METELLA DE PLUS EN PLUS GRAND

Par Eric LAHMY                                                      Dimanche 24 Mai 2015

Mehdy Metella a encore un peu amélioré sa situation dans le 100 mètres nage libre mondial. Il a signé dimanche à Nancy un temps de 48’’44 qui le signale en 10e position cette année au monde, et le fait passer devant Stravius et ses 48’’50 de Limoges comme leader français de la course supposée reine.

Mehdy a laissé Kristian Gkolomeev, un Grec, universitaire aux USA, partir plutôt vite, 23’’14 contre 23’’50, mais est revenu beaucoup plus fort et n’en a fait, pour terminer, qu’une bouchée. Gkolomeev a fini à un bras. Stravius, un ton en dessous de Limoges, 49’’16, a devancé à la touche un autre Grec, Odysseys Meladinis, 49’’21… Avec Magnussen hors du coup, voici Mehdy en situation théorique d’entrer dans une finale mondiale, à Kazan. Bien entendu, ce n’est que sur le papier, car derrière, il y a beaucoup de monde qui se serrent en quelques minuscules centièmes, mais bon, cela permet de se projeter ! A condition de ne pas, comme Metella peut le décider, de se concentrer sur le papillon ou les relais. En attendant, sa performance a permis à quelqu’un d’autre que les bons nageurs allemands de signer les seules performances intéressantes, côté garçons.

 

Côté filles, en revanche… Il y a un problème Katinka Hosszu. Pour ses adversaires. Voilà que ce dimanche, elle a nagé les six courses du programme et en a gagné cinq. Cela veut dire quoi ? Que c’est une sacrée collectionneuse? Que les autres ne sont pas au niveau?… Dans un meeting comme celui de Nancy, il y en a qui passent juste pour convenir à je ne sais quelle promesse (voyez Agnel qui a nagé sa médiocre série de 200 mètres puis s’est carapaté vite fait) et cela a un peu aidé Hosszu. Là, dimanche sentait pour quelques équipes l’obligation de retour pas trop tard, ce qui fait par exemple que Charlotte Bonnet au 100 mètres, ou Adeline Williams, sur 50 mètres brasse, n’ont pas honoré leurs qualifications acquises en séries… Tout cela a fait le bonheur de la Magyare. Seule une Allemande, Franziska Hentke, a réussi à lui damer le pion sur 200 mètres papillon, et de belle façon, d’ailleurs, avec deux bons mètres d’écart! Comme quoi, vous voyez, elle est pas si costaud, Hosszu, il suffit de trouver plus forte qu’elle (c’est là tout le problème)!

Bien entendu, sa virtuosité en termes de récupération n’en est pas moins effarante, et encaisser toutes ces courses en 3h30, après des séries matinales où, fidèle à sa logique d’entraînement par la compétition, elle ne se ménage guère, reste le genre d’exploit qui fait son quotidien en meeting et qui laisse le monde de la natation perplexe. Maintenant, faut-il penser qu’elle a trouvé quelque chose d’illicite ? Ou seulement qu’elle réalise un tour prodigieusement difficile –  et agaçant pour ses adversaires (et leurs entraîneurs) ? On a vu que les Américains ont commis vis-à-vis d’elle une erreur qu’ils aiment dénoncer chez les autres mais qu’ils savent pratiquer avec une superbe constance; cela s’appelle en anglais: « to jump on the conclusion », et cela consiste à répondre beaucoup trop vite aux questions qui se posent.

DAMES.- 100 mètres : 1. Katinka Hosszu (Hongrie), 55’’60 (en série, 54’’52). En série, Bonnet (Nice), 54’’78.

400 mètres : 1. Katinka Hosszu (Hongrie), 4’8’’83 ; 2. Léa Marchal (Besançon), 4’15’’95 ; 3. Ophélie-Cyrielle Etienne (Lille), 4’16’’69.

50 mètres dos : 1. Katinka Hosszu (Hongrie), 28’’30.

