GREGG TROY JOUE LA CARTE DRESSEL EN VISANT TOKYO

Eric LAHMY

Lundi 3 Juillet 2018

L’Américain Gregg Troy, qui, au titre, pendant vingt ans, d’entraîneur des Florida Gators, est apparu comme l’un des grands coachs universitaires US, a annoncé an avril dernier qu’il quittait son poste à l’Université de Floride. Mais il n’abandonne pas la natation, et se concentrera sur la préparation en vue des prochains Jeux olympiques, de huit nageurs dont le monstre sacré que représente Caeleb Dressel. Parmi les questions qui se sont posées autour de ce mouvement : quel sera l’effet, pour la Floride, du départ d’un entraîneur célèbre et respecté; ou : en quoi ce passage d’un coach universitaire de sa dimension au professionnalisme signifie-t-il un changement de statut de la natation professionnelle aux Etats-Unis.

On peut aussi penser que, tout simplement, Gregg Troy s’est dit que coacher avec Caeleb Dressel le plus grand nom et le plus fort potentiel olympique de la natation mondiale masculine représente une chance de succès professionnels et de satisfactions qui dépassent ce que l’université peut aujourd’hui continuer de lui offrir. Quelle que soit l’aura des NCAA dans le milieu de la natation, la compétition reste confidentielle. L’impact olympique est infiniment supérieur. A 67 ans, Troy ne prend pas de gros risques, et pour lui le jeu en vaut la chandelle !

Deux mois après son changement d’affectation, Gregg Troy a été élu « entraîneur du mois », selon Swim Swam, suite aux résultats obtenus au meeting Mel Jazak (Canada). Ses nageurs y ont été pour quelque chose :

Caeleb Dressel y nageait 22s1 au 50 libre, 49s5 au 100m ,1’48s7 au 200 mètres, 23s6 au 50 papillon, 52s4 au 100 papillon, et 27s8 au 50 brasse. Une semaine plus tard, à Santa Clara, Dressel signait 48s9 au 100, 23s5 au 50 papillon et 52s2 au 100 papillon.

Les autres élèves de Troy qui se sont distingués, Ryan Lochte, 33 ans, 1’58s9 au 200 mètres quatre nages et 4’15s8 sur 400 mètres quatre nages, 50s7 au 100 libre, 54s7 au 100 dos et 53s7 au 100 papillon. Troy coache aussi Penny Oleksiak, Clark Beach, Maxime Rooney, Mitch d’Arrigo, Ben Lawless, et la nageuse Kelly Fertel.


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *