France-Malte, 20-8 avant le retour

Water-polo.

Au milieu du gué

Ayant gagné 20-8 son match de barrage aller contre Malte, l’équipe de France de water-polo s’envolera donc avec 12 buts d’avance pour le match retour qu’elle disputera à Malte le 1er mars.

Un matelas confortable qui devrait permettre aux hommes de Florian Bruzzo de rejoindre l’élite de la discipline aux championnats d’Europe qui se tiendront à Budapest du 14 au 27 juillet. Reste qu’à Montpellier la machine tricolore aura eu du mal à se mettre en action. A l’issue du premier quart temps, les Bleus ne mènent que d’un petit but (4-3). C’est peu, très peu face à une timide formation maltaise, trop peu pour se mettre à l’abri et aborder sereinement la suite de la rencontre. « Ça n’a pas été simple de rentrer dans le match », confie Alexandre Camarasa, meilleur buteur tricolore avec cinq unités. « On a bien ressenti le poids de l’enjeu, il y avait de la tension, mais on a su rester concentrés. »

A l’entame du deuxième quart, les Français bafouillent encore leur polo (trois barres transversales successives suivies d’une égalisation 4-4) avant d’assumer leurs ambitions en infligeant un 4-0 aux Maltais (8-5). Mais c’est véritablement en seconde période que les troupes du capitaine Bodegas vont s’épanouir dans leur action. « Ils (les Maltais) ont baissé de régime dans les deux derniers quart temps », abonde le Marseillais Camarasa. En seize minutes, les Bleus passent dix buts aux visiteurs pour clore la rencontre sur un convaincant 20-8.

Convaincant peut-être, mais pas définitif. « Rien n’est joué », concède le sélectionneur Florian Bruzzo. « Tant que nous sommes pas qualifiés pour les championnats d’Europe, ça ne sert à rien de se projeter. Il nous reste un dernier match à négocier pour rêver d’un retour dans l’élite continentale. »

(Nicolas Menanteau et Charlotte Despreaux, FFN).

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *