BENJAMIN AUFFRET : OUPS !

Par Eric LAHMY

Plongeon

Rostock, 20 juin 2013

L’Allemand Patrick Hausding, 448,40pts, les Russes lllia Zakharov, 439,70pts, et Evgueni Kouznetsov, 421,70pts, et le deuxième Allemand, Sascha Klein, 418,85pts, lui-même talonné par l’Ukrainien Illya Kvasha, tout frais vainqueur, la veille, du 1 mètre, 415,50pts, ont été les mieux disant, ce matin, 20 juin, à Rostock, en éliminatoires du tremplin de 3 mètres, dans la troisième journée des championnats d’Europe 2013. Quant à notre jeune représentant, Benjamin Auffret, il a raté tout simplement son premier plongeon, se mettant définitivement hors du coup, en situation de lanterne rouge, 25 points derrière… l’avant-dernier. Il a donc ramé ensuite courageusement et peut-être rageusement, sans espoir de bien scorer. Il a évité in extremis la dernière position grâce à une régularité de métronome, lui permettant de récupérer un Néerlandais et un Autrichien ! Le genre d’expériences douloureuses qui vous forment un homme, et un plongeur donc !

EURO 2013 KOLTUNOVA SANS FAIBLIR

Par Eric Lahmy

Plongeon.

La Française Laura Marino, après s’être qualifiée en 6e position lors des éliminatoires du haut-vol, hier, à Rostock, a maintenu sa place en finale dans la 2e journée des championnats d’Europe. Une nouvelle journée ukrainienne, après les succès de la veille dans le team’s event. Julia Prokopchuk l’a emporté à l’issue d’un duel avec la Russe Julia Koltunova, qui les a emmenées très loin devant la 3e, l’Allemande Maria Kurjo, 323pts. Le suspense a duré jusqu’au bout : Prokopchuk avait décidé, comme avant dernier plongeon, de s’offrir un 626C – lisez un plongeon équilibre avec triple saut périlleux arrière groupé, un truc à haut coefficient qui devait la mettre à l’abri de la concurrence. Mais tout au contraire, une réalisation inachevée, dûment sanctionnée par le jury, la replaça derrière Koltunova qui, menant largement avant le dernier plongeon, se trouva à l’avant-poste. Cette situation la troubla-t-elle ? La Russe mit-elle à cogiter, et plongea-t-elle, comme cela arrive quand on mène, non plus pour gagner, mais pour ne pas perdre ? Les deux filles avaient choisi pour en finir en 5253B dont les initiés comme Bernard Pierre, qui connait ça par coeur vous diront qu’il s’agit d’un « double saut périlleux et demi avec une vrille et demie ». Là, une solide prestation de l’Ukrainienne arrachait l’assentiment des juges, tandis que de légères imperfections chez la petite Russe changèrent in extremis son or en argent.

Côté masculin, Benjamin Auffret, a terminé 18e du tremplin avec 306,75pts (104,05) réussis lors des éliminatoires du matin, L’Ukrainien Illya Kvasha, triple champion au 1m en 2008, 2010 et 2012, semble, lui, invincible, qui  débouche des préliminaires avec 15pts d’avance sur son suivant, le Britannique Oliver Dingley, d’Harrogate. Avec une moyenne de difficultés qui cotait moins de 80% de celle du vainqueur, notre jeune représentant partait certes avec un handicap que la différence d’âge, 18 ans contre 25 ans, et le petit nombre d’années de plongeon (trois) pourrait aider à expliquer. Après, la réalisation de notre représentant, iss de la gymnastique était très propre. Benjamin sait ce qu’il lui reste à faire dans les prochaines saisons.

