JORDAN POTHAIN UN GRENOBLOIS AU TEXAS

ARENA PRO SERIES : L’ÉLÈVE DE GUY LA ROCCA DÉFIE ET PLIE MCBROOM ET TUTTI QUANTI !

Éric LAHMY

Samedi 16 janvier 2015

A Austin, au Texas, où se tient le meeting ARENA PRO SERIE numéro deux, Jordan POTHAIN a fait sur 400 mètres une meilleure affaire que Jeremy STRAVIUS sur 100 mètres. Alors que l’Amiénois avait troqué une 2e place en finale contre sa 1ere des séries, le Grenoblois, lui, échangea sa 2e place des séries pour une victoire en finale. Vous conviendrez avec moi que c’est un meilleur choix.

Ce fut une course hyper-serrée, où l’opposition pouvait venir de tout un chacun. Il aurait pu se méfier de Connor JAEGER, qui est en train de se faire une réputation de « finisseur » à la SUN (Yang), mais vous savez, avec les finisseurs, il suffit de bien leur raboter les dents par un train élevé lancé dès le départ, et après cela, il ne leur reste plus que des chicots pour mordre à l’arrivée. POTHAIN se méfiait-il de JAEGER, toujours est-il, ne laissa à personne le soin de mener, et les sept mercenaires qui lui couraient le train n’eurent plus qu’à laisser filer l’élève de Guy LA ROCCA. En vérité, « l’Echirollois du NC Alp’ 38 » comme le présentait le Dauphiné de ce matin, ne trouvait plus, après cent mètres de course, que le seul McBROOM pour lui contester la suprématie. McBROOM, surpris par l’accélération initiale du Français, produisit son effort du 150 au 200 (29.30) pour recoller. A ce moment, deux autres relativement gros bras, le British Jay LELLIOTT et Zane GROTH, tentaient de tenailler le Frenchie. C’est là que celui-ci leur opposa une ré-accélération censée faire un maximum de dégâts, dans le style grand coup de marteau à inertie. LELLIOTT et GROTH à dégager, mais McBROOM s’accrochait, et il fallut trois longueurs batailleuses pour que Jordan lui chourave une misère: zéro seconde et 51 centièmes! Ce n’est pas que ça ! Dans les derniers 50 mètres, McBROOM lança son va-tout mais en vain. L’alerte, pourtant fut chaude, car il lui reprit un mètre pour échouer d’un rien.

POTHAIN : 26.70, 55.41, 1’24.79, 1’54.70, 2’223.69, 2’52.91, 3’21.79, 3’50.06.

McBROOM : 27.36, 56.18, 1’25.42, 1’54.52, 2’23.95, 2’53.29, 3’22.40, 3’50.17

SJÖSTRÖM DEVANT VOLLMER, SOUVENIR BROUILLÉ DES JEUX DE LONDRES

ÀÉÈÊ

A part ça, miss SJÖSTRÖM déglingua la “revenante » Dana VOLLMER sur 100 mètres papillon, deux mètres d’avance, après que la championne olympique de Londres lui eut mené la vie dure pendant cinquante mètres, passant en 26.50 contre 26.51. Mais après, il fallait revenir, et c’est là que VOLLMER perdit deux mètres et demi. Mais bon, n’enterrons pas VOLLMER, il y a sept mois d’ici les Jeux. Ce 100 mètres papillon d’Austin pouvait évoquer un souvenir des Jeux de Londres: Sarah était la favorite, et c’est Dana qui l’emporta!

DIEU MERCI LEDECKY EST AMÉRICAINE

Sur 400 mètres, une heure et demie après avoir détruit les espoirs de Missy FRANKLIN et de quelques autres sur 100 mètres, LEDECKY éparpillait le 400 mètres telle la Wonder Woman des éditions Marvel. Dès les 50 mètres, atteints en 28.25, un temps à faire la moitié des filles présentes à Austin se retourner sur le dos et appeler leur maman, elle avait fait le ménage sans oublier d’épousseter sous les tapis. Rebecca MANN, même âge qu’elle, présentée comme un espoir, se retrouvait sous son battement dès les 100 mètres et seule Lea SMITH tenta, au moins de mourir debout. 58.18 aux 100 mètres, 1’28.20 aux 150, 1’58.40 aux 200, SMITH était à quatre mètres, les autres à dix ou presque. Point de course, une nageuse et sept agonies. A l’arrivée, un nouveau moins de 4 minutes !!! Cette fille est vraiment fabriquée avec une autre farine. Dieu soit loué, elle est Américaine, pas chinoise ou Hongroise, je connais quelques sympathiques farceurs et mâcheurs de chewing-gum que j’aurais la charité de ne pas nommer qui l’auraient accusée depuis fort longtemps de se doper !

