FRANCE – ITALIE ? CHAMPIONNATS D’HIVER A RICCIONE ET MONTPELLIER : L’ITALIE BAT LA France, 138 POINTS A 120

Eric LAHMY

Lundi 4 Décembre 2017

Le même week-end, la France (à Montpellier) et l’Italie (à Riccione) font disputer leurs championnats nationaux d’hiver en petit bassin.  D’où l’idée de faire se rencontrer, par perfs interposées, sur le papier, sur l’ensemble du programme de natation, les « soeurs latines ».

Résultat ?

CLASSEMENT MESSIEURS : FRANCE, 52 pts ; ITALIE, 77pts

CLASSEMENT FEMININ, FRANCE, 68pts ; ITALIE, 61pts.

CLASSEMENT GENERAL, FRANCE, 120pts, ITALIE, 138pts.

Il ne s’agit que d’un jeu, et j’aurais pu titrer: ça ne s’est pas passé ce week-end! Les championnats respectifs des deux nations, par exemple, ne se sont pas déroulés de la même façon. Les France se sont tenus sur un profil classique, en quatre jours, avec séries le matin et finales le soir ; les Italiens ont préféré accélérer le film, et ont exécuté leurs championnats en deux jours, sur le principe des finales directes. On peut délirer sur les avantages et inconvénients des deux systèmes pour les nageurs.

A noter aussi que les deux as italiens du demi-fond, Gabriele DETTI, inflammation d’une épaule, et Gregorio PALTRINIERI n’étaient pas là. Sans PALTRINIERI, ça va beaucoup moins vite sur 1500. D’autres éléments auraient pu jouer. Par exemple, Federica PELLEGRINI, championne du monde de la distance, n’a pas nagé le 200 des Italiens, mais dans un match, elle aurait sans doute été engagée sur la course individuelle et dans le relais quatre fois 200m où sa présence aurait été susceptible de changer la donne. Bien sûr, la France a subi aussi des aléas défavorables, avec les blessures de METELLA et SANTAMANS.

J’ai opté pour un match à deux nageurs par nations. Dans chaque course, le vainqueur marque 3 points, le deuxième 2 points, le troisième 1 pts et le dernier ne marque rien. Doublement de points pour le vainqueur d’un relais, 6 pts, et 3 pts pour l’équipe battue. Je n’ai rien inventé, c’est une formule de pointage classique, utilisée dans le temps dans des rencontres au sommet entre les USA et le Japon 

Quelques aménagements: l’Italie n’ayant pas fait disputer à ses nationaux de 800 messieurs ni de 1500 dames, ces courses n’ont pas été possibles dans ce match.

En achevant ce pensum, je me suis dit que la formule du match entre des nations en natation parait périmée aujourd’hui. Elle a eu son succès dans un autre temps, quand les instances internationales n’avaient pas phagocyté l’essentiel d’un calendrier devenu en outre pléthorique.

Périmée, cela veut-il dire inintéressante ? Pas sûr, car elle donne une idée de la profondeur d’une natation.

La natation, aujourd’hui, est basée principalement sur le super champion. Les grands événements de notre sport sont peuplés d’arbres qui cachent les forêts. Un exemple tout trouvé : la Suède possède en Sarah SJÖSTRÖM la meilleure nageuse du monde. Mais derrière elle, les talents ne se bousculent pas vraiment. Sur une formule de match comme celle que je reproduis ici entre la France et l’Italie, la Suède serait probablement assez largement battue, encore que SJÖSTRÖM, placée sur toutes ses courses fortes, 50, 100, 200, 50 et 100 papillon, voire même 200 papillon et 100 quatre nages (c’est aussi une correcte dossiste, qui a battu le record de Suède dans cette discipline) pourrait réaliser un carnage et gagner la rencontre à elle seule… Dans le passé, un Mark SPITZ, un Michael PHELPS et aujourd’hui encore, une Katie LEDECKY ou une Katinka HOSSZU étaient ou sont capables de faire, seuls, la différence…

Dans un premier temps, je me suis étonné de voir les Françaises l’emporter. L’Italie ne dispose-t-elle pas avec Pellegrini d’une icône de la natation ? Certes, mais en-dehors d’elle, le niveau n’a rien d’exceptionnel. Sur fond de misogynie (?) ou d’indifférence, les nations latines n’ont guère trop poussé le sport féminin…

Ce succès sur papier signifie-t-il quelque chose ? Que les Françaises sont en train de remonter la pente et qu’autour de Charlotte BONNET et de Marie WATTEL, se dessine un avenir moins flou ?

