KYLE CHALMERS, CHAMPION OLYMPIQUE ET OPÉRÉ DU COEUR, N’IRA PAS 0 BUDAPEST

Éric LAHMY

Jeudi 8 Juin 2017

Cardiaque et champion olympique ?

Kytle Chalmers, le champion olympique australien du 100 mètres aux Jeux de Rio a subi une opération du cœur couronnée de succès. Celui qui, à dix-huit ans, enleva le titre de la course phare des Jeux (on n’avait pas vu ça depuis Don Schollander en 1964), manquera les championnats du monde de Budapest, en juillet-août, pour lesquels il s’était bel et bien qualifié (2e des championnats d’Australie sur 100 mètres en 48s20 derrière Cameron McEvoy, 47s91, et sur 200 mètres derrière McKenzie Horton en 1’46s87, ce qui lui ouvrait aussi les sélections aux relais de nage libre et un possible remplacement dans le relais quatre nages) mais il a une bonne excuse pour cela. Elle s’appelle tachycardie supra-ventriculaire : un affolement récurrent du rythme cardiaque, lequel n’est pas considéré habituellement comme dangereux, mais qui a exigé en l’occurrence la pose d’un cathéter.  

Selon le site de Johnson & Johnson, « dans le cadre de cette opération, une électrode envoie du courant de faible tension et de haute fréquence afin de détruire le tissu cardiaque responsable de l’arythmie. Les personnes qui subissent une ablation par cathéter peuvent espérer comme résultat : une réduction à long terme du nombre d’épisodes d’arythmie et une diminution de la gravité des symptômes ou le retour permanent d’un rythme cardiaque normal. Cela signifie qu’après une ablation par cathéter, le patient ne sera plus obligé de prendre des médicaments destinés à contrôler le rythme ou la fréquence cardiaque (ou, en tout cas, qu’il lui faudrait en prendre moins). »

Kyle était supposé subir cette procédure avant les Jeux de Rio, mais les médecins ne purent alors opérer. Ce souci n’impacta guère ses performances aux Jeux, où il enleva l’or du 100 mètres et participa aux deux relais médaillés de bronze australien quatre fois 100 mètres et quatre fois 100 mètres quatre nages.

Voilà un mois, Chalmers, ayant constaté qu’il souffrait de plus en plus d’un rythme cardiaque anormalement élevé à l’entraînement, dut admettre que sa condition nécessitait une intervention. Même si la date n’était pas idéale, les symptômes avaient atteint une fréquence qui exigeait de faire quelque chose. « Je voulais m’assurer d’être au mieux de ma forme aux prochains Jeux du Commonwealth. Après avoir écouté l’avis des médecins, j’ai pris la décision de ne pas participer aux mondiaux de Budapest. »

Selon son entraîneur, Peter Bishop, Chalmers reprendra l’entraînement d’ici deux semaines et la compétition lui sera possible dès août prochain.  Les Jeux du Commonwealth 2018 se tiendront à Gold Coast, en Australie du 4 au 15 avril.

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six + 9 =