CHAMPIONNATS DE FRANCE: STARS DU JOUR : MEHDY METELLA, JEREMY DESPLANCHES ET BERYL GASTALDELLO DÉLIVRENT À MINIMA ! Éric LAHMY

Éric LAHMY

Vendredi 26 Mai 2017

Non seulement Mehdy Metella a dominé finalement le 100 mètres de ces championnats de France 2017, ce qui n’étonnera guère vu ses performances récentes, mais il arrache un minimum pas si facile (48s58) que Stravius, 2e, manque pour sa part e dix centièmes. Avec 48s23, Mehdy peut jouer l’un des premiers rôles aux mondiaux de Budapest, se comparer aux meilleurs. Face à un Stravius déterminé, la lutte a été sévère d’entrée. Metella était chronométré en 23s37, Stravius en 23s45 Mais l’Amiénois cédait. Clément Mignon, qui avait attiré l’attention avec un temps de 49s03 en séries avec un passage en 24s02, ce qui témoignait d’une forte régularité, était tout près de rééditer son temps en finale, mais c’était loin de suffire. Il passait en 23s82 et perdait dans le retour un peu plus que les deux dixièmes gagnés sur son temps des séries…

Metella, on se souvient, avait nagé 48s08, son record personnel, au start, au départ du relais français médaillé d’argent de Rio, et avait emmené le relais en tête, devant Caeleb Dressel (48s10) avant que Michael Phelps ne fasse sombrer les espoirs français avec un 47s12 lancé (contre 48s20 à Fabien Gilot.

Outre ses chances personnelles, Metella renforçait les chances d’un relais quatre fois 100 mètres qui ne parait pas avoir réalisé les minima à l’addition, puisque les temps des quatre leaders, mis bout à bout, donnent 3’15s70, et que le temps mis en place rue Scandicci est de 3’15s19. Bien entendu, il est clair que ces quatre hommes (avec ou sans leur remplaçant Lorys Bourelly) valent autour de 3’13s6, en formation, compte tenu des trois départs lancés. Certes pas de quoi grimper aux rideaux, mais c’est une performance de finale garantie, à condition, certes, de ne pas s’amuser à faire nager les remplaçants en séries sous prétexte et reposer Mehdy et de ne pas fatiguer Jérémie…

Si le vainqueur du 200 mètres quatre nages, Jeremy Desplanches, a battu son record national, il convient de spécifier qu’il s’agit du record de Suisse. Desplanches détenait le précédent record avec 1’58s31, et voilà qu’il l’amène à 1’57s40. Ce temps est plus que correct, puisqu’il correspond à une cinquième place en finale olympique (à Rio). Jeremy, qui nage à Nice, avait été demi-finaliste à Rio après un temps de 1’59s67 en séries, mais n’avait pu aller plus loin (dernier qualifié pour la finale à Rio, 1’58s85).

Béryl Gastaldello, pour sa part, n’a guère laissé de doute sur l’identité de la gagnante du 100 mètres papillon : en 58s03, elle arrachait sa qualification pour les mondiaux de Budapest, dont le minimum était accroché à 58s15, laissant Marie Wattel (59s31) une bonne longueur derrière elle. Wattel avait pourtant fait fort en séries, avec 58s66 (passage en 27s25). Mais en finale, Wattel, qui n’avait peut-être pas tout à fait récupéré de son effort du matin, était plus lente (27s63) au virage que Gastaldello qui touchait le mur des cinquante avec un mètre d’avance, en 26s95. L’étudiante de Texas continuait de prendre du champ sur l’étudiante de Loughborough ! Au bout du compte, nos deux meilleures papillonneuses sont des étudiantes anglo-saxonnes !

Une étudiante française, eh ! bien oui, monta, elle, sur le podium du 200 dos, il s’agit de Camille Gheorghiu, déjà gagnante en 2015 (2’12s38, derrière Evelin Verraszto, Hongrie) et en 2016 (2’12s14) ; ici, Camille, qui nage sous al direction de Franck Esposito à Antibes avec le pôle France mais pour le club Montpellier Métropole se contentait d’un temps de 2’12s74, et n’accédait pas au « sésame » mondial, accroché à 2’10s68. Camille, étudiante en sciences e la vie (biologie) aimerait devenir kinésithérapeute.

Théo Bussières (autre universitaire) a remporté le 50 brasse en 27s92, tout comme il avait gagné la distance double en 1’0s62, et a donc produit de bons championnats….

