NATHAN ADRIAN DOMPTE LE JEUNE CAELEB DRESSEL…

MAIS RIEN NE DIT QU’IL POURRA REFAIRE ÇA BIEN LONGTEMPS

Éric LAHMY

Samedi 5 Mars 2016

Le 50 mètres nage libre messieurs du meeting d’Orlando, troisième étape des Arena Series, s’annonçait comme un possible conflit de générations, entre Nathan Adrian, 27 ans, le recordman américain, et champion olympique sortant du 100 mètres, et Caeleb Dressel, 19 ans, auteur récent d’une, non, de deux, performances d’extra-terrestre, sur 50 yards, 18s39 et 18s23, alors que le record appartenait à sa majesté Cesar Cielo en personne avec 18s47 !

Le dernier mot est resté à l’ancien. Adrian a nagé son aller simple de bassin olympique en 21s70, et a laissé le jeune ambitieux à trois quarts de mètres, ce qui constitue une très confortable avance sur une distance aussi exigüe et devant un adversaire aussi distingué. La faute en est sans doute à ce que Caeleb fourbit ses armes en vue des NCAA en yards et en petit bassin et n’a pas spécialement préparé cette rencontre. Il s’est du coup fait talonner par la meute emmenée par un jeune Egyptien, Ali Khalafalla…

Autant Adrian que Dressel sont restés en-dessous de leurs records personnels, 21s37 et 21s53.

Ce 50 mètres a été le gros truc de la journée – et si la réponse de Marseille à ce duel d’Orlando est ce que je suppose, elle montrera que le patron de l’épreuve est toujours Manaudou… mais n’anticipons pas.

Il faut quand même noter un super 100 mètres dos (compte tenu de l’époque) signé Ryan Murphy, lequel a devancé Grigory Tarasevich et surtout Matt Grevers, qui est le champion olympique de Londres et mondial de Barcelone, encore 3e à Kazan et sans doute le dossiste le plus capé encore en activité.

JULIA EFIMOVA ACCÉLÈRE DANS LE 200 BRASSE, KATIE LEDECKY GRILLE LE 50 MÈTRES, FINALE C !

Côté filles, la performance la plus solide me parait être le 200 mètres brasse de Julia Efimova, en 2 :21s41 à l’issue d’un formidable train inversé : 33s71, 1:10s02 (36s31), 1:45s75 (35s73), et 35s66 pour finir. Melanie Margalis s’accrochait encore au 100 mètres, puis ce fut une courte cérémonie des adieux, ces deux se reverraient à l’arrivée. A part cela, Missy Franklin a enfin gagné une course et est repassée sous la minute sur 100 mètres dos, de fort peu d’ailleurs. Et Simone Manuel a été distancée, sur 50, par Madison Kennedy, 28 ans, bien revenue d’une épaule « disloquée » en février 2015, et qui égale très exactement son record personnel…

Et, me dire-vous, Kathleen Ledecky, ce en quoi je vous comprends. En ne nageant pas le 400 mètres, Katie a été bonne copine, et a laissé le terrain libre. Lotte Friis en a profité, ce qui a dû faire plaisir à Ledecky, Lotte est depuis un an ou deux un peu une amie de la famille qui l’a reçue, et on la dit très pote avec le grand frère de Katie, Michael, journaliste au « Harvard Crimson », fan absolu de sa sœur, de trois ans sa cadette, qu’il suit, filme et cocoone dans un maximum de déplacements. Michael a fait rire toue la famille parce qu’ayant assisté aux Jeux de Londres, il n’a pas vu la course victorieuse de sa sœur, trop occupé à la filmer. Mais rira bien qui rira le dernier: Michael affirme avoir revu le film de la course de Katie une fois par jour depuis plus de trois ans. C’est beaucoup, mais je comprends un peu! 

Comme elle l’avait prévu, Ledecky a nagé bravement le 50 mètres, a réussi le 18e temps des séries, ratant avec son temps de 26s32 la qualification « nationale » et « olympique » sur la distance, qui est de 26s19, « contre-performance » qui ne devrait pas trop affecter son moral, et elle a « scratché » la finale C à laquelle son temps la conviait. Dommage: Michael l’aurait sûrement filmée!

50 mètres : 1. Madison Kennedy, 24s71 ; 2. Simone Manuel, 24s91; 3. Aliaksandra Herasimenia, Belarus, 24s98. Finale B: 1. Missy Franklin et Isabel Ivey, 25s56

400 mètres: 1. Lotte Friis, Danemark, 4:9s63; 2. Lindsay Vrooman, 4:11s18; 3. Allison Schmitt, 4:11s25; 4. Hannah Cox, 4:11s32; 5. Manuella Lyrio, Brésil, 4:11s33.

100 mètres dos:1. Missy Franklin, 59s80; 2. Dominique Bouchard, Canada, 1:0s70; 3. Etiene Madeiros, Brésil, 1:1s43; 4. Silvia Scalia, Italie, 1:1s77; 5. Natalie Coughlin, 1:1s81

200 mètres brasse: 1. Julia Efimova, Russie, 2:21s41 ; 2. Melanie Margalis, 2:25s46 ; 3. Hrafnildu “Hilda” Luthersdottir, Islande, 2:26s42

200 mètres papillon : 1. Maya DiRado, 2:10s52 ; 2. Yanel Andreina Pinto Perez, Venezuela, 2:11s44.

MESSIEURS.- 50 mètres: 1. Nathan Adrian, 21s70 ; 2. Caeleb Dressel, 22s06; 3. Ali Khalafalla, Egypte, 22s25; 4. Italo Duarte, Brésil, 22s28; 5. Luca Dotto, Italie, 22s37; 6. Cesar Cielo, Brésil, 22s47. Finale B: 1. Josh Schneider, 22s50.

400 mètres: 1. Conor Dwyer, 3:49s54; 2. Zane Grothe, 3:51s46; 3. Mads Glaesner, Danemark, 3:52s44; 4. Mitch Darrigo, Italie, 3:52s47; 5. Conor Jaeger, 3:53s81.

100 mètres dos: 1. Ryan Murphy, 53s47; 2. Grigory Tarasevich, Russie, 53s84 ; 3. Matthew Grevers, 54s20 ; 4. Michael Phelps, 54s42; 5. Guilhermos Guido, Brésil, 54s59.

200 mètres brasse: 1. Josh Prenot, 2:9s50; 2. Nicolas Fink, 2:11s88; 3. Cody Miller, 2:12s73 ; 4. Chase Kalisz, 2:14s85

200 mètres papillon : 1. Chase Kalisz, 1:57s93 ; 2. Sebastien Rousseau, Afrique du Sud, 1:59s34 ; 3. Tom Shields, 2:0s08 (en séries, 1:59s36).

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *