CHAMPIONNATS DE FRANCE (23-28 MAI), J – 1: SERVICE POTHAIN!

Eric LAHMY

Lundi 22 Mai 2017

Demain première journée des championnats de France de Schiltigheim. Jordan POTHAIN nagera la première finale, sur 400 mètres messieurs, et son résultat pourrait bien donner l’ambiance!

MARDI 23 MAI, épreuve n°1

400 LIBRE MESSIEURS

MINIMUM : 3’47s43

Record de France 3’43s85 Yannick AGNEL, Nice, 23 mars 2011.

Champion de France : Jordan POTHAIN, 3’47s77.

Leaders mondiaux 2017 :  1. SUN Yang, CHN, 3’42s16 ; 2. Gabriele DETTI, ITA, 3’43s46; 3. Mack HORTON, AUS, 3’44s18.

Les Français 2017 : 28.Jordan POTHAIN, 3’49s29; 42. Damien JOLY, 3’50s43.

***Un peu de potentiel, mais le temps reste brumeux. Psychologiquement, un bon 400 mètres pourrait « déverrouiller » et lancer les championnats de France, et bien entendu, Schiltigheim compte sur Jordan POTHAIN, révélation de 2015, confirmation de 2016. Où en est-il ? Il n’a pas satisfait ses ambitions du début de saison et se trouve, avec son temps du Golden Tour d’Amiens, dont il s’est déclaré déçu, largué par l’élite. Et Damien JOLY reste le seul en mesure de lui porter contestation, sans aller très « haut » sur la distance, étant entendu que son meilleur se trouve sur 1500. Tout ça pour dire que Pothain est trop seul et dans une position pas très avantageuse. Il lui faut gagner trois secondes pour rejoindre le peloton des finalistes potentiels, et encore une ou deux secondes supplémentaires pour disputer une médaille, et on ne voit personne pour le pousser. A lui de surprendre. L’an dernier, il avait réalisé de bons coups et, comme disait Francis Blanche dans le sketch du Sar Rabindranath Duval avec Pierre Dac : « il peut le faire. On applaudit bien fort »

Mais, comme répondait Dac (du Dac au tac) : « n’applaudissez pas trop vite. Attendez d’avoir lu le rapport. »

MARDI 23 MAI 2017, épreuve n° 2.

100 BRASSE DAMES

MINIMUM : 1’7s22

Record de France : 1’7s97, Sophie DE RONCHI, 23 mars 2011.

Championne de France 2016: Fanny DEBERGHES, 1’8s61.

 Leaders mondiales 2017: 1. Julia EFIMOVA, RUS, 1’5s90; 2. Lily KING, USA, 1’6s20; 3. Jennie JOHANSSON, SWE, 1’6s30.

Les Françaises: 81. Fanny DEBERGHES, 1’9s70; 211. Camille DAUBA, 1’10s84.

***Cela fait des années maintenant que la France n’a plus une grande représentante en brasse. La dernière manifestation au plus haut niveau d’une Française se situe aux Jeux olympiques de 1984, quand Catherine POIROT enlevait une médaille de bronze à Los Angeles en 1’10s69, ce qui commence à dater. Puis vint Pascaline LOUVRIER, extrêmement précoce, puisqu’elle fut championne de France à 12 ans, 5 mois et 20 jours (L’Histoire Ardennes) et probablement numéro une mondiale de cet âge ; sur 100 mètres, le record de Pascaline, 1’10s14, tint 19 ans, et quand Anne-Sophie Le PARANTOËN le porta à 1’8s68, elle manqua de deux dixièmes la finale aux mondiaux 2007 de Melbourne. Le record de France actuel, détenu par Sophie de RONCHI, 1’7s97, a été établi à Strasbourg en 2011, et on ne le voit pas menacé. Aujourd’hui, on peut supposer que la meilleure française sur la distance est Charlotte BONNET, laquelle est loin de prétendre à être une spécialiste, et, d’ailleurs, la nage rarement. Fanny DEBERGHES, la tenante, peut-elle conserver son titre ? Sur les rankings, avec ses 1’9s70, elle parait même imbattable… Au niveau des jeunes, Camille Mallet, 16 ans, Amiens, 1’11s, et Emma ONOLFO, 15 ans, Nice, 1’12s46, sont en pointe. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Nul ne peut le dire. A ces âges, Ruta MEILUTYTE, certes très précoce, était championne olympique et recordwoman du monde…

