GRANDE BRETAGNE : DU SANG ET DU QUINZE CENTS NEUFS AVEC TIMOTHY SHUTTLEWORTH ET DUNCAN SCOTT

Éric LAMY

Samedi 16 Avril 2016

Deux bonnes courses de demi-fond et une autre sur 200 mètres quatre nages dames pour illustrer la cinquième et avant-dernière journée des championnats de Grande-Bretagne sélectifs pour les Jeux olympiques. Un nageur de 19 ans la semaine prochaine, Timothy Shuttleworth, a renouvelé les cadres sur 1500 mètres. L’an passé, il en était à 15:43s97. Le voici à 14:55s et des poussières, autant dire qu’il a gagné tout près de quatre secondes par section de 100 mètres sur la plus longue distance du programme olympique. Il avait déjà montré en février, avec 15:19s57 que son entraînement acharné à l’Université de Loughborough, où le coache Kevin Renshaw au milieu d’une pépinière de nageur de longues distances, 1500 et eau libre, payait…

Loughborough où se trouve une bonne partie de ce qui nage vite et longtemps en Grande-Bretagne. Shuttleworth améliorait encore son temps de deux secondes ici à Glasgow en séries, mais en finale, il a véritablement creusé un trou impressionnant, pour devancer Stephen Milne, lequel nageait également sous les 15 minutes. Il se situe en 6e position du bilan mondial de la saison derrière Mackenzie Horton, Australie, 14:39s54, Gregorio Paltrinieri, Italie, 14 :40s61, Jack McLoughlin, Australie, 14 :48s60 Gabriele Detti, Italie, 14:48s86, et Henrik Christiansen, Norvège, 14:53s77. Suivent sous les 15 minutes Kohei Yamamoto, Japon, 14:57s12, le Français Damien Joly, 14 :58s18, et, donc, Stephen Milne, 14 :59s10.

Jazmin Carlin gagnait le 400 mètres dames dans le bon temps, 4e mondial 2016, de 4:4s33, ce qui la situe au niveau de Coralie Balmy, 4 :4s39.

Quant à Siobhan-Marie O’Connor, elle n’a pour l’instant, devant elle, sur 200 mètres quatre nages, que Katinka Hosszu. L’épreuve masculine n’a pas été gagnée avec un temps superlatif (par Roberto Pavoni), mais quelle densité, sept nageurs entre 1 :59s2 et 2 :0s3 ! Dont ce jeune Duncan Scott, 19 ans, vainqueur du 100 crawl où il est déjà rendu à 48s66, 3e du 200 quatre nages : Ecossais comme son nom l’indique sans ambiguïté ; entraîné à l’Université de Stirling par Steven Tigg (lequel a bien mérité l’an passé d’être élu entraîneur des jeunes en Ecosse) et qui, adjoint de Ben Higson, emmène une belle phalange de jeunes d’avenir.

DAMES.- 400 mètres : 1. Jazmin Carlin, Bath, 4:4s33 ; 2. Eleanor Faulkner, Sheffield, 4:9s87; 3. Alice Dearing, Loughboro, 4:11s35. 200 m 4 nages : 1. Siobhan-Marie O’Connor, Bath, 2:9s66 ; 2. Hannah Miley, Garioch, 2:12s02; 3. Aimee Willmott, London Aquatics, 2:12s57.

MESSIEURS.- 50 mètres : 1. Benjamin Proud, Plymouth Leander, 21s73 (en séries, 21s65) ; 2. Thomas Fannon, Plymouth Leander, 22s24. 1500 mètres : 1. Timothy Shuttleworth, Loughborough, 14:55s23; 2. Stephen Milne, Perth City,14:59s10; 3. Daniel Fogg, Loughborough, 15:1s60; 4. Daniel Jervis, Swansea, 15:9s81; 5. Caleb Hugues, Loughborough, 15:11s83. 200 m 4 nages :  1. Roberto Pavoni, Loughborough, 1 :59s20 ; 2. Ieuan Lloyd, Cardiff, 1:59s58; 3. Duncan Scott, U. Stirl, 1:59s88; 4. Mark Szaranek, Edinburgh, 1:59s98; 5. Xavier Mohammed, Cardiff, 1:59s99; 6. Daniel Wallace, Warrender, 2:0s26; 7. Max Litchfield, Sheffield, 2:0s32.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • GRANDE-BRETAGNE (3) : EN ATTENDANT PEATY, DUNCAN SCOTT PIQUE LE 100 À BEN PROUD DUNCAN SCOTT ? DU CENT NEUF DANS LE SPRINT Éric LAMY   Jeudi 14 Avril 2016 Deuxième journée des championnats de Grande-Bretagne, à Glasgow. Du sang neuf dans le sprint masculin, […]
  • AUSTRALIE CHERCHE JEUNES KANGOUROUS POUR 2018 Par Eric LAHMY à Montréal                                  Lundi 30 Mars 2015 L’Australie a désigné Glenn Beringen et Brendan Keogh aux postes d’entraineurs pour les Jeux du […]
  • LA JEUNESSE DE BUENOS AIRES 4 juillet 2013 La capitale de la République Argentine, Buenos Aires, organisera les Jeux olympiques de la Jeunesse en 2018. Ainsi en a décidé aujourd’hui le Comité International […]
  • L’ERE DE CORDES COMMENCE 27 juin   Indianapolis. Championnats des USA et sélections mondiales.   Kevin Cordes n’a pas trahi les attentes de ceux qui, sur sa saison hivernale époustouflante, […]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq + = 7