MANAUDOU: SUPER ET LOGIQUE

sept mois après son titre du 50 mètres, Florent, qui avait montré l’été dernier de nets progrès en résistance, confirme sa valeur, et même un peu plus que cela. 45 »04 représentent la meilleure performance mondiale de l’année en petit bassin. Tout en étant d’un caractère exceptionnel, cette performance est d’une certaine façon logique. En petit bassin, le 100 mètres représente, en raison des virages, une bien moins grande distance à nager, et donc favorise de sprinteur pur.

Pour donner une idée, si on admet qu’Agnel et Manaudou nagent le 100 mètres en grand bassin en 48 »5 exactement, cela va correspondre à 45 »5 pour Manaudou en petit bassin, et à 46 »5 pour Agnel (il s’agit d’un ordre d’idées et non pas d’un compte exact bien sûr). On peut se rendre compte de cet effet quand on voit que le meilleur sprinteur du monde en yards petit bassin est aujourd’hui Vladimir Morozov quand les cracks du grand bassin sont Magnussen et Adrian (mais bien sûr, le passage des 100 yards aux 100 mètres accroit plus encore la différence entre petit et grand bassin au point qu’on puisse parler de deux spécialités différentes…

A noter également les victoires de Camille LACOURT sur 50m dos (24.30), de Coralie BALMY sur 800m nage libre (8:20.03), de Mélanie HENIQUE sur 50m papillon (25.60) et le troisième titre depuis le début de ces championnats de Charlotte BONNET sur le 100m 4 nages (1 :0.08)

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *