LE FER D’IRON LADY A L’AIR UN PEU ROUILLÉ, SJÖSTRÖM TREMPE SON ACIER SUÉDOIS

Éric LAHMY

Mardi 13 Juin 2017

Est-ce enfin le retour de James MAGNUSSEN ? Toujours est-il qu’il a gagné le 100 mètres du meeting de Barcelone. Le double champion du monde 2011 et 2013 s’était bien requinqué, dès l’année olympique, après ses opérations des épaules de 2015. Avec de toutes nouvelles régions sous-scapulaires, il a retrouvé son efficacité dans l’eau et a devancé un paquet des meilleurs spécialistes de la distance, Bruno FRATUS, Cameron McEVOY, Luca DOTTO, excusez du peu, parmi lesquels s’est infiltré un « régional de l’étape », GARCIA HERNANDEZ. A vingt-six ans, MAGNUSSEN est toujours fringant.

Mais malgré ses performance, ou celle de CHUPKOV sous la minute au 100 brasse, c’est encore une fois les filles qui ont fait fort. Et surtout Sarah SJÖSTRÖM – en-dehors de Julia EFIMOVA dont nous avons décrit l’exploit précédemment. La grand Suédoise s’est une nouvelle fois déchaînée sur 50 mètres, avec un temps de 23s96, en montrant une supériorité telle qu’en-dehors de Ranomi KROMOWIDJOJO, la redoutable championne olympique de Londres, 2e, les deux suivantes, les Cate et Bronte CAMPBELL, avaient tout l’air de cadettes ! Avec 23s96, elle approche de un centième son temps de Monte-Carlo, quelques jours plus tôt, autant dire qu’elle se trouve exactement au même niveau… tout comme elle se situe également pour ainsi dire au même étiage sur 100 papillon, avec 56s27 contre 56s20…

Deux autres ondines se faisaient remarquer aussi, l’Australienne Emily SEEBOHM, décidément en verve, avec 58s99, un symbolique centième en-dessous des 59 secondes. La Néerlandaise Femke HEEMSKERK, pour sa part, améliorait son record de l’année, en 1’56s28 contre 1’56s59 en mars dernier.

FAUT-IL S’EN FAIRE POUR LA DAME DE FER ?

Katinka HOSSZU, après s’être qualifiée haut la main sur 100 dos, distance dont elle est rappelons-le, championne olympique, déclarait forfait sur la distance pour se consacrer au 400 quatre nages. A l’arrivée, elle améliorait son temps de l’année sur cette course éprouvante, en 4’33s71 contre 4’34s12, mais sans approcher plus que ça la performance de son antithèse japonaise, la filiforme Yui Ohashi, 4’31s42. Ohashi reste à cinq secondes du record mondial de l’autoproclamée Dame de Fer, mais celle-ci, en 2017, est-elle équivalente à sa version de 2016 ? Le doute est permis…

MESSIEURS 100 libre : 1. James MAGNUSSEN, AUS, 48s68 ; 2. Bruno FRATUS, BRA, 48s82 ; 3. Hanser GARCIA HERNANDEZ, ESP, 48s83 ; 4. Cameron McEVOY, AUS, 48s86 ; 5. Luca DOTTO, ITA, 49s32 ; 6. Nikita LOBINTSEV, RUS, 49s36

400 libre  : 1. Alexandre KRASNYKH, RUS, 3’47s35; 2. Henrik CHRISTIANSEN, NOR, 3’48s46; 3. Sim WELSON, MAS, 3’50s12; 4. ZIAO QIU, CHN, 3’50s91. Mackenzie HORTON, 3’50s70 en séries

50 dos : 1. Dale TAYLOR, USA, 25s07; 2. Mitchell LARKIN, AUS, 25s19

200 dos  : 1. Mitchell LARKIN, AUS, 1’57s48

100 brasse : 1. Anton CHUPKOV, RUS, 59s39 ; 2. Cameron VAN DER BURGH, RSA, 1’0s02 ; 3. Nicolo’ MARTINENGHO, ITA, 1’0s20; 4. Kirill PRIGODA, RUS, 1’0s29; 5. Arno KAMMINGA, NED, 1’0s90; 6. Richard FUNK, CAN, 1’1s08.

50 papillon : 1. Andrii GOVOROV, 23s17

200 papillon : 1. Laszlo CSEH, HUN, 1’56s69         

200 4 nages : 1. Federico TURRINI, ITA, 2’1s62.

DAMES

50 libre : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 23s96; 2. Ranomi KROMOWIDJOJO, NED, 24s29 ; 3. Bronte CAMPBELL, AUS, 24s66; 4. Cate CAMPBELL, AUS, 24s75; 5. Chantal VAN LEDEGHEM, CAN, 25s05.

200 libre : 1. Femke HEEMSKERK, NED, 1’56s28; 2. Veronika POPOVA, RUS, 1’57s29; 3. Emma McKEON, AUS, 1’57s59; 4. Madison WILSON, AUS, 1’57s68; 5. Taylor RUCK, CAN, 1’58s24; 6. Alice MIZZAU, ITA, 1’58s27; 7. Anastasia GUZHENKOVA, RUS, 1’58s60/

1500 libre : 1. Mireia BELMONTE GARCIA, ESP, 16’17s36

100 dos : 1. Emily SEEBOHM, AUS, 58s99; 2. Daria K. USTINOVA, RUS, 1’0s46; 3. Taylor RUCK, CAN, 1’0s86; 4. Holly BARRATT, AUS, 1’1s11. En séries, Katinka HOSSZU, HUN, 59s74.

50 brasse : 1. Julia EFIMOVA, RUS, 30s32; 2. Jennie JOHANSSON, SWE, 30s41

200 brasse  : 1. Julia EFIMOVA, RUS, 2’19s83 (33s92, 1’9s48, 1’43s88, soit 33s92, 35s56, 34s40, 35s95); 2. Taylor McKEOWN, AUS, 2’22s29  (32s73, 1’8s44 (35s71), 1’45s84 (37s40), 38s45); 3. Jessica VAL MONTERO, ESP, 2’23s34 (1’11s38).

100 papillon : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 56s27; 2. Svetlana CHIMROVA, RUS, 57s36; 3. Penny OLEKSIAK, CAN, 57s65; 4. An SEYEHON, COR, 58s09; 5. Rebecca SMITH, CAN, 58s33; 6. Louise HANSSON, SWE, 58s58… 9. Emma McKEON, AUS, 57s94

400 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 4’33s71 (1’1s85, 2’11s03, 3’30s41); 2.Hannah MILEY, GBR, 4’38s51; 3. Mireia BELMONTE GARCIA, ESP, 4’41s76.

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 − quatre =