En finale, son premier plongeon cafouillé, un double saut périlleux et demi avant avec vrille, raté, fragilisait Dingley. L’ancien enfant prodige du plongeon britannique, champion national à quinze ans (il en a vingt), manquait ensuite un saut périlleux et demi renversé avec deux vrilles et demie qui le plongeait, si l’on ose s’exprimer ainsi, en 6e position. Tandis que Kvasha, sûr de lui, enchaînait avec régularité, des figures de belle qualité. 467,75pts à l’arrivée, l’Ukrainien devançait de 53 points et plus  les deux Allemands Martin Wolfram et Oliver Homuth, séparés, eux, de 0,3pts : 414,75 et 414,45pts. L’Autrichien Constantin Blaha, 405,95pts, et le Russe Sergey Nazin, 388,75pts.

IAN THORPE DE POCHE

L’autobiographie du nageur australien Ian Thorpe n’a pas assez souffert pour condamner son livre autobiographique « This Is Me », dont l’édition en format de poche sera mise en vente par son éditeur en Australie le 1er août. Vous pouvez lire notre critique de ce livre sur ce site.

EUROPE : PLONGEON UKRAINIEN

19 juin

Les plongeurs Ukrainiens Olexandre Bondar et Julia Prokopchuk ont remporté le team(s event, hier à Rostock, où débutaient les championnats d’Europe, avec un total de 413,20pts devant les Allemands Sascha Klein et Tina Putzel, 2e, 384pts, les Russes Julia Koltunova et Evgueni Kouznetsov, 3e, les Biélorusses Vadim Kaptur et Alena Khamulkina, 4e ; le duo français formé des jeunes Laura Marino (Lyon, 20 ans) et Benjamin Auffret (Saint-Maur, 18 ans) est 8e, avec 305,75pts.

Le team’s event est une nouvelle épreuve mixte du plongeon. Il associe un plongeur et une plongeuse qui doivent effectuer chacun des plongeons de haut-vol et de trois mètres. Sur ce plan là, il nécessite donc des plongeurs complets, autant à l’aise dans les deux épreuves. Après des essais officieux, aux championnats d’Europe 2010 et aux mondiaux 2011, à Turin, où le couple français Audrey Labeau et Matthieu Rosset avait enlevé une deuxième place, il est entré officiellement au programme en 2012 à Eindhoven, où le même duo Labeau-Rosset a enlevé le titre.

 Marino et Auffret ont remplacé au pied levé ces glorieux aînés. Audrey, qui aurait pu continuer à plonger quelques temps encore, a dû choisir entre poursuivre sa carrière ou… occuper une place de conseiller technique qui se présentait! Ce genre d’opportunité se présente rarement au plongeon, où les places sont rares. Désormais, ayant pris sa retraite sportive pour la bonne cause, elle officie auprès d’Alexandre Rochas au poste d’entraîneur à l’INSEP. Rosset, quant à lui, était bien prévu à Rostock, mais il a été victime d’une rage de dents qui a nécessité d’être opérée en urgence ce lundi.

GRANDE-BRETAGNE : PEART S’INCRUSTE

19 Juin

Dawn Peart, manager de l’équipe britannique de deux Jeux olympiques, à Pékin en 2008 et à Londres en 2012, et deux trois championnats du monde, a été nommée chef d’équipe de la natation britannique pour les Jeux du Commonwealth en 2014. Peart, entraîneur chef britannique de 1999 et 2001, manager depuis 2007, a donc été épargné par le « ménage » de la natation britannique, suite à la faible performance collective de l’équipe aux Jeux de Londres. En 2008, les Britanniques avaient été 3e nation aux Jeux, avec deux médailles d’or, deux d’argent et deux de bronze, tandis qu’en 2012, seule Rebecca Adlington, la reine du demi-fond de 2008, avait atteint les podiums (bronze du 400m et du 800m).

ANCIENNES COMBINES

17 juin 2013

Les trois modèles de combinaisons de natation d’Arena Carbon Pro interdites depuis avril en compétition internationale seront encore utilisables en France aux niveaux national et départemental jusqu’au 22 juillet prochain, avec cette restriction qu’aucun record de France, aucune meilleure performance française, ne sera homologable par ceux qui les revêtiront. On se souvient que la FINA avait retiré son agrément à ces tenues (AR 220993, combishort féminin dos ouvert; AR 220994, combishort féminin dos fermé, AR 141364 jammer hommes) en raison d’un mode de fabrication qui était apparu comme contrevenant à ses règlements.

LUYCE CHEF DE DELEGATION OLYMPIQUE

17 juin 2013

Vu les résultats obtenus par la natation française aux Jeux de Londres, c’est assez logique: le chef de la délégation française aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, en 2016, sera Francis Luyce. La nouvelle de cette nomination du président de la natation française à une haute responsabilité a été annoncée au Comité National Olympique et Sportif Français.

GLAESNER DOPÉ, PALTRINIERI DORÉ

Par Eric LAHMY

17 juin 2013

L’Italien Gregorio Paltrinieri est devenu champion du monde du 1500m en petit bassin, six mois après la course. Pourquoi? Dopage, pardi! Le Danois Mads Glaesner, qui avait devancé l’Italien au 1500m des derniers championnats du monde en petit bassin, à Istamboul, en décembre dernier, a été déclaré positif à la Levmetamfetamine, un stimulant (utilisé dans certaines formulations du Vicks Vapor inhalateur) qu’on considérerait presqu’innocent s’il n’était interdit!

Un contrôle antidopage effectué le 14 décembre, à l’issue de son 400m libre des championnats du monde (en petit bassin) où il avait conquis la médaille de bronze (3’40’’09) s’était révélé positif. Glaesner avait eu le temps de rafler l’or du 1500m après un duel serré face au jeune Paltrinieri, en 14’30’’01, avant que les faits n’éclatent au grand jour. Glaesner, 24 ans, accompagné de son propre avocat, a été entendu ce vendredi 14 juin à Lausanne, où siège la Fédératon Internationale de Nataton, mais n’a guère apporté d’éléments démontrant son innocence. La commission antidopage de la Fédération Internationale de Natation, présidée par Erik van Heijningen, a fait savoir ce jour que Maedsen était suspendu trois mois à compter du 19 mars 2013 (date de sa suspension provisoire), et donc jusqu’à ce mercredi 19 juin; que ses résultats sportifs acquis depuis le test devenaient caducs. Il perd donc le bronze du 400m et l’or du 1500m des mondiaux en petit bassin d’Istamboul. Gregorio Paltrinieri, devenu champion du monde, est originaire de Carpi, et est considéré comme le successeur de Samuel Pizzetti, le multi médaillé européen des années 2008-2012. Gabarit hyper-léger (1,91m, 72kg), natif de Modène, près de Modène, dans le nord de l’talie, Paltrinieri était déjà champion d’Europe en grand (à Debrecen) et en petit bassin (à Chartres). Il a terminé 5e de la finale du 1500m des Jeux olympiques des Londres

De ce fait, les podiums mondiaux des deux courses concernées d’Istamboul deviennent:

400m: 1. Paul Biedermann (GER) 3’39’’15; 2. Yun Hao (CHN) 3’39’’48; 3. Matthew Stanley (NZL) 3’41’’01.

1500m: 1. Gregorio Paltrinieri (ITA) 14’31’’13; 2. Pal Joensen (Iles Féroé) 14’36’’93; 3. Mateusz Sawrymowicz (POL) 14’38’’29.