50 mètres brasse : 1. Katinka Hosszu (Hongrie), 32’’31 ; 2. Nolwen Hervé (Lorraine), 32’’70 (en séries, 32’’67); 3. Chloé Cazier (Beauvaisis), 33’’. En séries, Adeline Williams (Toulouse), 31’’85.

200 mètres papillon : 1. Franziska Hentke (Allemagne), 2’7’’75 ; 2. Katinka Hosszu (Hongrie), 2’9’’37 ; 3. Martina Van Berkel (Suisse), 2’10’’55. En séries, Marie Wattel (Nice) 2’14’’57.

200 mètres 4 nages : 1. Katinka Hosszu (Hongrie), 2’11’’69 ; 2. Alexandra Wenk (Allemagne), 2’16’’36 (en séries, 2’15’’64); 3. Annika Bruhn (Allemagne), 2’17’’40. En séries, Evelin Verraszto (Hongrie, Olympic Nice), 2’15’’26, Charlotte Bonnet (Nice), 2’17’’62.

 

MESSIEURS.- 400 mètres : 1. Florian Vogel (Allemagne), 3’50’’48 ; 2. Paul Zellmann (Allemagne), 3’56’’03 ; 3. Simon Guérin (Amiens), 3’58’’39 ; 4. Lukas Rauftlin (Suisse-Zurich), 3’58’’97. En séries, Lorys Bourelly (TOEC), 3’58’’09. Joris Bouchaut (TOEC), 3’58’’65.

50 mètres dos : 1. Florent Manaudou (Marseille), 24’’98 ; 2. Jérémy Stravius (Amiens), 25’’05 ; 3. Camille Lacourt (Marseille), 25’’51.

50 mètres brasse : 1. Hendrik Feldwehr (Allemagne), 27’’78 ; 2. Giacomo Perez Dortogna (Marseille), 27’’82 ; 3. Florent Manaudou (Marseille), 27’’91 ; 4. Marco Koch (Allemagne), 27’’93

200 mètres papillon : 1. Stefanos Dimitriadis (Grèce), 1’58’’19 ; 2. David Verraszto (Hongrie), 1’58’’34 ; 3. Jordan Coelho (Stade de Vanves), 1’59’’66.

200 mètres 4 nages : 1. Philip Heinz (Allemagne), 2’1’’26 ; 2. David Verraszto (Hongrie), 2’1’’34. En séries, Jérémy Desplanches (Nice), 2’3’’28.

 

4 comments:

    1. admin *

      Oups! C’est vrai, Bob je devrais me faire une liste des qualifiés, il doit en traîner peut-être une déjà sur le site FINA… Metella fait partie de ces assez nombreux nageurs qui ne nageront pas alors qu’ils font partie des meilleurs. Mais pour ce qui est de sa valeur, il n’en reste pas moins là. Pour le reste, le relais français risque d’être très fort… Maintenant, comme la période de qualification, partie du 1er mars, court jusqu’au 19 juillet, et qu’il (Metella) est dans l’équipe de France, cela n’est pas tout à fait compromis. Regardez en Australie, où le forfait de Magnussen a créé des vides. Donc, le 100 mètres pour la France, c’est Stravius et Gilot. Manaudou et Metella les valent. Compliqué…
      Si les qualifications continuent de fonctionner dans le sens actuel, il faudra faire comme en peinture, où on avait organisé chaque année un salon des refusés. On y trouvait les plus beaux tableaux!

      1. bob

        Ne faudrait il pas ajouter clément Mignon à la liste. Ç est d ailleurs lui qui serait requalifier en cas de problème concernant Gilot ou stravius en raison de sa troisième place aux frances. Medhy n à absolument aucune chance de participer à cette course car Yannick à également touché devant lui aux sélection…

        1. admin *

          Oui je pense qu’il faut s’en tenir aux sélections. Enfin c’est ce que les responsables feront et ils auront raison, car dès lors pourquoi établir des normes et ne pas les appliquer. Toute l’histoire de la natation est seméee de gens comme ça qui étaient moins bons aux sélections et ont fait des trucs avec. Maintenant regardez Fanny Deberghes qui s’en va à Kazan par le biais des relais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *