DES NOMS, DES NOMS !

PAS DE TEMPÊTES SUR L’ILE-DE-FRANCE

Eric LAHMY

Dimanche 26 Février 2017

Les assemblées générales assurant les rites de passage du vieux Comité à la nouvelle Ligue de l’Île-de-France et l’élection de son Comité directeur et de son bureau se sont passées calmement au siège de la direction régionale des sports, à Paris XIIIe. Pas de tempête malgré les avis. Les responsables de clubs étaient venus pour voter, non pour en découdre, et l’ambiance resta sereine. On m’a bien signalé ça et là de petits incidents sans importance, la semaine passée, à l’approche de l’échéance de samedi, l’énervement de tel ou telle, mais rien de méchant ou en tout cas rien qui porte.

Doyez, lors de sa minute de présentation, accordée à chacun des candidats, a bien lancé deux piques concernant sa « colère » et son contentement de s’être assis le plus loin possible du président et de la secrétaire du (feu) comité, mais bon. Ceux-ci avaient seulement (pour résumer) tenté de lui rappeler, en raison de certaines exigences de sa part, qu’en ces lieux il n’était pas Monsieur le Directeur Général de la Fédération mais un candidat parmi d’autres. Chose qu’il avait du mal à avaler ? A-t-il pris ces informations comme une dégradation ? Allez savoir…

Cela confirme la façon de cet homme de vivre les stress de la démocratie.

Son vœu a été exaucé, il est resté très loin, de par la faiblesse de son score, de Jean-Jacques Beurrier et d’Aline Michelet, eux bien élus, malgré leurs postes en vue qui peuvent, on le sait trop bien dans ces assemblées, faire naître de solides agacements. Doyez bénéficiait de consignes de vote bien tenues et passait d’extrême justesse, après deux tours, 32e et dernier élu (lanterne rouge) sur 35 candidats. Si Gesland, un coach de masters, avait eu le temps de mener une petite campagne pour se faire connaître…

Dans la réunion du Comité directeur chargé de désigner les délégués pour l’élection du président, début avril, Doyez tenta, m’a-t-on dit, de reprendre la main, et demanda s’il y avait des candidats à la délégation. On dut lui rappeler que ces délégués étaient désignés par le président. Leurs noms ont été donnés dans notre parution précédente et vous les retrouverez sur le site de l’Île-de-France.

Disons en passant que le vote électronique a permis de gagner beaucoup de temps…

  Quelques détails des élections en Île-de-France. Au premier tour :

1er, Jean Boulanger, Mennecy, 696 voix ; 2e, Michel Boussard, VGA Saint-Maur, 665 voix ; 3. Patrick Fradet, Cergy, 653 voix ; 4. Noëlle Hamon, L’Hay-les-Rose, 641 voix ; 5. Julie Essen, Noisy-le-Sec, et Marie-Christine Mongiat, Les Mouettes, 640 voix ; 7. Laurent Viquerat, RCF, 633 voix ; 8. Jean-Loup Bouchard, Guyancourt, 629 voix ; 9. Claudie Arnaud, Montreuil, Jean-Jacques Beurrier, Val Maubuée, et Rachel Silva Correia, Pontault, 615 voix ; 12. Christian Mommaille, SCUF, 607 voix ; 13. Marie-Claude Gabriel, Pontault, 599 voix ; 14. Laurent Neuville, Boulogne, et Gérard Veneau, 592 voix ; 16. Evelyne Ciriegi, CNP, 588 voix ; 17. Sébastien Dufraigne, SCUF, 585 voix ; 18. Thérèse Phan, RCF, 582 voix ; 19. Aline Michelet, EPPG, 572 voix ; 20 Sylvie Caudrillier, Melun, 569 voix ; 21. Christiane Canzano, Sarcelles, 558 voix ; 22. Renée Ollier, 554 voix ; 23. Christine Graciot, Cergy, 541 voix ; 24. Fabienne Charlopin, CNO, 540 voix ; 25. Joël Ferry, Boulogne, 531 voix ; 26. Marieke Hoedts, CNP, 518 voix ; 27. Guy Canzano, Sarcelles, 497 voix – Maryse Ferry, Boulogne, 441 voix, non élue, 3e représentante de son club – 28. Mehdy Rhaeim, Domrémy, 392 voix.

Non-élus au premier tour, Pascal Boucher, RCF, 345 voix, 3e représentant de son club ; Raymonde Demarle, Montmorency, 322 voix.

Au deuxième tour, 29e, Raymonde Demarle récolte 456 voix, et devance, 30e, Henri Le Jean, Argenteuil, 383 voix, 31e, Marie-Louise Vu Van, SFOC, 212 voix, 32e, L.-F. Doyez, Paris Aquatique, 178 voix. Non élu, Philippe Gesland, SFOC, 154 voix.

.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • Haley COPE Par Eric LAHMY COPE [Haley] Natation. (Crescent City, Californie, 11 avril 1979-). USA. Toute jeune, Haley Cope s’est fixé deux buts dans sa vie : battre un record du monde de natation […]
  • LES DELEGUES DE L’ILE-DE-FRANCE DERRIERE BEURRIER Eric LAHMY Samedi 25 Férvier2017 Une opposition qui avait tenté de se cristalliser autour de Raymonde Demarle et de Louis-Frédéric Doyez n’a pas pesé lourd, lors de l’assemble générale […]
  • MONDIAUX JUNIORS A SINGAPOUR (3) GRANT SHOULTS, OU L’ART DE METTRE DEUX CHINOIS SOUS SON BATTEMENT  Eric LAHMY Mardi 26 août 2015 Grant SHOULTS est-il un futur grand du demi-fond ? Cela fait longtemps que les USA […]
  • « Savoir Nager », bataille pour la vie Par Eric LAHMY  Pour Valérie Fourneyron, ministre des sports, et Francis Luyce, président de la FFN,  la lutte contre les noyades en France passe par « Savoir Nager ». Une "croisade" […]

Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× un = 4