Anna SANTAMANS, 56.02 en séries du 100 libre, terminait 21e (finale C) en 56.08. Béryl GASTALDELLO, qui n’avait pas eu de longs déplacements pour nager à Austin, depuis son Université de Texas A&M, était là. Sur 100 mètres libre, elle s’était fait éliminer pour faute technique avec un temps de 56.81 (qui, s’il avait été accepté, lui aurait donné la 36e place ex-aequo avec Rachel BOOTSMA). Là, sur la même distance, en papillon, elle eut droit à un scénario biscornu opéré avec l’aide de la densité des performances… Ayant nagé le 30e temps dans les séries, elle gagnait la… finale D, ce qui lui assurait la 25e place au classement, mais avec le 9e temps général. Ah ! Les filles…

DAMES.- 400 mètres : 1. Katie LEDECKY, 3’59.54 ; 2. Lea SMITH, 4’4.74; 3. Rebecca MANN, 4’7.09; 4. Lotte FRIIS, Danemark, 4’7.18; 5. Stephanie PEACOCK, 4’7.95. En séries, Katinka HOSZZU, Hongrie, 4’6.58. Finale B : Sierra SCHMIDT, 4’9.20.

200 mètres brasse : 1. Laura SOGAR, 2’24.69 ; 2. Molly HANNIS, 2’26.73 ; 3. Anna BELOUSOVA, 2’26.76 ; 4. Melanie MARGALIS, 2’26.85.

100 mètres papillon : 1. Sarah SJÖSTRÖM, Suède, 56.38 ; 2. Dana VOLLMER, 57.61 ; 3. Noemie THOMAS, 58.38 ; 4. Kelly NAZE, 58.62 ; 5. Farida OSMAN, Egypte, 59.18 ; 6. Sarah GIBSON, 59.23 (en séries, 59.05)… 25 (vainqueur de la finale D) : Béryl GASTALDELLO, France, Texas A&M University, 59.90.

MESSIEURS.- 400 mètres : 1. Jordan POTHAIN, 3’50.06 ; 2. Michael McBROOM, 3’50.17 ; 3. Mads GLAESNER, 3’50.81 ; 4. Connor JAEGER, 3’51.16 ; 5. Zane GROTH, 3’51.49 ; 6. Oussama MELLOULI, Tunisie, 3’52.60 ; 7. Jay LELLIOTT, GBR, 3’52.77 ; 8. True SWEETSER, 3’52.94. Finale B : 9. Jacobo VARGAS, Mexique, 3’52.34 ; 10. Tyler CLARY, 3’52.79.

200 mètres brasse : 1. Josh PRENOT, 2’10.26 ; 2. Nic FINK, 2’10.51; 3. Kevin CORDES, 2’10.63; 4. Erik PERSSON, Suède, 2’11.65 ; 5. Will LICON, 2’12.14 ; 6. Andrew WILSON, 2’12.44 ; 7. Nicolas SCHAFER, 2’13.37.

100 mètres papillon : 1. Michael PHELPS, 51.94 ; 2. Tom SHIELDS, 52.39 ; 3. Tim PHILLIPS, 52.61 ; 4. Giles SMITH, 52.70 ; 5. Ryan LOCHTE, 52.73 (en série, 52.58) ; 6. Matthew JOSA, 52.84 ; 7. Simon SJODIN, Suède, 53.31 (53.20) ; 8. Zheng Wen QUAH, Singapour, 53.33 (53.23). Finale B : Jack GONGER, 52.72

Ces articles peuvent vous intéresser:

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − 1 =