NCAA: NORTH CAROLINA STATE DEVANT LE TEXAS D’EDDIE REESE, PRIVE DE KRIS KUBIK

Éric LAHMY

Jeudi 23 Mars2017

Hier mercredi, à Indianapolis, la première session des NCAA messieurs 2017 a été, selon la tradition, réservée aux relais quatre fois 200 yards.

Le quatre fois 200 fut, pendant un demi-siècle olympique, appelé le relais des nations. Aujourd’hui cela paraitrait incongru. Mais c’est ce qu’il était. La rencontre des équipes. Le seul relais olympique. Avant qu’en 1960 ne soit introduit dans le programme des Jeux le quatre fois 100 mètres quatre nages ; puis en 1964, le quatre fois 100 mètres libre.

Je crois que cette course mérite toujours une estime particulière, même si notre époque ne lui réserve plus un statut particulier. Pourquoi le quatre fois deux est-il à part ? Un, c’est de la nage libre, le nec plus ultra de la natation, puisque le style ultime, le plus vite de tous. Ensuite ses relayeurs doivent maîtriser cette distance dont on a pu dire qu’elle était un carrefour; ni du sprint, ni du demi-fond, mais les deux, où il convient de nager vite et longtemps… La plupart des plus grands nageurs ont excellé sur 200, de Johnny Weissmuller dans les années 1920 jusqu’à Michael Phelps (2000) ou Sun Yang (2010) en passant par Tsuyoshi Yamanaka (1950), Don Schollander (1960), Mark Spitz (1970) Michael Gross (1980), Ian Thorpe (1990). Chaque décennie parait avoir eu son grand nageur de 200 mètres qui a été, bien souvent, son grand nageur tout court.

Débuter un championnat par le quatre fois 200 mètres, c’est comme attaquer un repas par le plat de résistance, mais bon, on ne va pas bouder ce plaisir…

Lors de cette première journée, je crois bien que l’équipe de Texas était très décidée à imprimer d’emblée sa suprématie. Texas a dominé depuis tant d’années les NCAA avec son mythique coach, Eddie Reese,75 ans, lequel a battu le record de l’histoire des titres raflés, douze, mais n’est pas superstitieux et n’a pas peur du treize et semble pas vouloir s’arrêter…

Texas l’avait emporté en 2016, dans ce quatre fois 200 yards, victoire qui avait annoncé le titre absolu, deux jours plus tard, grâce à une formidable deuxième prise de relais du jeune Townley Haas, lequel creusa un « trou » d’une seconde et demie à deux secondes sur ses adversaires directs, trou qui ne put jamais être comblé par les relayeurs suivants de North Carolina, Florida et California.

Mais un an plus tard, Texas est tombé sur une équipe de l’Etat de Caroline du Nord d’une grande efficacité. Le secret d’un relais, c’est sa cohésion. Le moins bon relayeur, vu sous cet angle joue un rôle équivalent au meilleur. Mercredi, qu’est-ce que cela a donné ? Le meilleur relayeur de Texas, Townley Haas, lequel détient d’ailleurs le record des Etats-Unis de la distance, a fait mieux, de 15/100e que Soeren Dahl, le meilleur de North Carolina. Mais les deux moins bons relayeurs de North Carolina ont amplement comblé ce déficit,  puisqu’ils ont pris 2s16 à leurs équivalents de Texas.

Cette remarque (d’ailleurs tout à fait banale) qu’un relais ne peut se passer d’une certaine cohésion s’illustra dès le début de la course, puisque les auteurs des meilleures performances individuelles du relais furent Blake Pieroni, d’Indiana (champion olympique sur quatre fois 100 mètres à Rio), 1’30s87, et Dylan Carter de Southern California (de Trinidad et Tobago), 1’30s95, et que , faute de profondeur, leurs équipes finirent respectivement 5e et 9e.

Cette saison est particulière pour Reese, car pour la première fois depuis quarante ans, il n’aura pas, à ses côtés, comme assistant, Kris Kubik, l’homme qui l’accompagna pendant toute une vie de coach (et donc lors de ses douze victoires au championnat NCAA), et qui a décidé de prendre sa retraite après la victoire de 2016. Kubik avait été assistant de Reese en 1977 à Auburn et le suivit à Austin. Depuis, les deux hommes ne s’étaient plus quittés.

Kubik a été remplacé, au titre d’assistant, par Wyatt Collins, le fils du head coach du BadgerSwimming Club et, lui-même, un ancien nageur, iron man et triathlète (qualifié pour les mondiaux en 2016) à Boston et aux Longhorns, diplômé d’histoire de l’Université de Texas, qui s’est fait remarquer par ses compétences, depuis trois saisons, comme entraîneur volontaire. La jeunesse auprès de l’expérience.

RELAIS 4 FOIS 200 YARDS: 1. NC State, 6’6s53, record (Ryan Held, Ryan  (20s73,  43s97, 1’7s46, 1.31s37); Andreas Vazaios, (1’52s49, [21s12], 2’15s92 [44s55, 2’39s79 [1’8s42], 3.3s60 [1’32s23]); Justin Ress  3’24.43 [20s83], 3’48s20 [44.60], 4’12s18 [1’8s58),   4’35s86 (1’32s26); Soeren Dahl,  4’56s59 [20s73], 5’19s83 [43s97], 5’42s95 [1’7s09], 6’6s53 (1’30”67).

2. Texas, 6’8s61 (Jack Conger,  20s83, 43s74, 1’7.29, 1’31s54, Jeff Newkirk, 1’52s72 [21s18], 2’16s02 [44s48], 2’40s03 [1’8s49], 3’4s79 [1’33s25]; Clark Smith, 3’25s99 [21s20], 3’49s65 [44s86], 4’13s88 [1’9s09], 4’38s19 [1’33s40]; 4) Townley Haas, 4’58s39 [20s20] 5’21s20 [43s01} 5’44s77 [1’06s58] 6’8s61 [1’30s42]; 3. Florida, 6’9s30 (Jan Switkowski, 21s20, 44s27, 1:07.90, 1’32s44, Maxime Rooney, 1’53s33 [20s89], 2’16s89 [44s45], 2’40s68 [1’8s24], 3’5s11 [1’32s67]; Mitch D’Arrigo, 3’26s61 [21s50]     3’50s18 [45s07], 4’13s97 [1’8s86], 4’37s84 [1’32s73], Mark Szaranek, 4’58s75, [20s91], 5’21s88 [44s04], 5’45s41 [1’7s57]   6’9s30 [1’31s46];      4. California, 6’9s56 Long Gutierrez, 21s23, 44s12, 1’8s27 1’33s31; Andrew Seliskar, 1’53s68, [20s37), 2’16s78 [43s47], 2’40s33 [1’7s02], 3’4s89 [1’31s58], Michael Jensen, 3’25s72 [20s83], 3’49s16 [44s27], 4’12s92 [1’8s03]   4’37s48 [1’32s59], Ryan Murphy, 4’58s16 [20s68] 5’21s23 [43s75], 5’44s76 [1’7s28] 6’9s56 [1’32s08].Le record US des 200 yards de Townley Haas, 1’30s46 en 2016, ne parait pas menacé, mais sait-on jamais.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • Professionnels, mon oeil Montréal le 18 Septembre 2014 Par Eric LAHMY D’abord le prétexte: Le quarterback de l’Université Texas A&M Johnny Manziel, seul étudiant de première année (freshman) de […]
  • GEORGES VALLEREY AU PANTHÉON DES NAGEURS Éric LAHMY Samedi 25 Février 2017 L’un des plus brillants nageurs de l’après-guerre, Georges Vallerey, croix de guerre et médaillé olympique (dans cet ordre), vient d’être élu à […]
  • EDDIE REESE, 12eme REPRISE Dimanche 27 mars 2016 Document NCAA. Les entraîneurs champions depuis 1937. On voit que Eddie Reese enlève à 75 ans son 12e championnat, battant le record de titres de Mike Peppe, 11 […]
  • ASMUTH [Paul] Natation. (). USA. Sept fois champion du monde de la Fédération de natation de marathon, il débute et développe son talent en Floride, à l’école et dans les groupes d’âge de Fort Myers […]

Also published on Medium.

2 comments:

  1. Seb

    C’est North Carolina State qui gagné le relais et non North Carolina. Leur coach est Braden Holloway et il est plutôt jeune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + huit =