MARDI 23 MAI 2017, épreuve n° 3

200 DOS MESSIEURS

MINIMUM : 1’57s58

Record de France: 1’56s39 Benjamin STASIULIS, Amiens, 23 mars 2012

Champion de France 2016 : Benjamin STASIULIS, 1’58s48.

 Leaders mondiaux 2017 : 1. Evgueny RYLOV, RUS, 1’53s81; 2. Jiayu XU, 1’54s03; 3. Kliment KOLESNIKOV, RUS, 1’55s49.

Les Français: 43. Geoffroy MATHIEU, 1’59s96; 88. Benjamin STASIULIS, 2’1s52.

***Geoffroy Mathieu, 20 ans, arrive, mais reste encore à distance du plus haut niveau.

Ici aussi, cela ne va pas fort de façon assez endémique. Le 100 mètres dos français, depuis la Deuxième Guerre mondiale, a produit des stars incontestables, comme Lucien ZINS, Georges VALLEREY, Gilbert BOZON, Robert CHRISTOPHE, Franck SCHOTT, Jeremy STRAVIUS et Camille LACOURT, et un seul très bon nageur de 200 dos, Frédéric DELCOURT (et un peu Simon DUFOUR) ! Benjamin STASIULIS a été notre porte-drapeau pendant des années sur la distance, et, à 31 ans, il se trouve confronté à une génération emmenée par Geoffroy MATHIEU, 20 ans, seul sous les deux minutes. Derrière, on note le jeune Mewen TOMAC, 16 ans, originaire de Caen et entraîné désormais à Amiens sous l’œil expert de Michel CHRETIEN, mais bien entendu, ses 2’2s94 réussis le 30 avril dernier sont très loin du niveau requis en compétition adulte…

MARDI 23 MAI 2017, épreuve n° 4

400 4 NAGES DAMES

MINIMUM : 4’38s91.

Record de France : 4’36s61 Lara GRANGEON (2016)

Championne de France 2016 : Lara GRANGEON, 4’36s61.

 Leaders mondiales 2017 : 1. Hannah MILEY, GBR, 4’34s12; 2. Mireia BELMONTE GARCIA, ESP, 4’35s01; 3. Yui OHAASHI, JPN, 4’35s35

Les Françaises : 32. Fantine LESAFFRE, 4’43s01; 48. Cyrielle DUHAMEL, 4’45s76.

***La néo Montpelliéraine Fantine LESAFFRE est à cinq secondes de son record de 2016 et Lara GRANGEON a l’air larguée. Disons que cette course a rarement donné de grandes exposantes en France, depuis la regrettée Camille MUFFAT et l’on voit mal une Française tirer son épingle du jeu cet été à Budapest sur la distance qui demande beaucoup de talent et beaucoup de travail… Evolution intéressante, cependant, de Cyrielle DUHAMEL (Béthune).

MARDI 23 MAI 2017, épreuve n° 5

50 PAPILLON MESSIEURS

MINIMUM : 23s29

Record de France : 22s84 Frédéric BOUSQUET CNM, 22 avril 2009, et Florent MANAUDOU, CNM, 2 août 2015.

Champion de France 2016 : Mehdy METELLA, 24s29.

Leaders mondiaux 2017 : 1. Nicholas SANTOS, BRA, 22s61; 2. Benjamin PROUD, GBR, 22s80; 3. Oleg KOSTIN, RUS, 23s27.

Les Français 2017: 12. Mehdy METELLA, 23s58; 81. Jeremy STRAVIUS, 24s28

***Mehdy METELLA est à une seconde, ce qui peut être beaucoup trop pour être comblé sur une distance brève. Et derrière (voire devant), il n’y a vraiment personne, vu que cet excellent handballeur de Florent MANAUDOU ne parait pas trop s’intéresser à son potentiel en natation !

MARDI 23 MAI 2017, épreuve n° 6

50 LIBRE DAMES

MINIMUM :  24s82

Record de France: 24s58 Malia METELLA, DTOEC, 1er août 2009.

Championne de France 2016 : Anne SANTAMANS, 24s59.

Leaders mondiales 2017 : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 23s83; 2. Pernilla BLUME, DEN, 24s11 ; 3. Ranomi KROMOWIDJOJO, NED, 24s34.

Les Françaises 2017: 23. Mélanie HENIQUE, 25s11; 32. Anna SANTAMANS, 25s29.

***Perdues dans la foule, les deux Françaises habituelles de la course. Mélanie HENIQUE est 16e à deux par nation, Anna SANTAMANS, qui avait été si régulière pendant toute l’olympiade passée et dominait chez nous, se situe au-delà de la 20e place. Jusqu’ici, relatif point fort de notre natation féminine, on ne sait plus très bien où se situe notre 50 dames. 

MERCREDI 23 MAI 2017, épreuve n° 7

RELAIS QUATRE FOIS 100 METRES MESSIEURS

 ******************************************************************************

LES MINIMA FRANÇAIS POUR BUDAPEST

Les minima français pour Budapest qu’avait proposé Jacques FAVRE équivalent aux 16èmes places des Jeux olympiques de Rio, et, pour les courses non-olympiques, aux 12èmes places des championnats du monde de Kazan. Ils sont donc plus « faciles » que ceux qui avaient été demandés par Claude Fauquet à partir de 2001 et jusqu’en 2008 au temps du « renouveau » de la natation française. Cependant, ils ne permettent pas, à première vue, d‘espérer une équipe de France pléthorique. Laurent Guivarc’h, le DTN a fait savoir qu’il n’y aurait pas de repêchages, ce qui nous parait d’une saine politique. D’ailleurs des repêchages trahiraient un manque d‘ambition : ces minima correspondent au niveau de la compétition internationale.

D’aucuns les ont trouvé trop faibles, d’autres disent qu’ils ne permettront pas d’envoyer une équipe assez nombreuse. C’est possible, mais qu’elle soit critiquée des deux côtés est le signe que Favre avait trouvé un juste milieu ? Une stratégie possible pour l’équipe de France serait, par exemple, de partir sur des critères pas trop difficiles cette année 2017, puis de les durcir  chaque saison, pour atteindre la rigueur d‘un potentiel de finales aux Jeux de Tokyo 2020… E.L.

Epreuves individuelles .- DAMES.- 50 Nage Libre 24.82. 100 Nage Libre 54.50. 200 Nage Libre 1:57.74 400 Nage Libre 4:8.34. 800 Nage libre 8:33.73. 1500 Nage Libre 16:25.04. 50 Dos 28.01. 100 Dos 1:0.61. 200 Dos 2:10.68. 50 Brasse 30.99. 100 Brasse 1:7.22. 200 Brasse 2:25.91. 50 Papillon 25.91. 100 Papillon 58.15. 200 Papillon 2:9.21. 200 4 Nages 2:13.01. 400 4 Nages 4:38.91.

MESSIEURS.- 50 Nage Libre 22.10. 100 Nage Libre 48.58. 200 Nage Libre 1:47.15. 400 Nage Libre 3:47.43. 800 Nage Libre 7:51.19. 1500 Nage Libre 15:1.97. 50 Dos 24.93. 100 Dos 53.99. 200 Dos 1:57.58. 50 Brasse 27.20. 100 Brasse 1:0.26. 200 Brasse 2:11.11. 50 Papillon 23.29. 100 Papillon 52.08. 200 Papillon 1:56.72. 200 4 Nages  1:59.77. 400 4 Nages 4:17.88.

Relais .-  4×100 Nage Libre Dames 3:38.35 4×200 Nage Libre Dames 7:54.93 4×100 4 Nages Dames 4:00.84.

4×100 Nage Libre Messieurs 3:15.19. 4×200 Nage Libre Messieurs 7:10.60. 4×100 4 Nages Messieurs 3:35.17.

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + = seize