GRIMALDI MONOPOLISE L’EAU LIBRE ITALIENNE

17 juin 2013

Martina Grimaldi n’a pas chômé aux championnats italiens d’eau libre. Dans une opposition de qualité (l’eau libre italienne est l’une des meilleures du monde), la championne du monde des 10km de 2010 (à Roberval, au Canada) s’est tout simplement hissée en haut du podium à trois reprises, enlevant coup sur coup les 5, 10 et 25km.  À Naples le 9 juin, puis à Castellabate, les 13 et 16 juin, dans une eau froide qui rendait les courses très sélectives, la blonde Bolognaise a devancé par deux fois, sur 10 et 5km, Rachele Bruni, en 2h9’4’’3 et 1h2’58’’, de, respectivement, neuf et six dixièmes de secondes, puis, sur 25km, en 5h56’51’’70, Alice Franco, au sprint, de quatre dixièmes.

“La Grimaldi”, 1,72m, 65kg, également championne d’Europe des 10km en 2011 et 2012, avait connu son heure de gloire à Londres l’été dernier quand la déroute de Pellegrini et consorts fit d’elle la seule médaillée italienne de natation aux Jeux olympiques (elle conquit le bronze des 10km). Le malheur des autres fit le bonheur de Martina, dont les Italiens apprirent à connaître le profil de médaille et les yeux pervenche. Elle reste à son meilleur niveau à vingt cinq ans, et tout laisse croire qu’elle médite un grand coup. Elle doit être plus que jamais considérée comme une menace pour toutes celles qui prétendent à médailles aux mondiaux de Barcelone, ce mois de juillet.  Côté masculin, Valerio Cleri, qui fut champion du monde et d’Europe en 2009 et 2010, il a été éliminé au 10km pour avoir manqué une bouée manquée, ce qui donna à sa victoire sur 25km un léger goût de revanche..

MESSIEURS.- 5km: 1. Federico Vanelli (C.C. Aniene) 57’31”70; 2. Luca Ferretti (Marina Militare/N Livorno) 57’32”70; 3. Simone Ruffini (C.S. Esercito/Pesaro Nuoto) 57’33”70
10km: 1. Mario Sanzullo (Fiamme Oro Napoli/CC Napoli) 1h56’42″10; 2. Federico Vanelli, 1h56’44 »; 3. Simone Ruffini, 1h56’44″70.
25 km: 1. Valerio Cleri (Esercito/CC Aniene) 5h12’33″10; 2. Simone Ruffini, 5h12’34″10; 3. Edoardo Stochino (Fiamme Oro Napoli/Nuotatori Genovesi) 5h13’57 ».
DAMES.- 5km: 1. Martina Grimaldi (Gs Fiamme Oro Napoli/Uisp Bologna) 1h2’58 »; 2. Rachele Bruni (Centro Sportivo Esercito/Forum) 1h2’58″60; 3. Fabiana Lamberti (Fiamme Oro Napoli) 1h3’08 ».
10km: 1. Martina Grimaldi, 2h9’4″30; 2. Rachele Bruni, 2h9’5″20; 3. Alice Franco (CS Esercito/Asti Nuoto) 2h9’27 ».
25km: 1. Martina Grimaldi, 5h56’51″70; Alice Franco, 5h56’52″10; Fabiana Lamberti, 5h56’58″20.

PISCINE ECOCOMPATIBLE EN COREE

16 juin 2013

Le Centre aquatique – en construction – qui accueillera les nageurs aux Universiades de 2015 à Gwangju sera « une structure hautement efficiente, à prix raisonnable, éco-compatible », qui offrira des installations de grand standing dans le respect des exigences  environnementales, ont déclaré les officiels sud-coréens.

Le stade nautique de la grande cité (1.500.000 habitants) industrielle méridionale de la Corée du Sud utilisera l’énergie solaire et géothermique, à la fois pendant les Universiades et lors de son ouverture au public. On espère aussi qu’elle pourra attirer des équipes professionnelles qui pourront s’y entraîner. Sa forme en gouttes d’eau évoquera le soleil levant sur le Mont Mudeung. Le Centre sera orienté vers le sud pour des raisons d’économie d’énergie. Sa construction en modules rendra possible des changements dans la forme du bâtiment sans que la structure en soit altérée. (Source, James Crook, Inside The Games).