Côté garçons, en revanche, parce que les Italiens disposent de solides atouts à peu près partout, mais aussi parce que nos jeunes [voir la nouvelle école, digne d’intérêt, que dessine à Amiens Michel Chrétien, avec les jeunes talents dont, pour l’instant, seul Maxime GROUSSET a propulsé ses 1,92m en haut de l’affiche, mais riche de Roman FUCHS (1,98m), Alexandre DERACHE (1,97m) et de quelques autres] ne sont pas encore arrivés à maturité.

 

MESSIEURS.-  50 libre : 1. Jeremy STRAVIUS, France, 21s50 ; 2. Marco ORSI, Italie, 21s52; 3. Lorenzo ZAZZERI , Italie, 21s53; 4. Maxime GROUSSET, Amiens, 21s68. FRANCE : 3. ITALIE : 3.
100 libre : 1. Lorenzo ZAZZERI, Italie, 46s46 ; 2. Luca DOTTO, Italie, 47s30.3. Maxime GROUSSET, France, 47s60 ; 3. Tom PACO PEDRONI, France, 47s98. FRANCE : 1. ITALIE : 5.

200 libre : 1. Jeremy STRAVIUS, Amiens, 1’43s48; 2. Filippo MEGLI, Italie, 1’43s92 ; Jordan POTHAIN, France, 1’44s10; Fabio LOMBINI, Italie, 1’44s60. FRANCE : 4. ITALIE : 2.

400 libre : 1. Jordan POTHAIN, France, 3’40s38 ; 2. Roman FUCHS, France, 3’41s24 ; 3. Matteo CIAMPI, Italie, 3’42″56; 4. Filippo MEGLI, Italie, 3’43″69. FRANCE : 5. ITALIE : 1.
1500 libre : 1. David AUBRY, France, 14’34s71; 2. Francesco BIANCHI, Italie, 14’49s61; 3. Damien JOLY, France, 14’49s99; 4. Mario SANZULLO, Italie, 14’51s87. FRANCE : 4. ITALIE : 2.

50 dos : 1. Simone SABBIONI, Italie, 23s20; 2. Jeremy STRAVIUS, France, 23s25 ; 3. Luca Matthew SPINAZZOLA, Italie, 23s50; 4. Paul Gabriel BEDEL, France, 24s42. FRANCE : 2. ITALIE : 4.

100 dos: 1. Simone SABIONI, Italie, 49s96; 2. Lorenzo MORA, Italie, 50s81; 3. Jeremy STRAVIUS, France, 51s27; 4. Jordan POTHAIN, France,  52s75.  FRANCE : 1. ITALIE : 5.

200 dos : 1. Lorenzo MORA, Italie, 1’51s68; 2. Maxence ORANGE, France, 1’53s15. ; 3. Luca MENCARINI, Italie, 1’53s56 ; Geoffroy MATHIEU, France, 1’54s55. FRANCE : 2. ITALIE : 4.

50 brasse: 1. Fabio SCOZZOLI, Italie,26″33 ; 2. Alessandro PINZUTI, Italie, 26″86 ; 3. Théo BUSSIERES, France, 27s06 ; 2. Thibaut CAPITAINE, France, 27s39. FRANCE : 1. ITALIE : 5.

100 brasse : 1. Fabio SCOZZOLI, Italie, 57s38 ; 2. Théo BUSSIERE, France, 58s21 ; 3. Nicolo’ MARTINENGHI, Italie, 58s59 ; 4. Jean DENCAUSSE, France, 58s83. FRANCE : 2. ITALIE : 4. 

200 brasse : 1. Jean DENCAUSSE, France, 2’6s34 ; 2. Claudio FOSSI, Italie, 2’7s66; 3. Edoardo GIORGETTI, Italie, 2’7s73 ; 4. Thibaut CAPITAINE, France, 2’7s84. FRANCE : 3. ITALIE : 3.

50 papillon : 1. Jeremy STRAVIUS, 22s88; 2. Piero CODIA, Italie, 22″93 ; 3. Matteo RIVOLTA, Italie, 22″96 ; 4. Florian TRUCHOT, France, 23s70. FRANCE : 3. ITALIE : 3.

100 papillon: 1. Jérémy STRAVIUS, France, 50s17 ; 2. Matteo RIVOLTA, Italie, 50s25; 2. Piero CODIA, Italie, 51s16 ; 4. Nans ROCH, France, 51s29. FRANCE : 3. ITALIE : 3.

200 papillon : 1. Matteo RIVOLTA, Italie, 1’53s06; 2. Nans ROCH, Antibes, 1’53s71. 3. Filippo BERLINCIONI, CC Aniene, 1’54s31; 4. Jordan COELHO, 1’55s44. FRANCE : 2. ITALIE : 4.

100 4 nages : 1. Simone ORSI, Italie, 52s12; 2. Jérémy STRAVIUS, France, 52s46 ; 3. Simone GENI, Italie, 53s00 ; 4. Jean DENCAUSSE, France, 54s15. FRANCE : 2. ITALIE : 4.  

