CHARTRES: UN MEHDY METELLA TROP SEUL, ET UNE CHARLOTTE BONNET TROP ACCOMPAGNÉE

Éric LAHMY

1er Juillet 2017

Ce ne fut pas une course de finale mondiale, n’exagérons pas, sans Katie LEDECKY, d’ailleurs, il ne peut y avoir aujourd’hui de finale mondiale sur 800 mètres, (ni sur 1500m 400m, ou 200). Mais une épreuve serrée, entre trois bonnes nageuses de long. Mireia BELMONTE, qui a eu le dernier mot, n’est, ne l’oublions pas, la seule au monde à avoir battu les huit minutes sur la distance (en petit bassin). Avec elle et dans son sillage, la jeune et la vieille lunes australiennes, Ariarne TITMUS, 17 ans, première ondine de Tasmanie, et Jessica ASHWOOD, 24 ans, représentant du continent austral depuis un ou deux lustres, mais, disons le, assez pâle écho de ce que furent les reines du demi-fond des Antipodes, Lorraine CRAPP, Ilsa KONRAD, Karen MORAS, Shane GOULD, Jennifer TURRALL, Michelle FORD et Tracey WICKHAM pour ne citer qu’elles ! Toujours brillantes, parfois dominatrices (CRAPP) et parfois même supérieures de façon intimidante (Shane GOULD).

Jusqu’aux trois cents environ, les deux Australiennes menèrent l’allure et on pouvait imaginer, à condition de ne pas connaître BELMONTE, que l’une d’elles allait enlever ce 800 mètres du meeting de Chartres. Mais dès les deux cents mètres, Mireia se régla sur un rythme de 1’4s, remonte, prit l’avantage. Elle ne menait que de fort peu encore à quatre longueurs du but, mais, l’air de ne pas y toucher, elle finit par accumuler au dernier virage un pécule de l’ordre d’une longueur de corps. TITMUS, en 30s17, et ASHWOOD, en 30s33, pouvaient finir plus vite qu’elle, BELMONTE l’emportait d’une longueur.

Le 200 mètres fut aussi âprement disputé, avec cette différence, pour le public, qu’une Française y était impliquée. Charlotte BONNET attaqua d’entrée, laissant à la redoutable Emma McKEON la tâche de revenir. La mince Australienne, vraie teigneuse devant l’Eternel, s’y employa avec cette âpreté qui la distingue, disputant la gagne sans jamais céder, et finit par toucher onze centièmes devant la Niçoise. Sur le bilan de la saison, McKeon dominait BONNET de douze centièmes ; autant dire qu’à Chartres, les deux filles avaient respecté leur écart de valeur [même si Charlotte lui avait repris un centième (hum! hum!)].

Sur 100 mètres, Mehdy METELLA ne rencontrait pas, lui, une adversité à sa mesure. Cela aurait pu, ou dû : mais James MAGNUSSEN, le double champion du monde australien, qui avait marqué les séries d’un joli 48s85, se défaisait en finale. Le Marseillais nageait pour ainsi dire seul, et en 48s46, approchait son record de la saison, 48s23.
Julia EFIMOVA sur 100 brasse et Katinka HOSSZU auteur d’un doublé 200 dos, 200 quatre nages, se retrouvaient, elles, pour ainsi dire, à leur meilleur.  HOSSZU, qui plus est, avait signé un joli temps dans les séries du 200 libre, avant de déclarer forfait en vue de se concentrer sur ses épreuves phares. ça ne lui ressemble pas, elle ne serait pas un peu malade, cette petite!

Les 200 brasse et 400 quatre nages ressemblèrent à des démonstrations du champion du monde allemand de Kazan KOCH et du champion olympique japonais de Rio HAGINO.  

MESSIEURS.- 100 libre : 1. Mehdy METELLA, CNM, 48s46; 2. Kacper MAJCHRZACK, POL, 49s39; 3. James MAGNUSSEN, AUS, 49s54 (en séries, 48s85); 4. Clément MIGNON, CNM, 49s57. En séries,   Daniel SMITH, AUS, et Oussame SAHNOUN, ALG, 49s42

400 libre : 1. Filip ZABOROWSKI, POL, 3’51s29; 2. ; 2. Miguel DURAN, ESP, 3’51s81 (en séries, 3’51s10); 3. Jack McLOUGHLIN, AUS, 3’51s89; 4. Damien JOLY, Antibes, 3’52s32.

100 dos : 1. Ryosuke IRIE, JPN, 53s56 ; 2. Guilhermo GUIDO, BRA, 54s46; 3. Apostolos CHRISTOU, GRE, 54s65.

50 brasse : 1. Joao Luiz GOMES JUNIOR, BRA, 27s40; 2. Andrei NIKOLAEV, RUS, 27s44; 3. Caba SILADJI, SRB, 27s71.

200 brasse : 1. Marco KOCH, GER, 2’10s36; 2. Lennart BREMER, AUS, 2’14s16.

50 papillon : 1. Andrii GOVOROV, UKR, 23s30 (en séries, 23s19). Konrad CZERNIAK, POL, en séries, 23s62.

200 papillon : 1. Louis CROENEN, BEL, 1’59s34.       

400 4 nages : 1. Kosuke HAGINO, JPN, 4’13s73; 2. Jeremy DESPLANCHES, SUI, 4’18s28.

DAMES.- 50 libre : 1. Anna SANTAMANS, CNM, 24s96 (en séries, 24s94).

200 libre : 1. Emma McKEON, AUS, 1’57s31; 2. Charlotte BONNET, Nice, 1’57s42; 3. Madison WILSON, AUS, 1’57s93; 4. Eleanor FAULKNER, GBR, 1’58s63; 5. Manuella LYRIO, BRA, 1’58s94. En séries, Katinka HOSSZU, HUN, 1’58s34.

800 libre : 1. Mireia BELMONTE GARCIA, ESP, 8’27s33; 2. Ariarne TITMUS, AUS, 8’28s51; 3. Jessica ASHWOOD, AUS, 8’28s54

50 dos : 1. Holly BARRATT, AUS, 27s81; 2. Kaylee McKEOWN, AUS, 28s37; 3. Mathilde CINI, CNM, 28s28.

200 dos : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 2’8s83; 2. Hilary CALDWELL, CAN, 2’10s31

100 brasse : 1. Julia EFIMOVA, RUS, 1’5s29 ; 2. Jessica HANSEN, AUS, 1’7s09; 3. Jessica VAL, ESP, 1’7s48; 4. Taylor McKEOWN, AUS, 1’7s49.

100 papillon : 1. An SEHYEON, KOR, 58s14; 2. Emma McKEON, AUS, 58s70 (en séries, 58s51) ; …4. Marie WATTEL, FRA, Loughborough, 59s05.

200 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 2’9s83; 2. Yui OHASHI, JPN, 2’11s21; 3. Sydney PICKREM, CAN, 2’11s32; 4. Julia EFIMOVA, RUS, 2’11s65; 5. Sakiko SHIMIZU, JPN, 2’12s06; 6. Runa IMAI, JPN, 2’12s36.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • LE DUEL AUX USA MALGRE UNE SUPERBE BELMONTE 21 décembre 2013 Les Américains ont enlevé le Duel in the Pool, d’une toute petite marge, 132pts à 131pts. La compétition n’a pas donné de très grandes performances, mais elle est à […]
  • ESPAGNE:MIREIA BELMONTE RETROUVE LA SANTÉ REMONTÉE SUR 400 QUATRE NAGES ET 800 LIBRE Dimanche 20 Mars 2016 Mireia Belmonte, a effectué une remontée sensationnelle à l’open espagnol de printemps qui se tient à Sabadell; retour […]
  • QUAND FORBES CARLILE POUSSAIT LES NAGEURS A SE CHAUFFER Dans un article paru après la disparition de Forbes Carlile, (que j’ai salué également), le New York Times raconte l’entraîneur australien et son côté créatif. […]
  • CARLILE [Forbes] Natation. (St. Kilda, Victoria, Australie, 3 juin 1921-) Australie. Nageur, champion des Nouvelles Galles du Sud sur 100 mètres dos, et rugbyman à l’Université, il devint l’entraîneur de […]

Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + un =