Universiades obsolètes, n’en fait plus une compétition de pointe. Avant, le système universitaire US faisant la mode, les nageurs universitaires dominaient le sport, et répondaient à la définition de l’honnête homme des Grecs et des Romains anciens : « il sait lire et nager ». Désormais, pour beaucoup, un choix a dû être fait entre ces deux activités essentielles de l’être humain.

Ici, à Kazan, on soupçonne que c’est parce que les Universiades ont lieu chez eux que les Russes ont engagé leur virtuelle meilleure équipe. Ainsi, sur 100 mètres messieurs, les Russes n’ont pas hésité à mettre en scène leurs meilleurs sprinteurs, Morozov et Lobintsev, respectivement n° 2 et n° 6 mondiaux, et concurrents aux médailles, à la fin de ce mois à Barcelone. Aux séries du 100 mètres messieurs, Nikita Lobintsev, Russie, 49’’13, a devancé neuf autres hommes sous les 50’’, le mieux placé étant l’Australien Andy Aboot, 49’’57 ; en demi, Vladimir Morozov signe un 48’’76, à une seconde de son remarquable record de l’année, Lobintsev 48’’83, Michele Santucci, Italie, est loin, 49’’43. La finale promet un duel des deux Russes à domicile !

Aux séries du 200 mètres brasse dames, Laura Sogar, USA, 2’26’’14. Coralie Dobral, France, 2’31’’28

100m papillon dames, séries, Katerine Savard, Canada, 58’’21. En demi, Savard, 58’’16, Quo Fans, Chine, 58’’88, Elena Di Liddo, Italie, 58’’89.

La finale du 1500 mètres libre dames est revenue à Stephanie Peacock, USA, 16’4’’44, devant Ashley Steenvoorden, USA, 16’7’’89 et Martina Rita Caramagnoli, Italie, 16’19’’71.

, Viktoryia Andreeva, Russie, s’est imposée en finale du 200m quatre nages dames en 2’12’’32, devant Sarah Henri, USA, 2’12’’69, Melanie Margalis, USA, 2’12’’96

Au 200m brasse messieurs, la victoire revient à Vlatcheslav Sinkevich, Russie, n°4 mondial cette année avec 2’8’’62, et qui, ici, à Kazan, en 2’9’’78, devance Yukihiro Takahashi, 2’10’’35, et Lucca Piccini, Italie, 2’10’’99. Accroché par Piccini, le futur vainqueur construit son avance dans la 3e longueur. Son retour en 33’’90 pâlit face à celui de Takahashi, 32’’35, mais lancé de bien trop loin.

Une Olympienne chez les juniors

13 juillet 2013

Poznan, Pologne, championnats d’Europe juniors

Une championne olympique dans les séries des championnats d’Europe juniors, cela ne s’est sans doute pas vu depuis longtemps. La Lituanienne Ruta Meilutyte, qui est encore écolière (en Angleterre), mais qui s’est vue décerner les plus beaux lauriers, l’an passé, à Londres, au grand dam de Rebecca Soni, n’a pas dédaigner effectuer le déplacement à Poznan, en Pologne, en guise d’échauffement pour les mondiaux de Barcelone ; elle n’a pas eu à forcer son talent pour s’imposer dans ces séries où elle devance sa suivante d’une longueur de corps. Sa présence a permis à la représentante française, Chloé Cazier, de prendre conscience de la distance qui la sépare des sommets de l’Olympe. Parmi les Français qui ont une chance de rejoindre la finale, Cloé Hache sur 50 mètres. Et peut-être Laurine Delhomme, seulement 18e en séries du 100 mètres dos, et sans doute à une bonne seconde du temps qu’il lui faudra pour accéder en finale. Peut-elle le faire ? A condition de refaire son temps, nagé cette année, 1’3’’63, au moins.

 

GARÇONS

200 mètres (séries).-  1. Andrea Mitchell D’ARRIGO (95) Italie, 1’50’’61; 2. James GUY (95) Grande-Bretagne, 1’50’’62 ; 3. Alexander KRASNYKH (95) Russie, 1’50’’81 ;… 20. Joris BOUCHAUT (95) France, 1’52’’50 ; … 24. Antoine LAURENDEAU (95) France, 1’52’’85 ; 25. Antoine GOZDOWSKI (95) France, 1’52’’92.

50 mètres dos (séries). 1. Grigory TARASEVICH (95) Russie 25’’63 ; 2. Apostolos CHRISTOU (96) Grèce 26.03 ; 3. Simone SABBIONI (96) Italie, 26.05 ; 4. Carl-Louis SCHWARZ (95) Allemagne, 26.09.

100 mètres brasse (séries).- 1. Vsevolod ZANKO (95) Russia 1’2’’; 2. Ilya KHOMENKO (95) Russie, 1’2’’01; 3. Alexander PALATOV (95) Russie, 1’2’’57; 18. Frédéric EMERY (95) France, 1’4’’18.

100 mètres papillon (séries).- 1. Daniel Steen ANDERSEN (95) Danemark, 53’’81 ; 2. Alexandr KUDASHEV (95) Russie, 54’’06 ; 3. Francesco GIORDANO (95) Italie, 54’’10 ; 4. Mattia MUGNAINI (95) Italie, 54’’29.

FILLES.-

100mètres (séries). 1. Rozaliya NASRETDINOVA (97) Russie, 25’’30 ; 2. Ruta MEILUTYTE (97) Lituanie, 25’’61 ; 3. Nastja GOVEJSEK (97) Slovénie, 25’’67 ; 4. Giorgia BIONDANI (97) Italie, 25’’77 ; 5. Julie-Marie MEYNEN (97) Luxembourg, 25’’94 ; 6. Helen SCHOLTISSEK (97) Allemagne, 26’’02 ; 7. Nele KLEIN (98) Allemagne, 26’’15 ; 8. Daria KARTASHOVA (97) Russie, 26’’16 ; 9. Cloe HACHE (97) France, 26’’18 ; 10. Julie LEVISEN (97) Danemark, 26’’19 ; … 25. Marine SCHWARTZ  97 France 26 »99

100… mètres dos (séries).- 1. Kathleen DAWSON (97) Grande Bretagne, 1’2’’31; 2. Daria USTINOVA (98) Russi 1’2’’51; 3. Laura RIEDEMANN (98) Allemagne, 1’2’’69; 4. Harriet COOPER (97) Grande-Bretagne, 1’3’’24; 5. Agata NASKRET(98) Pologne, 1’3’’69 ; 6. Sonnele OEZTUERK (98) Allemagne, 1’3’’74 ; …18. Laurine DEL’HOMME 97 France 1’5’’37 (31’’56+33’’81).

100 mètres brasse (séries).- 1. Ruta MEILUTYTE (97) Lituanie, 1’7’’82 ; 2. Viktoriya SOLNTSEVA (98) Ukraine, 1’9’’15 ; 3. Anastasiya MALYAVINA (97) Ukraine, 1’9’’39 ; … 34. Chloe CAZIER (98) France, 1’15’’23.

200 mètres quatre nages (séries). 1. Emma DAY (97) Grande-Bretagne, 2’16’’94 ; 2. Africa ZAMORANO SANZ (98) Espagne, 2’18’’68 ; 3. Dalma SEBESTYEN (97) Hongrie, 2’18’’74 ; … 21. Alice AUBRY (97) France, 2’24’’18  (30’’53+36’’49+41’’77+35’’39).

Jean-Baptiste Grosborne (1917-2013)

Jean Baptiste Grosborne, une personnalité du monde de la natation, est décédé ce 7 juillet à Saint-Mandé.  Né à Paris le 30 avril 1917, il fut un bon nageur, polytechnicien, ingénieur, journaliste, et joua un grand rôle à l’équipement sportif, en tant que responsable technique et financier chargé de la construction des équipements sportifs au ministère de la jeunesse et des sports. Auteur d’un ouvrage sur le Développement du Tourisme Social (1982). Adhérent au Club des Nageurs de Paris, il fut champion de France du 200m brasse en 1945 (2’59’’7).  Michel Heluwaert a résumé, dans son ouvrage « Jeunesse et Sports », publié par L’Harmattan), son parcours administratif.

« Alors qu’il est élève de Polytechnique et vient de gagner un championnat universitaire, il participe aux championnats de Paris. Vainqueur de la course, il est félicité par Albert Lebrun et Jean Borotra, mais mis aux arrêts par le général commandant de l’Ecole Polytechnique sous prétexte que « la natation n’est pas bonne pour les officiers ». A la Débâcle, devant l’avancée allemande, l’Ecole est repliée à Lyon et il termine une scolarité qu’il qualifie de médiocre. « Je sentais que j’allais sortir dans un mauvais rang et je sortais une solution. » Apprenant que Jean Borotra a confié la responsabilité de l’équipement sportif à Georges Glasser (ce sont deux polytechniciens), il suit ce dernier, alors que Borotra offre quatre postes de sortants, à la condition qu’ils aient des références sportives. Grosborne entre aux services parisiens et apprend son métier sur le tas. Il restera 40 ans au service de l’équipement du Ministère où il définit les lois-programmes d’équipement sportif et socioculturel (1000 piscines, 1000 clubs, la politique de loisirs naturels de proximité (bases de plein air et de loisirs, stades de neige). Sa longévité administrative favorisa la pérennité d’une action soutenue après Maurice Herzog par l’ensemble des politiques. »

Nos plus sincères condoléances à son épouse, à sa fille, à ses parents et alliés, et à ses amis du CNP, le club cher à son coeur.

BALDINI [Luca]

Natation. Eau libre. (Messine, 10 octobre 1976-).
Italie. Quatre fois champion du monde de longue distance, en eau libre, il remporta le 5km des mondiaux de Fukuoka en 2001, où il devance son second, le Russe Bezruchenko, de plus d’une minute ; encore premier à Charm-el-Sheik en 2002, où il gagne par équipes comme en 2000. Il enleva également le bronze du 5km à Perth (1998) et à Honolulu (2000). Il fut aussi champion d’Europe 2000 (Helsinki) et 2002 (Berlin) sur sa distance de prédilection. Excellent nageur de 1500m, en piscine, il fut second de la course aux Universiades 2001, à Pékin. Des troubles cardiaques le contraignent à stopper sa carrière en 2003, et il passe entraîneur aux Fiamme Gialle.