BELMONTE DEPOUILLE MUFFAT DE SES RECORDS

21 août 2013

Berlin, meeting de Coupe du Monde

Camille Muffat a perdu, après son record du monde en petit bassin du 800 mètres, celui du 400 mètres. Des mains de l’Espagnole Belmonte. Belmonte a fini ainsi de piquer les records du monde en petit bassin de Camille Muffat. Après lui avoir enlevé le 800 mètres, avant-hier, et être passée sous les 8’ sur la distance, voilà qui la dépossède de son 400 mètres, 3’54’’52 contre 3’54’’83, à Berlin, hier. Ce ne fut pas une course aisée pour Belmonte, qui a suivi la Néo-Zélandaise Lauren Boyle, laquelle a constamment mené, avant que Mireia, qui la collait de très près, ne l’efface au sprint, lui prenant près d’une longueur dans son attaque finale.

Le fait que le petit bassin soit collé au dos des championnats du monde a cette particularité de permettre à des gens en forme de mettre à bas qu’ils ne toucheraient pas dans les compétitions hivernales. Les deux dernières bénéficiaires de cette situation ont été, donc, Belmonte, mais aussi la Hongroise Katinka Hosszu. Deux solides « demi-fondeuses » dont l’ambition n’est ni de chômer ni de prendre les meetings « Coupe du monde » à la légère. Hosszu a donné un coup de fraîcheur au record mondial du 400 mètres quatre nages, que l’Américaine Julia Smit, du temps des combinaisons de nage, avait amené en décembre 2009 à 4’21’’04. La Magyare l’a raboté de 19 petits centièmes qui doivent représenter, en valeur pure, plusieurs secondes, si l’on se souvient de l’effet « planche de surf » de ces satanées combinaisons. Une victoire de la natation sérieuse sur les inventions bizarres de la FINA. Hosszu, qui n’aurait pu se contenter d’un seul 400 mètres quatre nages pour son après-midi, remporta aussi le 200 mètres papillon. Des fois qu’on l’aurait prise pour une fainéante !

DAMES

100 METRES.- 1. KROMOWIDJOJO Ranomi, NED, 51.28 (24.62); 2; HEEMSKERK Femke, NED, 52.20; 3. MAINVILLE Sandrine, CAN, 52.41.

400 METRES.- 1. BELMONTE Mireia ESP, 3’54’’52 (record mondial, ancient record, Camille Muffat, 3’54’83 à Chartes le 24 novembbre 2012)- (57’’34, 1’57’’06, 2’56’’46); 2. BOYLE Lauren, NZL, 3’55’’31 (57’’28, 1’56’’74, 2’56’’01); 3. COSTA Melanie, ESP, 3’58’’31 (50m ﴾1﴿ 27’’42, 100m ﴾1﴿ 56’’89, 150m ﴾1﴿ 1’26’’80, 200m ﴾2﴿ 1’56’’92); 4. FRIIS Lotte, DEN, 4’0’’91.

100 DOS.- 1. TERAKAWA Aya, JPN, 56’’10; 2. SEEBOHM Emily, AUS, 56.59; 3. BAUMRTOVA Simona, CZE, 57’’15;

50 BRASSE 1. ATKINSON Alia, JAM, 29’’31; 2. PEDERSEN Rikke Moller, DEN, 30’’; 3. RUHNAU Caroline, CLB, 30.14.

200 BRASSE.- 1. PEDERSEN Rikke Moller, DEN, 2’15’93; 2. KANETO Rie, JPN, 2’19’’31; 3. McCABE Martha, CAN, 2’19’’85; 4. FOSTER Sally, AUS, 2’20’’03.

50 PAPILLON.- 1. BIANCHI Ilaria, ITA,  25’’62.

200 PAPILLON.- 1. HOSSZU Katinka, HUN, 2’3’’36; 2. GANDY Ellen, AUS, 2’3’’79; 3. LACROIX Audrey, CAN, 2’4’’02; 4. HENTKE Franziska, CLB, 2’4’’33; 5. JAKABOS Zsuzsanna, HUN, 2’4’’43.

400 QUATRE NAGES.- 1. HOSSZU Katinka, HUN, 4’20’’85 (record du monde, ancien record, Julia Smit, USA, 4’21’’04 à Manchester le 18.12.2009)-(59’’79, 2’4’’99, 3’20’’68) ; 2. JAKABOS Zsuzsanna, HUN, 4’29’’42.

YANNICK AGNEL S’AMUSE MAIS GAGNE

12 août 2013

Berlin, meeting Coupe du monde

Le Français s’essaie sur 200 mètres dos et s’impose sur 200 mètres libre

Yannick Agnel continue d’alterner une course de son répertoire avec une course test sur une distance qu’il ne connait pas. A croire qu’il s’amuse, ce qui nous parait très sain. A ceux qui se demandent, comme nous, à quoi sert le petit bassin au mois d’août, on pourra répondre : à permettre à Agnel de s’amuser. A Berlin, il a donc ajouté à son classique 200 mètres libre une tentative sur 200 mètres dos dont on peut tirer pour enseignement provisoire qu’il ne devrait pas fouler les plates-bandes de Ryan Lochte. Sur 200 mètres libre, Yannick a trouvé un Conor Dwyer qui avait pris très au sérieux sa rencontre avec le champion olympique et du monde. Dwyer a décidé d’opposer au Français la tactique du démarrage foudroyant que ce dernier avait employée aux Jeux olympiques et encore plus nettement aux mondiaux. Après que Yannick ait lancé l’affaire en 23’’72, Dwyer effectua une contre-attaque d’autant plus spectaculaire qu’Agnel se réfrénait dans un mode attentiste. Dwyer passait joliment vite, en 49’’50, Agnel à un mètre. Les positions restèrent inchangées, avec cette différence qu’Agnel se rapprochait doucement. La fin de course fut incertaine, mais Agnel l’emporta de quatre centièmes, apportant une nouvelle fois la preuve de l’importance d’avoir le bras long en natation.   

50 METRES.- 1. SCHOEMAN Roland, RSA, 20’’86; 2. MOROZOV Vladimir, RUS, 21’’; 3. DEIBLER Steffen, GER,  21’’04 ; 4. BOVELL George, TRI, 21’’19.

200 METRES. – 1. AGNEL Yannick, FRANCE, 1’41’’26 (23’’72, 50’’03, 1’15’’84); 2. DWYER Conor, USA, 1’41’’30 (23’’87, 49’’50, 1’15’’42); 3. KORZENIOWSKI Pawel, POL, 1’42’’86 ; 4. HURLEY Robert, AUS, 1’43’’17.

1500 METRES.- 1. PALTRINIERI Gregorio, ITA, 14’30’’74 ; 2. KIS Gregor, HUN, 14’34’’69 ; 3. ZABOROWSKI Filip, POL, 14:36.

50 DOS.- 1. HURLEY Robert, AUS, 23’’20; 2. MOROZOV Vladimir, RUS, 23’’56; 3. LARKIN Mitchell, AUS, 23’’80 ; 4. STASIULIS Benjamin, FRA, 23’’86.

200 DOS.- 1. KAWECKI Radoslaw, POL, 1’47’’63; 2. CLARY Tyler, USA, 1’48’’60 932; …8. AGNEL Yannick, FRANCE, 1’56’’18.

100 BRASSE.- 1. SCOZZOLI Fabio, ITA, 56’’58 ; 2. GYURTA Daniel, HUN, 56’’79 ; 4. KOCH Marco, GER, 57’’38 ; 4. KITAJIMA Kosuke, JPN, 57’’82.

200 QUATRE NAGES.- 1. TO Kenneth, AUS, 1’52’’01 ; 2. LE CLOS Chad, RSA, 1’52’’11 ; 3. SETO Daiya, JPN, 1’52’’62.

BENNETT [Brooke Marie]

 Natation.(Tampa, Floride, 6 mai 1980-). États-Unis. Grande nageuse de demi-fond. Mince, légère (1,65m, 57kg), entraînée au club Blue Wave (Brandon Sports and Aquatics) de Brandon par Peter Banks, elle est 3e au 800 mètres des mondiaux 1994 (8’31’’30) à quatorze ans, grâce à un train inversé (accélération dans la seconde partie de la course), derrière Janet Evans (8’29’’85) et Hailey Lewis (8’29’’94). En août 1995, elle remporta le 400 mètres, le 800 mètres et le 1500 mètres des championnats US, puis remporte l’or sur 400 mètres et l’argent sur 800 mètres aux Jeux panaméricains. Elle manque la sélection olympique, en 1996, sur 400 mètres, mais enlève le titre olympique du 800 mètres à Atlanta (8’27’’89), deux longueurs devant l’Allemande Dagmar Hase, 8’29’’81. C’est une année difficile, son grand-père, qui est à la base de sa carrière, meurt le 27 avril, et Brooke n’a pas la tête à la natation. Brillante lors des Panpacifiques de 1997 (or des 800 mètres et 1500 mètres, argent du 400 mètres), puis championne du monde 1998 (8’28’’31), elle réalise, en 2000, aux Jeux olympiques de Sydney, le doublé classique du demi-fond : 400 mètres (4’5’’80) devant sa compatriote Diana Munz, 4’7’’07, et la Costaricaine Claudia Poll, 4’7’’83 ; et 800 mètres (8’19’’67) avec cinq mètres d’avance sur Yana Klochkova. Ce faisant, elle conserve le titre olympique du 800 mètres, comme Janet Evans avant elle. Une double opération aux épaules, en 2001, limite sa participation au cours des années suivantes. Jusqu’à l’annonce de sa retraite, Brooke ne se situe pas exactement au plan de sa carrière (retraitée ou pas), étant toujours tentée de ‘’revenir’’. En 2004, cette ambigüité se retrouve dans le fait qu’elle échoue de peu aux sélections pour les Jeux d’Athènes, troisième sur 800 mètres en 8’29’’39, derrière Diana Munz, 8’26’’06, et Kalyn Keller, 8’26’’33. A la fin de sa carrière, elle s’est investie dans nombre d’activités ; nutritionniste certifiée et réalisatrice de télévision. Attirée par la longue distance, elle a nagé un marathon nautique le 10 avril 2013 à Tampa Bay.

Brooke Bennett avait commencé à nager dans le bassin que son grand-père maternel avait fait construire quand elle n’était qu’une enfant. Elle souffre alors d’un syndrome de déficit d’attention, mais sa mère, au lieu de la mettre sous médication, lui laisse faire ce qu’elle aime. Et Brooke ne veut pas sorti de sa piscine. Elle sera toute sa carrière durant, sinon la plus douée, du moins la plus courageuse à l’entraînement.

BENKO [Lindsay Dianne]

Natation. (Elkhart, Indiana, 29 novembre 1976-). États-Unis. Entraînée par Mark Schubert, en Californie, étudiante à l’USC, cette athlète de 1,86m pour 73kg fut, en petit bassin : en 2000, championne du monde du 400 mètres quatre nages et deuxième du 200 mètres dos ; en 2002, 1ere  du 100 mètres et du 200 mètres dos. Championne olympique du relais 4 fois 200 mètres en 2000, et en 2004 (où elle nagea selement en séries). Elle détint le record du monde du 200 mètres (1’54’’04, 2002-2005) et du 400 mètres en petit bassin, 3’59’’53 (2003-2005). Devenu entraîneur, elle occupe les fonctions de National Team Managing Director d’USA Swimming (la fédération américaine de natation).

BELOTE [Melissa Louise]

Natation. (Washington, district de Columbia, 10 octobre 1956-). États-Unis. Comme elle adorait nager, mais détestait d’avoir de l’eau chlorée dans les yeux, Melissa nagea sur le dos. Dans cette position, elle établit quatre records du monde, en courses individuelles ou avec les relais quatre nages américains. Aux sélections américaines pour les Jeux olympiques de 1972, elle triompha à quinze ans de Susan Atwood, jusque là la meilleure dossiste du monde, la battant sur 100 mètres et améliorant le record du monde sur 200 mètres (2’20’’64). Aux Jeux olympiques, à Munich, elle fut avec Shane Gould, la seule nageuse à enlever plus d’un titre individuel, gagnant les deux courses de dos, en 1’5’’78 et 2’19’’19 (record du monde) et participant en outre au relais de quatre nages vainqueur en 4’20’’75 (record du monde). Elle fut aussi la première championne du monde (sur 200 mètres dos) à Belgrade en 1973 où elle termina 2e sur 100 mètres dos et avec le relais quatre nages, face aux Allemandes dopées de la RDA. Elle remporta six titres américains en 1972, 1973 et 1975, et fut
encore 5e aux Jeux de Montréal en 1976. Devenue Mrs Hamlin, elle fut l’assistante en Virginie d’Ed Solotar, son entraîneur, et reprit le poste à la retraite de ce dernier.