MESSIEURS.- 100 libre (minimum, 48s58) : 1. Mehdy METELLA, Marseille, 48s23 ; 2. Jérémy STRAVIUS, Amiens, 48s68 ; 3. Clément MIGNON, Marseille, 49s09 (49s03 en séries) ; 4. Nosy PELAGIE, Bron, 49s76 ; 5. Lorys BOURELLY, D. Toulouse OEC, 49s80 (49s75 en séries) ; 6. Maxime GROUSSET, 18 ans, Amiens, 49s96. En séries, Oussama SAHNOUN, Algérie, Marseille, 49s08

50 brasse (minimum, 27s20) : 1. Théo BUSSIERES, Marseille, 27s92 ; 2. Wassim ELLOUMI, Tunisie, Millau, 28s67 ; 3. Thomas BOURSAC CERVERA LORTET, Vanves, 28s79 ; 4. Tanguy LESPARRE, Cannes, 28s83 ;… 6. Mateo GIRARDET, Mulhouse, 29s05 (meilleure performance française 16 ans)

200 quatre nages (minimum, 1’59s77) : 1. Jérémy DESPLANCHES, Olympic Nice, 1’57s40 ; 2. Théo BERRY, Angers, 2’2s44; 3. Guillaume LAURE, Antibes, 2’2s52. Finale B: Taki M’RABET, Tunisie, SFOC, 2’2s67.

DAMES.- 200 dos (minimum, 2’10s68) : 1. Camille GHEORGHIU, Montpellier Métropole, 2’12s74 ;

  1. Sharon VAN ROUWENDAAL, Pays-Bas, Montpellier Métropole, 2’13s22 ; 3. Mathilde CINI, Valence, 2’14s15

100 papillon (minimum, 58s15): 1. Béryl GASTALDELLO, Marseille, 58s03 ; 2. Marie WATTEL (Montpellier Métropole), 59s61 (en séries, 58s66).

4 fois 200 libre : 1. D Toulouse OEC, 8’10s68 (au départ, Assia Touati, 2’1s21) ; 2. Montpellier Métropole, 8’17s95 ; 3. CN Brest, 8’23s50

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • MEHDY METELLA, 51s36 SUR 100 PAPILLON, EST DEVENU UN HOMME SEUL Éric LAHMY Samedi 27 Mai 2017 On s’était dit que Mehdy METELLA, en l’absence de Jeremy STRAVIUS, n’aurait d’autre adversaire que le chrono. Ainsi fut fait, il n’était guère besoin d’être […]
  • JEAN DENCAUSSE FAIT UN “COME-BACK” À DIX NEUF ANS Éric LAHMY Samedi 19 Novembre 2016 Comme on pouvait s’y attendre, on vit à Angers de petits championnats de France. Les doubles critères de sélection les pimentent d’une incertitude. Les […]
  • CHAMPIONNATS DE FRANCE 2015 PETIT BASSIN A ANGERS Résultats des championnats de France petit bassin à Agen des 19-22 Novembre 2015. J’ai retenu non pas les médaillés, mais les performances qui me semblaient représenter un certain relief […]
  • ÉRIC BOISSIÈRE SE RÉGALE COMMENT COACHER LES NAGEURS  DU 100 MÈTRES AU 25 KILOMÈTRES Éric LAHMY Jeudi 20 Juillet 2015 Éric BOISSIÈRE, dont nous annoncions la nomination, n’a jamais été consulté au sujet […]

Also published on Medium.

2 comments:

  1. Johnny

    Comme je vous l’ai déjà fait remarque , les temps de qualifications pour les relais sont uniquement l’addition des 4 temps individuel. Il n’y a pas, pour le fédé , d histoire de retrancher des secondes équivalent à la marge gagné entre un départ normal et lancé , pour satisfaire au temps des minimas . Cette règles existe depuis des années pour toutes les qualifications aux différents championnats jeunes ou ou seniors . Et hormis la saison dernière ( et le relais 4n fille à Londres ) ou les relais etaient qualifié des mondiaux de la saison d’avant donc ils ont décidé d’amener tous les relais meme s’il n’avaient pas satisfait au minimas . Dans toutes les autres saisons , aucun relais ne satisfaisant pas à cette règle , n’ont été repêché Et ça ne sera pas le cas cette année . Donc pour l’instant aucun relais qualifie aux mondes

    1. Eric Lahmy *

      Merci de me le rappeler même si quelque part je le sais très bien… De toute façon, quelle que soit la façon de faire l’addition, le quatuor n’est pas qualifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 6 = un