ABSENT A STRASBOURG, LOGAN FONTAINE ATTEND MARC-ANTOINE OLIVIER, VAINQUEUR DU 1500, À GRAVELINES

Éric LAHMY

Lundi 29 Mai 2017

Pendant que trois nageurs étiquetés eau libre disputaient ( et l’un d’eux, Marc-Antoine OLIVIER, l’emportait) la finale du 1500 mètres des championnats de France à Schiltigheim, banlieue de Strasbourg, quelques-uns de nos « super » marathoniens avaient préféré ne pas se présenter aux courses « en piscine ». Parmi eux, Logan FONTAINE.

Logan est ce jeune et infatigable mammifère aquatique concocté à Rouen par Eric BOISSIÈRE, lequel est fort d’une certaine continuité à ce sujet puisqu’il a « sorti » auparavant Damien CATTIN-VIDAL, Marc Antoine OLIVIER et David AUBRY. FONTAINE aurait très bien passé pour un des favoris de ce 1500 mètres. Il avait nagé 15’11s37 le 16 décembre dernier à Amsterdam, performance qui lui donnait le troisième temps français de la saison, derrière Damien JOLY, 15’7s23 et Joris BOUCHAUT, 15’10s10.

Le 28 avril, OLIVIER n’avait pu, à Amiens, faire mieux que 15’12s91. Logan se présentait donc au départ avec une seconde d’avance sur celui qui est devenu le champion de France.

Damien JOLY s’est un peu planté et OLIVIER est passé…

…S’il a préféré faire l’impasse sur Strasbourg, Logan, c’est que le jeune Viking part ce lundi en compagnie de BOISSIÈRE pour Gravelines où se tiennent cette fin de semaine (1er-4 juin) les championnats d’eau libre qualificatifs pour les mondiaux de Budapest.

« A Gravelines, sur 10 kilomètres, l’épreuve olympique et donc la plus prisée, cela sera très probablement un match à trois entre lui, AUBRY et OLIVIER, et on a parlé, Logan et moi, de sa participation ou non à Strasbourg, explique BOISSIÈRE. Il ne se croyait pas en mesure de réussir le minimum de quinze minutes une seconde. Trop dur pour sa forme actuelle. Or d’autres, comme MULLER, AUBRY et OLIVIER ont choisi de présenter les championnats en piscine. Mais bon, je ne déteste pas me différencier. On verra bien ce que ça donne…

Et puis il ne faut pas oublier que s’il a en face de lui des professionnels, qui ne font que nager, il est, lui, un étudiant, qui va passer un bac S. Son projet est d’obtenir une licence en informatique dans un cursus aménagé en accord avec la faculté de Rouen, avec qui j’entretiens de bonnes relations. Etudier et nager, c’est possible, mais on n’a pas les mêmes possibilités de se reposer et on est contraint d’y aller plus doucement, même si je ne lâche rien à l’entraînement…

Par ailleurs, à son programme, il y a, outre les mondiaux de Budapest, les championnats d’Europe juniors (il est encore junior pendant deux ans) : ils se tiennent à Marseille et on tient à y être aussi pour ça. Nous sortons d’un stage à Catane, en Sicile et Logan tient une forme ascendante. Son registre est important, et en voici un exemple. J’aime bien qu’il finisse ses séances par des courses un peu enlevées, rythmées, rapides. L’avant-dernier jeudi, on avait fait une séance un peu longue l’après-midi, la piscine ayant été bloquée le matin par des travaux. Il m’a nagé quinze fois cent mètres qu’il a descendus entre 1’8s et 1’1s ; je lui ai dit d’y aller à fond dans son dernier cent, et ça a donné 54s7 départ dans l’eau. A priori, il est engagé sur 10 et 5 kilomètres à Gravelines, et s’il n’est toujours pas qualifié, il s’alignera sur 25 kilomètres.(1) Ce n’est pas quelque chose qui lui fait peur… »

(1). 10km le 1er juin, 5 km le 3 juin, 25km le 4 juin.

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf − = 7