BELL (DI LASCIO) [Marilyn]

Natation. (Toronto, 19 octobre 1937-). Canada. Pionnière de la nage de grand fond, elle effectua plusieurs premières féminines : marathon d’Atlantic City, première personne au monde à réussir la traversée du lac Ontario à seize ans en 1954, traversée de la Manche en 1955, du détroit De Juan de Fuca en 1956 (première femme). Entraînée par Gus Ryder, elle avait commencé à nager comme sprinteuse, en piscine, à l’âge de neuf ans. Lors de son exploit sur le lac Ontario, elle était opposée à une nageuse réputée, Florence Chadwick, qui abandonna à mi-course. Elle a été l’objet de miniséries télé, intitulées Heart : the Marylin Bell Story.

Federica Pellegrini, 25 ans et tous ses dons

11 août 2013

Relancée par ses résultats de Barcelone, Pellegrini programme une année riche en compétitions ponctuée de stages à Narbonne, auprès de Philippe Lucas.

Federica Pellegrini, la plus française des nageuses italiennes (elle effectuera une partie de sa préparation à Narbonne, auprès du technicien qu’elle a choisi, Philippe Lucas) a fêté ses vingt-cinq ans ce 5 août (jour du retour de l’équipe italienne de natation des mondiaux de Barcelone). “Je me suis déjà offert mon cadeau, a-t-elle expliqué sans rire sur le site de la Fédération Italienne de Natation (info@federnuoto.it) et cela a été ma médaille d’argent du 200 libre”. Et surtout, ajoute-t-elle, “j’ai retrouvé confiance après les Jeux olympiques de Londres.” [Sur 200 mètres, il est vain de vouloir refaire la course de Barcelone, mais la force de son retour, après les 150 mètres, pourrait faire regretter qu’elle ait produit cet emballage un peu tard, tant sa vitesse alors parait supérieure à celle de Franklin…]

Son plus beau souvenir des mondiaux de Barcelone, “Après ma demi-finale, quand j’ai compris que j’avais retrouvé mes passages véloces sans me fatiguer, comme à Shanghai, il y a deux ans.”(1)

Ses vacances? Elle est partie en Sardaigne avec ses parents et son frère. En septembre, la toujours recordwoman du monde du 200 mètres et du 400 mètres nage libre (merci les combinaisons de nage) est invitée à Miami, où elle reprendra sa préparation. Suivront, en octobre, trois semaines à Narbonne. Un entraînement par jour jusqu’en décembre, deux à partir de janvier. Suivra un camp en altitude avec l’équipe nationale italienne. Sa base ne sera pas Narbonne, mais Vérone, où se trouve le Centre fédéral où elle se “sent comme à la maison.” A-t-elle envisagé de s’installer à Narbonne, après que Lucas ait refusé les offres de la Fédération italienne de s’installer à Vérone? Il semble qu’elle se contentera d’y faire quelques passages. “Pour moi, il est important de rester chez moi et de toute façon en Italie. Cela me donne de la sérénité et qui me connait sait que je rends beaucoup plus quand je suis tranquille, également sous l’angle technique.” Elle a apprécié, semble-t-il, les compliments de Lucas: “il m’a dit qu’il est fier et content de moi, fier de la façon dont j’ai géré les trois courses, série, demi-finale et finale, content de voir que j’ai retrouvé la confiance. Nous avons décidé ensemble le programme de la saison à venir. Je veux courir plusieurs courses, dont les Europe en petit bassin; je veux renforcer encore plus mes jambes et continuer en dos parce que j’ai compris qu’il m’aide dans mon entraînement en nage libre. Les 200 et 400 libre continueront à être mes courses, je ne sais pas encore si j’ajouterai le 200 mètres dos comme troisième course, cela dépendra aussi des rendez-vous internationaux.”

