JAPAN SWIM: UYI OHASHI, 4’30s82, AUTRE RIVALE D’HOSSZU SUR 400 METRE QUATRE NAGES

Eric LAHMY

Lundi 9 Avril 2018

Si le vedettariat dont il jouit devrait nous amener à titrer cette dernière journée de Japan Swimming sur Kosuke Hagino, nous n’en ferons rien, tant il ne fait aucun doute que la championne (le féminin l’emporte) de l’après-midi (et peut-être de l’ensemble du meeting) s’appelle Yui Ohashi.

Son succès chronométrique, sur 400 quatre nages, est de valeur clairement supérieure à celui de Hagino. Miss Hohashi a battu le record du Japon, nagé 4’30s82 et amélioré la performance, 4’31s42 qu’elle avait établie le 15 avril 2017 et qui avait pulvérisé un vieux record nippon, celui de Shimuzu, dans les 4’35s. Si ce temps avait été réalisé aux mondiaux de Budapest, l’an passé, lui aurait donné la médaille d’argent. Mais elle s’était ratée, sur 400 4 nages, dans la capitale hongroise, nageant un piètre (pour elle) 4’34s50. En revanche, toujours à Budapest, elle avait conquis l’argent sur 200 quatre nages derrière la reine de la course, Katinka Hosszu.

Ohashi est avec Rikako Ikee la nageuse vedette montante du Japon et l’ultime trouvaille du coach Norimasa Hirai, l’homme qui a accompagné les carrières de Kitajima et d’Hagino. Le look de cette jeune fille l’apparente à un type de nageurs d’apparence fragile mais dotés de moteurs robustes, comme la Canadienne Taylor Ruck ou chez nous Fantine Lesaffre. Ce week-end, cette pinup faussement anorexique a dominé sa course, peut-être la plus épuisante du programme avec le 1500 mètres comme on le fait rarement : elle a surpassé toutes ses adversaires en finale dans les quatre styles.

Côté garçons, Kosuke Hagino, lui, qui s’était donné des frayeurs au début du meeting, sur 400 libre, s’est retrouvé en quatre nages et a largement battu Daiya Seto, le double champion du monde de l’olympiade de Rio. Et sur 100 mètres, Shinri Shioura a trouvé son maître : Katsumi Nakamura, vainqueur en 48s22.

Mais une autre course phare achevait le meeting, le 200 brasse dames, où Rena Aoki a battu Kanako Watanabe, la championne du monde 2015 à Kazan.

MESSIEURS.- 100 mètres :1.  KATSUMI NAKAMURA, 48s22(23s30) ; 2. SHINRI SHIOURA, 48s76 (23s09); 3. KATSUHIR MATSUMOTO, 48s81 (23s51); 4. JURAN MIZOHATA, 49s09 (23s61).

100 m papillon : 1. YUUKI KOBORI, 51s86 (24s16); 2. HOROMURA NAO, 52s04 (24s38); 3. MIZUNUMA NAOKI, 52s18 (24s39).

400 m 4 nages: 1. KOSUKE HAGINO, 4’10s69 (25s78, 55s96, 1’28s06, 1’59s68, 2’34s95, 3’10s93, 3’41s60) ; 2. DAIYA SETO, 4’14s01 (25s45, 55s80, 1’28s72, 2’1s11, 2’36s84, 3’13s17, 3’43s97) ; 3. TAKEUCHI TOMOYA, 4’14s49 (26s98, 58s50, 1’32s19, 2’5s26, 2’40s67, 3’16s42, 3’45s98) ; 4. TAKEHARU FUJIMORI, 4’14s79 (26s86, 57s91, 1’30s54, 2’2s76, 2’38s41, 3’14s66, 3’45s24); 5. IPPEI WATANABE, 4’16s29.

DAMES.- 200 m dos : 1. NATSUMI SAKAI, 2’8s28; (29s71 1’2s08 1’34s99) 2 SAYAKA AKASE, 2’9s64; 3. RIO SHIRAI, 2’9s84.

200 m brasse: 1. REONA AOKI, 2’21s85 (32s16, 1’7s50, 1’44s17) 2 KANAKO WATANABE, 2’22s90 (32s91, 1’9s29, 1’46s03); 3. SATOMI SUZUKI, 2’23s19 (32s74, 1’9s38, 1’46s45) 4. RUNA IMAI, 2’24s60 (33s16, 1’10s07, 1’47s10) ; 5. KAKO ISHIDA, 2’25s18.

400 m 4 nages : 1. YUI OHHASHI, 4’30s82 (record du Japon, ancien par elle-même, 4’31s42 – 28s41, 1’0s76n, 1’35s80, 2’10s18, 2’49s10, 3’28s01, 4’0s12); 2. SAKIKO SHIMIZU, 4’37s37 (28s84, 1’1s81, 1’37s72, 2’13s32, 2’52s36, 3’32s33, 4’5s74); 3. MIHO TAKAHASHI, 4’39s72 (30s26, 1’4s83, 1’41s15, 2’17s13, 2’56s30, 3’35s96, 4’8s65); 4. MIYU OHTSUKA, 4’40s22.


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *