NCAA (6): TEXAS COWBOYS, TOWNLEY HAAS ET JOSEPH SCHOOLING

… MAIS EN DOS, C’EST LA LOI DE MURPHY…

Éric LAHMY

Samedi 26 Mars 2016

Francis Townley Haas, le Texan qui semble venir de nulle part, mais qui a quelques belles réalisations dans les catégories d’âge, comme un record de Michael Phelps des 15-16 ans sur 500 yards amélioré – Townley Haasa tenu parole. Lui dont les 1:30s52 lancé avaient surpris et fait croire qu’il allait renverser dans la course individuelle le vieux record de Simon Burnett, qui tenait debout depuis dix ans, n’a pas manqué le rendez-vous qui lui avait été assigné. Entre le 23 et le 25, il avait gagné l’épreuve des 500 yards en 4:9s00, frôlant le temps établi, également il y a dix ans, par Peter Vanderkaay.

Ce faisant, il avait montré une hardiesse, une assurance de belle facture, entraînant tout le monde à sa suite. Mais seul l’Italo-Américain Mitch D’Arrigo parvenait à le suivre, ou du moins à ne pas perdre totalement le contact.

Sur 200 yards, Haas, à nouveau, bouscula la finale. 20s90 aux 50, 43s61 aux 100… Difficile à suivre dans se brûler les ailes…

C’était un profil de course proche du 200 mètres d’anthologie de Yannick Agnel aux Jeux olympiques de Londres, cette même façon de s’imposer, d’interdire le passage, de marteler l’adversaire jusqu’à ce qu’il paraisse ductile…

Aux 150, Haas, 1:6s82, avait une longueur d’avance sur le paquet de ses suivants, Bilis, 1:8s01, Koski, 1:8s15, Switkowski, 1:8s42. Après la course, quand on demanda à son coach à quel moment il avait cru au record « dans les cinq derniers yards », rigola Eddie Reese. On veut le croire, mais cette performance paraissait avoir été construite dès le plongeon départ !!

Haas nage fort depuis longtemps, et son identité a posé quelques soucis aux fans, étant prénommé souvent Townley et parfois Francis. Une fois au moins, ses performances ont été scrutées de très près, car d’aucuns cherchaient UN nageur de seize ans aux USA qui nage plus vite que Katie Ledecky sur 1650 yards. Imaginez l’enjeu. Je n’ai jamais eu la patience de suivre jusqu’au bout de suspense, mais on sentait de l’angoisse dans le « blog » !!

Autre Texan, Joseph Schooling gagna les 100 yards papillon avec, lui aussi, un record à la clé. Le problème de Schooling, c’était Caeleb Dressel et sa vitesse de base hallucinante. Mais Dressel est moins « inouï » en papillon qu’en crawl, et Schooling parvint à le museler d’entrée, passait en 20s46 contre 20s82 à Dressel, puis ne s’en laissait pas conter dans le retour. A l’arrivée, 44s01 contre 44s40 (et les 44s18 d’Austin Staab effacés).

Schooling, c’est le gars qui mesure toujours une demi-tête de moins que les autres dans la photo. 1,84 annoncés quand même, le Singapourien, dont Eddie Reese prétend qu’il n’a jamais vu un nageur aussi doué, a enlevé le bronze du 100 papillon aux mondiaux de Kazan derrière Le Clos et Cseh. Il est de loin le plus jeune des sept premiers de la finale de Kazan, et aura 21 ans aux Jeux de Rio…

 Peu après, c’était à Ryan Murphy de s’affirmer comme le meilleur dossiste de la nouvelle génération US. Après avoir nagé 43s51 au départ du relais de California Berkeley, et s’être qualifié tranquille en 44s60, il gagnait en 43s49. Connor Oslin, d’Alabama, 2e, finissait derrière son battement ! Un peu plus tard, dans le relais quatre nages en sprint, Murphy accomplirait son 50 yards dos en 20s20.

Pour la première fois, Texas qui avait placé ses brillantes individualités, ne parvenait pas à remporter ce relais malgré un Will Licon inspiré en brasse (23s30) et surtout un phénoménal Joseph Schooling, 19s36 en papillon. Mais il manque à Texas un fort sprinteur en crawl et son relais, 3e, ne put rien contre les forts finisseurs d’Alabama (Gkolomeev, 18s00 lancé) et de Californie (Messerchmidt).

Texas n’en creusait pas moins le trou, au classement général. 95pts d’avance sur les Californiens et 111pts sur les Floridiens. Une façon de mettre d’accord côté est et côte ouest.

200 yards: 1. Townley Haas, Texas, 1:30s46 (record; ancien, Simon Burnett, Arizona, 1:31s20, 2006); 2. Matias Koski, Georgia, 1:31s54; 3. Simonas Bilis, North Carolina, 1:32s10; 4. Jan Switkowski, Florida, 1:32s14; 5. Reed Malone, USC, 1:32s54; 6. Mitch D’Arrigo, Florida, 1:32s67; 7. Trent Williams, California, 1:32s80; 8. Blake Pieroni, Indiana, 1:33s24. Finale B: 1. Ryan Held, North Carolina, 1:32s41.

100 yards dos: 1. Ryan Murphy, California, 43s49 (record; precedent par lui, le matin, 43s51; 2. Connor Oslin, Alabama, 45s16; 3.Grigory Tarasevich, Louisville, 45s26; 4. Jack Taylors, Brigham Young, 45s47; 5. Ralf Tribuntsov, USC, 45s62; 6. Jacob Pebley, California, 45s68.

100 yards brasse: 1. Fabien Schwingenschlogl, Missouri, 51s29; 2. Peter Stevens, Tennessee, 51s51; 3. Michael Barnosky, Air Force, 51s89; 4. Brandon Fiala, Virginia Tech, 52s14, et Carlos Claverie, Louisville, 52s14

100 yards papillon: 1. Joseph Schooling, Texas, 44s01; 2. Caeleb Dressel, Florida, 44s40; 3. Jack Conger, Texas, 44s87; 4. Philipp Sikatzki, Cleveland, 45s37; 5. Luka Kaliszak, Alabama, 45s49; 6. Matt McHugh, Ohio, 45s64.

400 yards 4 nages : 1. Josh Prenot, California, 3:35s82; 2. Will Licon, Texas, 3:37s40; 4. Jay Litherland, Georgia, 3:38s47; 4. Gunnar Bentz, Georgia, 3:38s59; 5. Andrew Seliskar, California, 3 :39s06. Finale B : Mark Szaranek, Florida, 3 :39s58.

4 fois 50 yards 4 nages : 1. Alabama, 1 :22s28 ; 2. California, 1 :22s49 ; 3. Texas, 1:22s75 ; 4. Florida, 1 :23s43.

Meilleurs passages : dos, Ryan Murphy, Texas, 20s20 ; brasse, Peter Stervens, Tennessee, 22s69 ; papillon, Joseph Schooling, Texas, 19s36 ; crawl, Kristian Gkolomeev, Alabama, et Caeleb Dressel, Florida, 18s00.

Classement provisoire, 1. Texas, 366pts; 2. California, 271pts ; 3. Florida, 255pts ; 4. North Carolina State, 197pts ; 5. Georgia, 162pts ; 6. Tennessee, 152pts ; 7. Alabama, 143pts ; 8. Missouri, 140pts.

Ces articles peuvent vous intéresser:

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 9 = cinquante quatre