DROITS D’ENGAGEMENTS ET DE TRANSFERT, PÉNALITÉS : SEZIONALE PART À L’ASSAUT DES ABUS LUYCIFÉRIENS

Éric LAHMY

Samedi 8 Juillet 2017

Sous la présidence de la Fédération française de natation qui s’est achevée, après 24 ans, le 2 mai dernier, beaucoup de règlements fédéraux en étaient venus à s’apparenter dans certains cas à des abus, quand ce n’est pas des rackets purs et simples, que s’autorisait la Fédé de Francis Luyce sur les clubs promus au rang de vaches à lait. Si l’on regardait cela distraitement et d’assez loin, cela pouvait n’avoir pas trop l’air choquant d’un impôt fédéral, mais si on approchait et détaillait d’assez près…

…La gouvernance née des dernières élections des 1er et 2 mai avait promis de s’attaquer à ces pratiques qui s’apparentaient à rançonner les clubs. Elle le fait. C’est une bonne nouvelle, à plus d’un titre. Primo, le nouveau président, Gilles Sezionale montre là qu’il tient ses engagements de campagne. Que le président n’ait qu’une parole, et que cette parole correspond à ses actes, voilà qui fait du bien ! Son parler vrai change des baratins fumeux de son prédécesseur.

Ensuite, la nouvelle équipe tourne résolument le dos à toute une politique bravement confiscatoire – dont la tendance ne cessait d’ailleurs de s’aggraver – qui était devenue l’alpha et l’oméga d’un quart de siècle luyciférien…

Passons en revue ces remises en cause, qui feront l’objet, innovation, d’un prochain vote électronique des membres de l’Assemblée générale…

1). Parmi les excès en tous genres, on pouvait lire, dans un texte voté les 31 mars et 1er avril 2017 que les tarifs de droits d’engagement individuels passaient à 9,50€ et ceux des relais, équipes et ballets à 12€. Gilles Sezionale et son équipe proposent de revenir aux tarifs précédents, 9 et 11€.

2). « Tout engagement confirmé sur Extra Nat et non réglé pendant la période d’engagement sera pris en compte, mais sera soumis à une pénalité forfaitaire de 50€ » prévoyaient les mêmes règlements. On propose maintenant d’aménager le texte, et « pour offrir plus de souplesse, il est proposé un allongement du délai de paiement des engagements », explique-t-on, et le nouveau texte qu’on soumet à l’assemblée générale prévoit : « le paiement des engagements  est accepté uniquement par carte bleue jusqu’à quinze jours après la fin de la compétition. Passé ce délai, une indemnité forfaitaire de 50€ sera appliquée. En cas de non paiement, le club ne pourra pas engager ses nageurs à la prochaine compétition. »

3). « Les engagements payés par chèques seront soumis à une pénalité forfaitaire de 50€ » lit-on dans les règlements actuels. Cette disposition est conservée, mais avec l’aménagement et l’explication qui suivent : « un prestataire va être présenté à l’ensemble des clubs afin de souscrire à des cartes bancaires à des tarifs préférentiels. Par ailleurs, les paiements par virement sont sujets à confusion/erreur et donc à perte de temps pour tous. »

4).« À titre exceptionnel, les engagements déposés après la fermeture de la procédure ExtraNat seront enregistrés pendant la réunion technique, et seront facturés à 90,00 € pour une épreuve individuelle, 110,00 € pour une épreuve de relais, » lit-on dans le texte actuel. La proposition de la Fédération prend note du caractère « exagéré » du tarif appliqué, « et comptant sur le civisme de chacun, les montants proposés sont fortement revus à la baisse. Le texte aménagé se lira désormais ainsi : « À titre exceptionnel, les engagements déposés après la fermeture de la procédure ExtraNat seront enregistrés pendant la réunion technique, et seront facturés à 18 € pour une épreuve individuelle, 22 € pour une épreuve de relais. » Ce qui n’est pas rien, puisqu’il s’agit d’un doublement du tarif. Beaucoup mieux qu’une multiplication par dix, appliquée auparavant !

5). La précédente gouvernance avait entériné une hausse des droits d’engagement en water-polo et une hausse des droits de transferts, dont la moitié revenaient à la Fédération et un quart au Comité régional, spoliant aisi le club quitté du fruit de son travail. Les nouvelles règles proposées prévoient un retour aux tarifs de la saison passée, « à l’exception du Championnat de France Interclubs U17 garçons division Honneur qui passe de 3000€ à 1500€. » Pour ce qui est des droits de transfert, on propose au retour aux tarifs de l’année dernière, et « pour les transferts des athlètes en liste élite, 100% des droits seront reversés au club quitté. »

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

1 comment:

  1. LEPAGE

    Je ne vois pas pourquoi la fédération doit percevoir une part des droits de transfert. A quel titre? Cela me fait penser à ces percepteurs de groupes mafieux qui passent chez les commerçants percevoir le « dû ». L’interdiction de payer par chèque me semble illégale, car c’est un moyen de paiement comme un autre ; il faut savoir que l’utilisation de cartes bancaires profite aux groupes américains qui les éditent. Nous payons bien nos impôts par chèques!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − cinq =