KATIE LEDECKY GAGNE LE 400 MÈTRES, TOUTES DERRIÈRE ET ELLE DEVANT

Éric LAHMY

Lundi 24 Juillet 2017

Ne faites pas la tête parce que Katie LEDECKY n’a pas battu le record mondial du 400 mètres. Il y a des choses plus graves dans l’existence. D’ailleurs l’Américaine a amélioré en série son record « des championnats » sur la distance, qu’elle avait établi à Kazan, le 2 août 2015, avec un temps de 3’59s13. Dès les séries, elle a nagé en effet la distance en 3’59s06, avec comme passages 57s87, 1’58s24 et 2’59s01. Pourtant, elle n’avait aucune raison de se presser. Derrière elle, dans la quatrième série, l’Australienne Ariarne TITMUS, était pointée avec plus de cinq secondes de retard, en 4’4s26. Et dans la troisième série, son équipière des USA, Leah SMITH, avait stoppé le chrono à 4’2s. Donc ce n’était pas la marge qui lui manquait.

Et en finale, elle remit ça : 57s71, 1’57s74, 2’58s40 pour finir en 3’58s34, autre « record des championnats ». Derrière, SMITH, 4’1s54, et la toute jeune Chinoise Bingjie LI, 15 ans, 4’3s25, étaient bien loin. Pourtant, la course se renouvelle. LI, justement, mais aussi TITMUS, 17 ans, 4’4s25, Ajna KESELY, 16 ans, Hongrie, 6e en 4’5s75. Voilà pour les finalistes, qui ont aidé à écarter, entre autres Mireia BELMONTE. Mais cette jeunesse, pour l’instant, est sans arguments en face de LEDECKY, laquelle d’ailleurs, à 20 ans (depuis le 19 mars) n’est pas bien vieille !

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

2 comments:

  1. Aigues

    Je me demande comment Ledecky va trouver sa motivation pour continuer encore jusqu’à 2020 ou plus. Elle gagne systématiquement et très facilement depuis 2013 sur 400/800/1500, elle a largement amélioré tous les RM et remporté toutes les médailles susceptibles d’être remportées, et je pense que si elle pouvait se diversifier sur d’autres nages elle l’aurait déjà fait à grande échelle.

    Reste le RM du 200 (où elle est déjà championne olympique), c’est peut-être ça, son graal.

    1. Eric Lahmy *

      On n’en sait rien, bien sûr. Mais peut-être qu’elle s’en fiche et continuera tant que ça lui plaira, ou n’aura pas trouvé quelque chose de plus intéressant à faire. Elle a laissé croire que les quatre nages pourraient être son nouveau hobby… Là, elle a laissé courir, elle nage quand même du 100 au 1500 et est en course pour six titres, mais peut-être qu’elle y reviendra.
      Quand est-ce qu’elle aura marre ? Tous les scenarii sont ouverts… Le plus remarquable ou insolite si vous préférez, est celui que racontait Debby Meyer, championne olympique des 200, 400 et 800 mètres à Mexico en 1968. « Un jour, j’étais en train de nager, Sherman Chavoor prenait mes temps, et tout à coup, je me suis dis : qu’est-ce que je fais là ? Je suis rentrée chez moi et n’ai jamais remis les pieds à la piscine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 8 = quarante