200 4 nages : 1. Thomas CECCON, Italie, 1’55s14; 2. Lorenzo GLESSI, Italie, 1’56s42; 3. Guillaume LAURE, France, 1’57s82 ; 3. Théo BERRY, France, 1’58s21. FRANCE : 1. ITALIE : 5.

400 4 nages : 1. Federico TURRINI, Italie, 4’8″20 ; 2. Lorenzo TAROCCHI, Italie, 4’10″58 ; 3. Emilien MATTENET, France, 4’14s29 ; 4. Nicolas DORIANO, France, 4’14s36. FRANCE : 1. ITALIE : 5.

4 fois 100 libre : ITALIE  3’8s91 (Lorenzo ZAZZERI, 46s46, 2. Luca DOTTO, 47s30, Alessandro MIRESSI, 47s38, Ivano VENDRAMI, 47s77). FRANCE, 3’12s34 Maxime GROUSSET, 47s60 ; 3. Tom PACO PEDRONI, 47s98 ; 4. Charles RIOUX, 48s17.  Jordan POTHAIN, 48s59. FRANCE : 3. ITALIE : 6.

4 fois 200 m: 1. FRANCE, 6‘57s77 (Jeremy STRAVIUS, 1’43s48; Jordan POTHAIN, 1’44s10; 3. Jonathan ATSU, 1’45s01; 4. Roman FUCHS, 1’45s18); 2. ITALIE, 6’58s96 (Filippo MEGLI, 1’43s92 ; Fabio LOMBINI, 1’44s60 ; 3. Filippo MAGNINI, 1’45s10 ; 4. Matteo CIAMPI, 1’45s34). FRANCE :  ITALIE : FRANCE : 6. ITALIE : 3.

4 fois 100 4 nages : 1. ITALIE, 3’24s05(Simone SABBIONI, 49s96, Fabio SCOZZOLI, 57s38,Matteo RIVOLTA, 50s25; Lorenzo ZAZZERI, 46s46); 2. FRANCE, 3’28s37(Jeremy STRAVIUS, 51s27 ; Théo BUSSIERE, 58s21 ; Nans ROCH, 51s29, Maxime GROUSSET, 47s60). FRANCE : 3. ITALIE : 6.

CLASSEMENT MESSIEURS : FRANCE, 52 pts ; ITALIE, 77pts

 

DAMES.- 50 libre  : 1. Charlotte BONNET, Nice, 24s15 ; 2. Erika FERRAIOLI, Italie,, 24s26 ; 3. Marie WATTEL, Montpellier, 24s52 ; 4. Federica PELLEGRINI, 24s55. FRANCE : 4. ITALIE : 2.

100 libre: 1. Charlotte BONNET, France, 52s04 ; 2. Marie WATTEL, France, 52s56; 3. Federica PELLEGRINI, Italie, 52s64; 2. Erika FERRAIOLI, Italie, 53s69. FRANCE : 5. ITALIE : 1.

 200 libre : 1. Charlotte BONNET, France, 1’53s39 ; 2. Cloé HACHE, France, 1’55s17 ; 3. Laura Letrari, Italie, 1’56″26 ; 4. Stefania Pirozzi, Italie, 1’57″48. FRANCE : 5. ITALIE : 1.

400 libre : 1. Charlotte BONNET, France, 4’1s95 ; 2. Simona QUADARELLA, Italie, 4’4s64 ; 3. Fantine FESAFFRE, France, 4’5s58 ; 4. Erica MUSSO, Italie 4’6s66. FRANCE : 4. ITALIE : 2.

800 libre: 1. Simona QUADARELLA, Italie, 8’19s34; 2. Martina De MEMME, Italie, 8’21s15 ; 3. Fantine LESAFFRE, France, 8’24s86 ; 2. Adeline FURST, France, 8’30s49. FRANCE : 1. ITALIE : 5.

50 dos : 1. Elena Di Liddo (CC Aniene) 26″80; 2. Silvia Scalia, Italie, 26″84; 3.Mathilde CINI, France, 26s85; 4. Mélanie HENIQUE, France, 26s92. FRANCE : 1. ITALIE : 5.

100 dos : 1. Mathilde CINI, Valence, 57s94 ; 2. Silvia SCALIA, CC Aniene, 58s39; 3. Margherita PANZIERA, Italie, 58s59 ; 4. Pauline MAHIEU, Saint-André, 58s68. FRANCE : 3. ITALIE : 3.

200 dos 1. Margherita PANZIERA, Italie, 2’3s15 ; 2. Camille GHEORGHIU, France, 2’6s73 ; 3. Carlotta TONI, Italie 2’7s58 ; 4. Fantine LESAFFRE, France, 2’9s49. FRANCE : 2. ITALIE : 4.

50 brasse : 1. Charlotte BONNET, France, 30s34 ; 2. Arianna CASTIGLIONI, Italie, 30s50; 2. Martina CARRARO, Italie, 30s54. 4. Fanny DEBERGHES, France, 30s91. FRANCE : 3. ITALIE : 3.

100 brasse : 1. Martina Carraro, Italie, 1’5″73 ; 2 Arianna Castiglioni, Italie, 1’6″23; 3. Fanny DEBERGHES, France, 1’6s29; 4. Charlotte BONNET, Nice, 1’6s30. FRANCE : 1. ITALIE : 5.

200 brasse: 1. Francesca FANGIO, Italie, 2’22s56; 2. Giulia VERONA, Italie, 2’24s36; 3. Fanny DEBERGHES, PTT Montpellier, 2’23s59. 4. Fantine LESAFFRE, 2’24s90. FRANCE : 5. ITALIE : 1.

50 papillon : 1. Mélanie HENIQUE, France, 25s59 ; 2. Marie WATTEL, France, 25s61 ; 3. Elena DI LIDDO, 25s99 ; 4. Ilaria BIANCHI, 26s31. FRANCE : 5. ITALIE : 1.

100 papillon: 1. Ilaria Bianchi , Italie, 56″94 ; 2. Marie WATTEL, Loughborough, Montpellier, 56s96 ; 3. Elena Di Liddo, Italie, 57″12 4. Léna BOUSQUIN, Marseille, 59s85. FRANCE : 2. ITALIE : 4.
200 papillon : 1. Alessia POLIERI, Italie, 2’5s29; 2. Ilaria BIANCHI, Italie, 2’6s97 ; 3. Lara GRANGEON, France, 2’7s19 ; 4. Gwladys LARZUL, France, 2’12s58. FRANCE : 1. ITALIE : 5.

100 4 nages: 1. Charlotte BONNET, France, 58s96 ; 2. Laura LETRARI, Italie, 59s97; 2. Ilaria CUSINATO, Italie, 1’0s42 ; 4. Mathilde CINI, France, 1’0s91.  FRANCE : 3. ITALIE : 3.

200 4 nages : 1. Ilaria CUSINATO, Italie, 2’9s20 ; 2. Fantine LESAFFRE, France, 2’9s25. 3. Anna PIROVANI, Italie, 2’9s51 ; 4. Charlotte BONNET, France, 2’10s24. FRANCE : 2. ITALIE : 4.

400 4 nages : 1. Fantine LESAFFRE, 4’32s34 ; 2. Luisa TROMBETTI, 4’32s27 ; 3. Anna PIROVANO, 4’33s52 ; 4. Lara GRANGEON, 4’33s90. FRANCE : 3. ITALIE : 3.

4 fois 100 mètres: 1. FRANCE, 3’32s98 (Charlotte BONNET, 52s04 ; 2. Marie WATTEL, 52s56; 3. Léna BOUSQUIN, 54s18; 4. Margaux FAVRE, 54s20. 2. ITALIE, 3’34s93 (Federica PELLEGRINI, CC Aniene, 52s64; 2. Erika FERRAIOLI, Aniene, 53s69; 3. Aglaia PEZZATO, Veneto, 54s02; 4. Giada GALIZI, Unicusano Aurelia, 54s58).FRANCE : 6. ITALIE : 3.

4 fois 200 mètres : 1. FRANCE, 7’44s68 (Charlotte BONNET, 1’53s39 ; 2. Cloé HACHE, 1’55s17 ; 3. Alizée MOREL, 1’57s91 ; Margaux FAVRE, 1’58s21) ; 2. ITALIE: 7’49s24 (Laura Letrari, Italie, 1’56″26 ; Stefania Pirozzi (Fiamme Oro Roma/CC Napoli) 1’57″48. Erica MUSSO, 1’57s53; Alice MIZZAU, 1’57s97). FRANCE : 6. ITALIE : 3.

4 fois 100 quatre nages : FRANCE, 3’53s23 (Mathilde CINI, 57s94 ; Fanny DEBERGHES, 1’6s29 ; Marie WATTEL, 56s96 ; Charlotte BONNET, 52s04 ; 2. ITALIE, 3’53s70 (Silvia SCALIA, 58s39 ; Martina CARRARO, 1’5s73 ; Ilaria BIANCHI, 56s94, Federica PELLEGRINI, 52s64). FRANCE : 6. ITALIE : 3. 

CLASSEMENT FEMININ, FRANCE, 68pts ; ITALIE, 61pts.

CLASSEMENT GENERAL, FRANCE, 120pts, ITALIE, 138pts.

 


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *