Italie 15, France 9, défaite honorable

WATER-POLO

Mercredi 19 Novembre 2014

Score final : France 9 – 15 Italie.

C’est dans une piscine Yves Blanc de Montepellier pleine à craquer que les joueurs de l’équipe de France ont débuté hier nuit leur campagne de Ligue Mondiale. Face à l’Italie, championne du monde en 2011 et médaillée de bronze aux derniers championnats d’Europe de Budapest, les Bleus ont bien résisté mais se sont finalement inclinés (15-9). Compte tenu du « poids » historique et technique de l’adversaire, il s’agit bien évidemment d’une défaite honorable! Au début du match, les hommes de Florian Bruzzo non seulement rivalisent parfaitement avec leurs opposants du soir, mais, par Manuel Laversanne, sur penalty, obtiennent l’avantage (2-1). Cependant, malgré un bel arrêt de Rémi Garsau, les Bleus attaquent le deuxième quart-temps avec un petit but de retard. Deux nouveaux arrêts du portier leur permettent d’espérer. Thibault Simon et Rémi Saudadier marquent à leur tour et situent la France à deux buts d’écart à la mi-temps (6-4).  Avec une réalisation très rapide dans la troisième période, le Settebello appuie, et les Italiens prennent brutalement le large. Un but de Michal Izdinski et un arrêt de Jonathan Moriamé n’y changent rien. Les Bleus entament le dernier temps avec cinq buts de retard (10-5). Un écart trop difficile pour laisser espérer un retour à l’équipe de France. Mehdi Marzouki par deux fois, Petar Tomasevic et Alexandre Camarasa, marquent dans les huit dernières minutes. Mais les Italiens ne les laissent pas revenir et garderont la maitrise du match. Ils s’imposent finalement 15 à 9. Un premier match difficile mais intéressant pour les Bleus qui cherchent ce type d’affrontement en participant à la Ligue Mondiale. Leur prochain rendez-vous à Montpellier le 9 décembre, les opposera à la Croatie, championne olympique.

Qu’en ont-ils pensé? Pour Alexandre Camarasa, Capitaine de l’équipe de France : « Il y a forcément du positif à tirer de ce genre de match. On s’entraîne tous les jours pour affronter de grandes équipes. L’Italie a été meilleure que nous mais nous apprenons et l’objectif reste la qualification aux prochains championnats d’Europe. » 

Florian Bruzzo, Entraîneur National, pour sa part, positive également: « On savait que l’Italie, malgré une équipe rajeunie, était meilleure que nous, explique-t-il. Ce n’est une surprise pour personne. On a commis quelques erreurs individuelles au moment où on était encore bien au contact. On tenait à tout prix à participer à la Ligue Mondiale, on est servis. Maintenant, la vie continue et on va vite se projeter sur le prochain match. » 

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *