ESPOIRS NIPPONS : RIKAKO IKEE ET IPPEI WATANABE

Par Eric LAHMY                                                            Dimanche 25 Mai 2015

Emma McKeon n’a laissé à personne le soin de fêter son 21e anniversaire. Elle a amené à quatre le nombre de ses victoires à l’open du Japon, au centre nautique Tatsumi. C’est sur 100 mètres papillon qu’elle a obtenu ce nouveau succès, près ceux du 50 mètres papillon, et des 100 et 200 mètres nage libre. McKeon est une habituée du chiffre 4, c’est le nombre de médailles qu’elle avait ramené des Jeux du Commonwealth. Ici, c’était un peu plus facile, quand même, la natation féminine japonaise ayant moins de vigueur que son homologue masculine. Mais enfin, ce ne fut pas un « fleuve tranquille », vu que la jeune « locale » Rikako Ikee, qui avait terminé ex-æquo avec elle sur 50 papillon ‘en 26’’35) et pourrait devenir très bientôt une star mondiale a essayé de lui en faire voir de toutes les couleurs, en touchant le mur du virage dans un temps explosif de 26’’76. McKeon suivait en 27’’08, mais réalisait un bon retour et touchait la première : 57’’62.

Le jour précédent, outre son 50 papillon, Emma avait nagé le 100 mètres libre en 53’’32, record personnel, s’assurant le 4e temps australien de l’histoire derrière les sœurs Campbell et Libby Trickett (Lenton). Elle s’orient plus vers le sprint que vers le passé, ayant nagé 1’56’’79 sur 200 mètres.

Kousuke Hagino parait démontrer par ses performances qu’il se trouve dans une phase de « long », outre un 1500 mètres gagné en 15’5’’35 et son non engagement dans le 400 mètres ou le 200 mètres, il a été plus convaincant sur 400 mètres quatre nages que sur la distance inférieure. Quant au 200 mètres brasse japonais, c’est vraiment phénoménal et le jeune Ippei Watanabe y a encore battu un record du monde juniors, l’amenant à 2’9’’75.

 

 

MESSIEURS

50 mètres : 1. Shinri Shioura, 22’’04 ; 2. Katsumi Nakamura, 22’’27.

100 mètres : 1. Katsumi Nakamura, 48’’41 ; 2. Shinri Shioura, 48’’79 ; 3. Regan Leong (AUS), 49’’25; 4. Reo Sakata, 49’’37.

200 mètres: 1. Yuuki Kobori, 1’47’’48; 2. Reo Sakata, 1’47’’85; 3. David Mc Keon (Australie), 1’47’’94.

400 mètres : 1. David McKeon (Australie), 3’48’’51 ; 2. Naito Ehara, 3’49’’16 ; 3. Ayatsugu Hirai, 3’51’’68.

1500 mètres : 1. Kousuke Hagino, 15’5’’35 ; 2. Ayatsugu Hirai, 15’8’’51 ; 3. Ehara Naito, 15’14’’66 ; 4. Kouhei Yamamoto, 15’15’’60.

50 mètres dos : 1. Junya Koga, 24’’73 ; 2. Junya Hasegawa, 25’’24

100 mètres dos : 1. Ryosuke Irie, 53’’41 ; 2. Junya Koga, 54’’07 ; 3. Masaki Kaneko, 54’’49 (en série, 54’’39) ; 4. Yuuki Shirai, 54’’68.

200 mètres dos : 1. Ryosuke Irie, 1’55’’38 ; 2. Yuuki Shirai, 1’57’’47 ; 3. Masaki Kaneko, 1’57’’79.

50 mètres brasse : 1. Ryouta Nomura, 27’’90 (en séries, 27’’73) ; 2. Ryohei Ohki, 27’’98 ; 3. Tommy Sucipto (Australie), 27’’99. En séries, Ryo Motoi, 27’’96.

100 mètres brasse : 1.Ryo Tateishi, 1’0’’85 ; 2. Kazuki Kohinata, 1’0’’90 (en séries, 1’0’’80) ; 3. Kasuki Hayashi, 1’1’’03 ; 4. Takatoshi Ikeshita, 1’1’’27 ; 5. Kosuke Kitajima, 1’1’’28 ; 6. Yuuki Okamoto, 1’1’’69 (en série, 1’1’’60). Séries : Kohei Gotou, 1’1’’61 : Hidenori Gazawa, 1’1’’62.

200 mètres brasse : 1. Kazuki Kohinata, 2’9’’51 ; 2. Ippei Watanabe, 2’9’’75 (record du monde juniors) ; 3. Yukihiro Takahashi, 2’10’’89 ; 4. Ryo Tateishi et Yuuta Ochikiri, 2’11’’57 ; 6. Akihiro Yamaguchi, 2’11’’71 ; 7. Takaaki Ohkawa, 2’12’’38 ; 8. Yuuki Okamoto, 2’13’’66 (en série, 2’12’’60). Finale B : 1. Kohei Gotou, 2’11’’71 ; 2. Kazuki Watanabe, 2’12’’46 ; 3. Hayato Watanabe, 2’12’’62 ; Hiroki Gotou, 2’13’’20 ; 5. Naoki Taguchi, 2’13’’54 (en séries, 2’13’’30). En séries, Takeharu Fujimori, 2’12’’99

50 mètres papillon : 1. Kouhei Kawamoto, 23’’77.

100 mètres papillon : 1. Takeshi Kawamoto, 52’’04 ; 2. David Morgan (Australie), 52’’44.

200 mètres papillon : 1. Daya Seto, 1’54’’46 ; 2. Masato Sakai, 1’55’’08 ; 3. Masayuki Umemoto, 1’56’’60; 4. Masashi Taguchi, 1’57’’61. Finale B: 1. Takeshi Matsuda, 1’57’’40. Série: Yuuya Yajima, 1’56’’78

200 mètres 4 nages : 1. Daya Seto, 1’57’’63 ; 2. Hiromasa Fujimori, 1’58’’96 ; 3. Kousuke Hagino, 2’0’’04.

400 mètres 4 nages : 1. Daya Seto, 4’10’’04 ; 2. Kousuke Hagino, 4’14’’22 ; 3. Takeharu Fujimori, 4’14’’84 ; 4. Hiromasa Fujinori, 4’15’’01.

 

DAMES

50 mètres : 1. Miki Uchida, 25’’14 ; 2. Yayoi Matsumoto, 25’’56 ; 3. Ami Matsuo, 25’’57.

100 mètres : 1. Emma McKeon (Australie), 53’’32 ; 2. Miki Uchida, 54’’39 ; 3. Kanako Watanabe, 54’’86; 4. Rikako Ikee, 14 ans, 55’’13

200 mètres : 1. Emma McKeon (Australie), 1’56’’79 ; 2. Rikako Ikee, 1’58’’01 (record junior) ; 3. Chihiro Igarashi (Japon), 1’58’’97.

400 mètres : 1. Jessica Ashwood (Australie), 4’9’’30 ; 2. Chihiro Igarashi, 4’9’’52.

800 mètres : 1. Jessica Ashwood (Australie), 8’31’’85 ; 2. Chinatsu Satou, 8’32’’96

50 mètres dos : 1. Miyuki Takemura, 28’’36 ; 2. Emi Moronuki, 28’’45.

100 mètres dos : 1. Jessica Fullalove (Grande-Bretagne), 1’0’’31 ; 2. Sayaka Akaze, 1’1’’16 ; 3. Natsumi Sakai, 1’1’’32.

200 mètres dos : 1. Natsumi Sakai, 2’10’’80.

50 mètres brasse : 1. Sarah Vasey (Grande-Bretagne), 30’’83 ; 2. Satumi Suzuki, 30’’97 (record)

100 mètres brasse : 1. Kanako Watanabe, 1’6’’95 ; 2. Jessica Hansen (Australie), 1’7’’53 (en série, 1’7’’52) ; 3. Mina Matsushima, 1’7’’61 ; 4. Runa Imai, 1’7’’84 ; 5. Satomi Suzuki, 1’7’’90

200 mètres brasse : 1. Kanako Watanabe, 2’22’’13 ; 2. Rie Kanetou, 2’22’’46 ; 3. Runa Imai, 2’24’’16 ; 4. Keiko Fukudome, 2’25’’72 ; 6. Reona Aoki, 2’26’’55. Finale B : Shakiko Shimizu, 2’26’’78.

50 mètres papillon : 1. Rikako Ikee, 26’’35 (record junior), et Emma McKeon, 26’’35

100 mètres papillon : 1. Emma McKeon (Australie), 57’’62 ; 2. Natsumi Oshi, 58’’46 ; 3. Rikako Ikee, 14 ans, 58’’49.

200 mètres papillon : 1. Natsumi Oshi, 2’6’’90 ; 2. Shakiko Shimizu, 2’9’’36 ; 3. Haruno Itou, 2’9’’59.

200 mètres 4 nages : 1. Rika Ohmoto, 2’12’’65 ; 2. Hiroko Makino, et Miko Takahashi, 2’12’’93.

400 mètres 4 nages : 1. Sakiko Shimizu, 4’36’’63 ; 2. Kerin McMaster (Australie), 4’38’’38 ; 3. Miho Takahashi, 4’41’’69 ; 4. Wakaba Tsuyuushi, 4’42’’58.

2 comments:

    1. admin *

      Oui, merci de me le rappeler, il y a tellement de sujets en natation. Franklin, est-il besoin de dire, est diablement intéressante. Comme nageuse il est vrai, mais aussi en tant que personne avec une aura personnelle, un comportement, une touche de magie. En tout cas c’est ce qui ressort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *