KAZAN (42) BRONTE CAMPBELL PERSISTE ET SIGNE

LA CADETTE DES CAMPBELL CONTINUE

DE BAFOUER LE DROIT D’AINESSE

Eric LAHMY

Dimanche 9 août 2015

Ayant gagné le 100 mètres libre, Bronte Cambell pouvait-elle faire le doublé à ces championnats du monde de Kazan où elle a imposé sa personnalité et sa nage ? Ce fut le cas. Et derrière elle, se profilèrent Ranomi Kromowidjojo et Sarah Sjöström. Quant à Cate, elle se retrouva éjectée du podium.

Bronte n’avait plus qu’à goûter, seule Campbell, le nectar des dieux, fait qui a dû lui paraître inhabituel et peut-être carrément triste. Elle avait toujours partagé les podiums avec son aînée, la regardant (l’admirant sans doute) depuis une petite marche.  Ayant empoché les deux courses de vitesse, elle est devenue à Kazan, sans aucun doute, la nageuse la plus rapide du monde, la sprinteuse numéro un.

Cadette de Cate, elle avait toujours montré plus de pugnacité que sa sœur, au point qu’à leurs débuts, celle-ci en avait été réduite à lui « emprunter » ses médailles et les cacher sous son propre lit. Puis l’aînée avait décidé d’aller chercher ses propres médailles. Bronte était-elle restée la plus intense? Les gazettes ne le disent pas, mais ce ne serait pas une idée à écarter. Compensation d’une plus petite taille (elle mesure quand même un 1,79m) ? En 2014, Cate a été blessée à une épaule, et a dû être opérée. Revenue très tôt, elle a donné l’impression d’avoir retrouvé toute sa maîtrise. D’elle-même, cela et sûr. Mais pas de cette sœur aussi surdouée qu’elle-même sous un format moins, disons, monumental.

Kromowidjojo, la championne olympique de Londres et championne du monde de Barcelone, 2e, a montré qu’elle reste une valeur sure. En Espagne, elle avait nagé en 24.05, plus vite que Bronte aujourd’hui à Kazan. Sjöström a sans doute montré une certaine fatigue, après ses exploits répétitifs en papillon et en crawl, dans les relais comme en courses individuelles… 

Demeurons dans la sprint. Sur 50 mètres dos, Camille Lacourt l’emporte assez nettement, 24.61, devant Matt Grevers, USA, 24.63. Tandis que Jennie Johansson, la Suédoise, est devenue championne du monde des 50 mètres brasse dames, devant Alia Atkinson, la Jamaicaine, et Yulia Efimova.

Ces articles peuvent vous intéresser:

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


un × = 9