JULIA EFIMOVA, RETOUR SOUS LES 2’20s AU 200 MÈTRES BRASSE

Éric LAHMY

Mardi 13 Juin 2017

La Russe Julia EFIMOVA a nagé ce soir à Barcelone un 200 mètres brasse en 2’19s83, performance qui approche d’assez près le record mondial, 2’19s11, de la Danoise Rikke MOLLER PEDERSEN. Cette course rapide, Efimova la doit peut-être un peu au départ très rapide de l’Australienne Taylor McKEOWN, qui la précédait de plus d’une seconde au premier virage, augmentait encore, quoique faiblement cette avance dans la deuxième longueur, mais perdait pied ensuite. EFIMOVA effectuait une troisième longueur énergique, reprenant trois secondes à McKEOWN en perdition et finissait plutôt bien.

EFIMOVA se rappelle à notre bon souvenir, quatre années après avoir été championne du monde du 200 brasse dans cette même cité de Barcelone. Elle avait alors nagé en 2’19s48, et son succès avait constitué une petite surprise, car en demi-finale, MOLLER PEDERSEN avait amené le record du monde où il se trouve encore actuellement. PEDERSEN était devenue championne d’Europe en 2014 à Berlin avec un autre parcours en moins de 2’20s…

Seules cinq nageuses appartiennent aujourd’hui au club des moins de 2’20s: Rikke MOLLER PEDERSEN, DEN, 2’19s11 (2013) et 2’19s61 (2014); Julya EFIMOVA, RUS, 2’19s41, (2013), 2’19s83 (2017) et 2’19s85; Rebecca SONI, USA, 2’19s59 (2012); Viktorya ZEYNEP, TUR, 2’19s64 (2015); Rie KANETO, JPN, 2’19s65 (2016), et EFIMOVA est la seule d’entre elles qui ait répété l’incursion sous cette « barrière » chronométrique à trois reprises.

C’est un retour à son meilleur d’une nageuse qui a connu pas mal d’ennuis entre 2015 et 2016, avec DEUX contrôles de dopage positifs – épongés avec une étrange mansuétude par la Fédération Internationale. Bien qu’elle se soit efforcée de lancer de grands sourires sur les plages de Kazan, puis de Rio, elle ne devait pas en mener large. La voici qui retrouve une position de favorite, non pas dans le cœur de ses collègues nageurs, mais dans les pronoctics mondiaux d’avant Budapest…

200 brasse  : 1. Julia EFIMOVA, RUS, 2’19s83 (33s92, 1’9s48, 1’43s88, soit 33s92, 35s56, 34s40, 35s95); 2. Taylor McKEOWN, AUS, 2’22s29  (32s73, 1’8s44 (35s71), 1’45s84 (37s40), 38s45); 3. Jessica VAL MONTERO, ESP, 2’23s34 (1’11s38). A noter l’étonnante égalité de course, rarement effectuée en brasse, de VAL MONTERO, avec 1’11s38 et 1’11s96…

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • RUTA MEILUTYTE, 1:5s82 AU 100 BRASSE LA LITUANIENNE EN AVAIT SOUS LE COUDE Samedi 12 Mars 2016 La Lituanienne Ruta Meilutyte a nagé vendredi à Edimbourg un 100 mètres brasse en 1 :5s82, opérant ainsi un retour au sommet, […]
  • MONDIAUX JUNIORS À SINGAPOUR (17) RUSSIE, JAPON, BRESIL ET CANADA SE PARTAGENT LE BOUQUET FINAL Éric LAHMY Dimanche 30 août 2015  Le programme de natation actuel est tellement fourni qu’il provoque des embouteillages. […]
  • A Efimova le titre, à Pedersen le record 2 août 2013 Barcelone, 15e championnats du monde C’était le duel annoncé. Hier, première demi-finale : la Danoise Rikke Moller Pedersen bat le record du monde du 200 mètres brasse […]
  • Efimova brasseuse d’or 14 Juillet 2013 Kazan, Russie, Universiades d’été 2013 La Russe Julia Efimova a gagné le 200 mètres brasse des Universiades de Kazan en 2’24’’10 ; elle a devancé l’Américaine Laura […]

Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × = 20