GABRIELE DETTI, 14’48s21, EN FORME PRÉCOCE, DÉMOLIT GREG PALTRINERI SUR SA DISTANCE FÉTICHE

Éric LAHMY

Samedi 11 Mars 2017

J’écrivais hier, à l’issue de la première journée du meeting de la Cité de Milan, que Gabriele DETTI, lequel venait de nager le 400 mètres le plus rapide de ce début d’année, abandonnerait en 2017 le 1500 mètres. Il en avait fait la promesse, fin août dernier.

Mais cette promesse d’abandon, contingentée au cadre de la haute compétition, style championnats du monde et Jeux olympiques, ne s’appliquait pas aux meetings, que les nageurs prennent le plus souvent comme une préparation, des tests effectués dans le cadre d’un programme d’entraînement.

Et donc, DETTI risquait de tirer dans les pattes de son camarade d’entraînement Gregorio PALTRINERI, dans ce meeting milanais, et, compte tenu de leur degré de préparation respectif, d’être en mesure de lui faire mordre la poussière. PALTRINERI avait affiché, sur 400 mètres, un retard de neuf secondes sur DETTI, impossible à rattraper sur un garçon certes moins endurant que lui, mais capable quand même de tenir le choc du long, comme l’avait démontrée sa médaille de bronze olympique de Rio de Janeiro.

Non seulement DETTI a gagné, mais cela n’a pas été une victoire difficile. Gabriele, 14’48s21, « Greg » 15’2s67, il n’y a pas eu rencontre… D’ailleurs, rien n’interdit de penser que cette domination pourrait faire revenir Detti sur la promesse d’abandonner le 1500 mètres ! Notons que Damien Joly a terminé 4e avec 15’18s98.

Ces 14’48s21 de Detti, s’ils ne valent pas les 14’40s86 qui lui offrirent la médaille de bronze aux Jeux de Rio en août dernier, reproduisent son effort des séries olympiques, 14’48s68. Il est remarquable qu’en valeur absolue, il est de deux secondes moins vite qu’à Rio sur 400 mètres et huit secondes moins vite sur la distance (presque) quadruple, et donc n’a rien perdu de ses facultés d’endurance. A défaut d’avoir le 1500 dans la tête, il l’a toujours dans les bras, et les jambes…

Que dire d’autre? Sans doute que les deux bronze olympique de Detti l’ont moins satisfait que Paltrinieri ne l’a été de l’or du 1500, et ont plutôt aiguisé son appêtit de conquète. Faut-il s’inquiéter au sujet de Paltrinieri, en revanche? Chi lo sà? Greg s’est bien aéré l’esprit depuis les Jeux et a profité de sa popularité, mais il est sûr que s’il veut revenir à son meilleur aux mondiaux de Budapest, cet été, il est temps qu’il s’y mette.

Hormis Detti, il n’y a pas eu de gros truc, de perf qui ressorte. Rien de mauvais non plus certes, disons des performances de saison. Sara Franceschi a peut-être réussi ce qui s’est fait de mieux, côté filles, avec 4’41s13 sur 400 mètres quatre nages, à l’issue d’une haletante bataille à trois,  tandis que Federica Pellegrini a gagné le 100 mètres et perdu le 100 mètres dos, et que l’Antibois Nans Roch a lutté pour l’or sur 100 papillon, et obtenu le bronze.

 MESSIEURS.- 50 libre : 1. Luca Dotto (CS Carabinieri/Larus), 22s43 ; 2. Marco Orsi (Fiamme Oro Roma/Uisp Bologna), 22s44; 3. Piero Codia (Esercito), 22s68.

200 libre: 1. Filippo Magnini (CC Aniene), 1’49s36 ; 2. Alex Di Giorgio (CC Aniene), 1’49s97; 3. Matteo Senor (CN Torino), 1’50″37.

1500 libre : 1. Gabriele Detti (Esercito/Team Lombardia), 14’48s21 ; 2. Gregorio Paltrinieri (Fiamme Oro Roma/Cooprenuto), 15’02s67 ; 3. Domenico Acerenza, 15’17s85.

50 dos: 1. Simone Sabbioni (Esercito/Swim Pro SS9), 25s48; 2. Apostolos Christou (Grèce), 25″64; 3. Matteo Milli (Team Lombardia), 25″83.

200 dos: 1. Christopher Ciccarese (Fiamme Oro Roma/CC Aniene), 2’00s41; 2. Giorgio Gaetani (Esercito), 2’1s30; 3. Matteo Ciampi (Nuoto Livorno), 2’1s59.

100 brasse: 1. Andrea Toniato (Fiamme Gialle), 1’2s18; 2. Luca Pizzini (CS Carabinieri), 1’2s54; 3. Federico Poggio (Team Insubrika), 1’2s89.

100 papillon : 1. Daniele D’Angelo (CC Aniene), 53s70 ; 2. Kregor Zirk (Estonie), 53s88; 3. Nans Roch (France), 53s89.

200 quatre nages: 1. Luca Angelo Dioli (CS Carabinieri), 2’3s57; 2. Lorenzo Glessi (Esercito), 2’3s79; 3. Federico Turrini (Esercito/Nuoto Livorno), 2’4s57.

DAMES.- 100 libre: 1. Federica Pellegrini (CC Aniene), 54″77; 2. Erika Ferraioli (Esercito), 55s41; 3. Aglaia Pezzato (Esercito), 55s65.

400 libre: 1. Simona Quadarella (VV.F Fiamme Rosse/CC Aniene), 4’8s62 ; 2. Erica Musso (Fiamme Oro Roma), 4’13″55; 3. Alice Mizzau (Fiamme Gialle), 4’14″11.

100 dos : 1. Carlotta Zofkova (CS Carabinieri), 1’1s35 ; 2. Federica Pellegrini (CC Aniene) 1’1s59; 3. Margherita Panziera (CC Aniene) 1’1s72.

50 brasse: 1. Martina Carraro (Fiamme Azzurre), 31s39; 2. Arianna Castiglioni (Fiamme Gialle) 31s64; 3. Nicol Valentini (Roma Nuoto), 32s51.
200 brasse: 1. Giulia Verona (Team Lombardia) 2’28s81; 2. Lisa Fissneider (Fiamme Gialle) 2’30″16; 3. Francesca Fangio (Team Lombardia), 2’30″27.

50 papillon: 1. Silvia Di Pietro (CS Carabinieri/CC Aniene), 26s16 ; 2. Elena Gemo (CS Carabinieri), 26s57 ; 3. Ilaria Bianchi (Fiamme Azzurre), 26s83.

200 papillon : 1. Stefania Pirozzi (Fiamme Oro Roma/CC Napoli), 2’9s60; 2. Aurora Petronio (RN Torino), 2’10s39; 3. Ilaria Cusinato (Team Veneto), 2’11s92.

400 quatre nages : 1. Sara Franceschi (Fiamme Gialle/Nuoto Livorno), 4’41s13 ; 2. Stefania Pirozzi (Fiamme Oro Roma/CC Napoli), 4’41s78 ; 3. Luisa Trombetti (Fiamme Oro Roma), 4’42s48.

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf × 1 =