LEDECKY SUR SON ERRE : 8’13’’02

Par Eric LAHMY                                              Mardi 21 Avril 2015

Qui est-ce qui peut, de nos jours, dans un meeting de reprise en grand bassin, nager aussi vite (voire plus vite) qu’elle ne l’a fait quand elle a gagné, en 2013, la finale mondiale à Barcelone ? Katie Ledecky. A Mesa, pour les séries Arena, les 8’13’’02 de l’Américaine se comparent favorablement aux 8’13’’86 nagés dans la métropole catalane vingt mois plus tôt. Non seulement la fille est toute seule sur son nuage, mais quelques fois même Ledecky ne peut pas se comparer à Ledecky.

Ce qui augmente l’impression donnée, c’est qu’à Mesa comme à Barcelone, sa suivante est la Danoise Lotte Friis, qui est, en termes natatoires, tout sauf n’importe qui. Mais si, voici deux années, Friis avait fini en 8’16’’32, à trois secondes de la grande Américaine (sans jamais, il est vrai, donner l’impression de la menacer), ici, elle s’est retrouvée dépassée de dix-huit secondes. Selon toute probabilité, ce ne sont pas les 8’31’’65 de Friis qui sont en retard, mais bien les performances de Ledecky qui se trouvent en avance sur la saison. Ayant soufflé dix-huit bougies le 17 mars dernier, Kathleen Genevieve Ledecky entend ne pas être une étoile filante, comme il en est parfois, dans les cieux du sport, mais de s’installer pour un certain temps dans la voute céleste. Son but est les Jeux olympiques de Rio et elle ne donne pas l’impression de s’égarer en route. L’an prochain, elle étudiera et nagera à Stanford. Si elle ne s’est pas affutée pour nager à Mesa, qu’est-ce donc qu’elle nous prépare?

A Mesa, d’entrée, dans son 800, Katie Ledecky a suivi son programme, et n’a pas eu d’adversaires. Dès les 100 mètres, elle avait accumulé deux secondes d’avance sur Lotte Friis et quatre sur Kristel Kobrich, 3e (58’’80 contre 1’0’’82 et 1’2’’76). Formidable ? Oui et non, car c’est le tarif qu’elle a appliqué à Friis, UNE SECONDE OU PLUS DANS LA VUE A CHAQUE SECTION DE 50 METRES, et ceci jusqu’au bout des 800 mètres… Elle atteignait les 200 mètres en 2’0’’64, passait en 4’5’’03 aux 400 mètres, un temps de 5e place des mondiaux de Barcelone, et continuait de filer bon train. Pendant la moitié du temps, elle a nagé sur les bases de son record du monde, établi à 8’11’’ depuis le 22 juin dernier, quand elle était passée en 4’5’’70, puis elle a un peu « faibli » alors que là, elle avait accéléré.

Si tout le reste pâlit en face d’une telle maestria, Mesa a donné lieu à des courses intéressantes. Sur 100 mètres libre, Phelps et Lochte ont continué de dialoguer comme il y a cinq ans, Vyatchanine a nagé un joli 200 mètres dos, Katinka Hosszu s’est distinguée mais n’a pu contrer le retour de flamme de Kirsty Coventry sur 200 mètres dos  

MESSIEURS.- 100 mètres : 1. Michael Phelps, 49’’72 ; 2. Ryan Lochte, 49’’77. En séries, Emmanuel Van Luchene, 49’’93. Dwyer Conor, 50’’.

800 mètres : 1. Marcelo Acosta, 8’10’’45.

1500 mètres : 1. Michael McBroom, 15’9’’20 ; 2. Dick Norman, 15’29’’39.

200 mètres dos : 1. Arkady Vyatchanine (RUS), 1’56’’95 ; 2. Tyler Clary, 1’58’’45; 3. Jacob Pebley, 1’59’’98.

 100 mètres brasse : 1. Carlos Claverie (VEN), 1’2’’42 (en séries, 1’2’’09). Mikhail « Mike »e Alexandrov, en séries, 1’2’’22.

200 mètres papillon : 1. Louis Croenen (BEL), 1’59’’01 ; 2. Tyler Clary, 2’0’’23 ; 3. Grant Shoults, 2’0’’25.

DAMES.-  100 mètres : 1. Arianna Vanderpool-Wallace (Bahamas), 54’’18. [En séries, Natalie Coughlin, 54’’18, Simone Manuel, 54’’20, n’ont pas disputé la finale].

 800 mètres : 1. Katie Ledecky, 8’13’’02 ; 2. Lotte Friis (DAN), 8’31’’65 ; 3. Kristel Kobrich Chili), 8’41’’06 ; 4. Tjasa Oder (SLO), 8’48’’28.

200 mètres dos : 1. Kirsty Coventry (ZIM), 2’12’’05; 2. Katinka Hosszu (HUN), 2’12’’14 (en series, 2’11’’79); 3. Taylor Ruck (CAN), 2’12’’28. Finale B: Elizabeth Beisel, 2’12’’95.

200 mètres brasse : 1. Breeja Larson, 2’27’’82

200 mètres 4 nages: 1. Katinka Hosszu (HUN), 2’11’’40 ; 2. Caitlin Leverenz, 2’12’’59 ; 3. Katie Hoff, 2’13’’82 ; 4. Kirsty Coventry (ZIM), 2’14’’32.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 3 = cinq