(1). Aux mondiaux de Shanghai, en 2011, Pellegrini gagne le 200 mètres et le 400 mètres.

Juniors USA : c’est jeune et ça promet

10 août 2013

Irvine. Championnats des USA juniors

Les championnats des Etats-Unis juniors, réservés aux nageurs de 18 ans et moins, qui se sont tenus du 5 au 9 août à Irvine (Californie), ont donné lie à d’excellentes performances. Taylor Katz, de Sarasota, vainqueur du 800 mètres et du 200 mètres dos, et Kathryn McLaughlin, de Mission Viejo, gagnante des 100m et 200m papillon, et 2e du 50 mètres et du 200 mètres nage libre, ont remporté les classements par points qui couronnent les présences à répétition sur les podiums. On peut noter aussi les trois succès de Joseph Bentz, sur 200, 200 brasse et 400 quatre nages, et les performances  de Caleb Dressel en sprint et de Seliskar (doublé 200 papillon, 200 quatre nages).

A notre sens, ces championnats sont moins significatifs pour les filles en raison de la plus grande précocité de nageuses (d’une certaine façon, les meilleures juniors américaines, Melissa Franklin et Katie Ledecky, se trouvaient aux mondiaux de Barcelone, battent des records mondiaux et sont considérées comme les deux meilleures nageuses de la planète)…

Sous cet angle, la performance la plus épatante d’Irvine reste la troisième place sur 800 mètres d’Isabella Rongione, 13 ans.

FILLES

50 METRES.- Abbigail Weitzeil, 16 ans, 25’’27; 2. Kathryn McLaughlin, 16 ans, 25’’52.

100 METRES.- 1. Mimi Schneider, 17 ans, 55’’79 ; 2. Alexandra Meers, 17 ans, 56’’06.

200 METRES.- 1. Quinn Carrozza, 16 ans, 1’58’’31 ; 2. McLaughlin, 1’59’’20; 3. Katherine Drabot, 15 ans, 1’59’’32; 4. Nicole Stafford, 18 ans, 1’59’’48; 5. Kylie Stewart, 17 ans, 2’0’’75; 6. Ella Eastin, 16 ans, 2’0’’93.

400 METRES.- 1. Danielle Valley, 18 ans, 4’10’’55; 2. Stephanie Peters, 17 ans, 4’12’’08 ; 3. Rebecca Mann, 15 ans, 4’12’’95.
800 METRES.- 1. Mann, 8’36’’72 ; 2. Valley, 8’38’’03 ; 3. Isabella Rongione, 13 ans, 8’39’’09 ; 4. Leah Stevens, 16 ans, 8’39’’32.

1500 METRES.- 1. Erm Emer, 16 ans, 16’33’’69 ; 2. Kendall Brett, 14 ans, 16’39’’83.

100 METRES DOS.- 1. Clara Smiddy, 17 ans, 1’0’’51 ; 2. Kylie Stewart, 17 ans, 1’1’’44.

200 METRES DOS : 1. Stewart, 2’9’’04 ; 2. Smiddy, 2’10’’69 ; 3. Lisa Bratton, 17 ans, 2’11’’54.

100 METRES BRASSE.- 1. Bethany Galat, 17 ans, 1’9’’14.

200 METRES BRASSE.- 1. Maija Roses, 17 ans, 2’31’’77.

100 METRES PAPILLON.- 1. McLaughlin, 59’’07 ; 2. Michelle Cefal, 17 ans, 59’’13.

200 METRES PAPILLON.- 1. McLaughlin, 2’9’’68.

200 METRES 4 NAGES.- 1. Ella Eastin, 16 ans, 2’13’’66 ; 2. Brooke Geiger, 17 ans, 2’14’’03.
400 METRES 4 NAGES.- 1. Eastin, 4’38’’97 ; 2. Geiger, 4’43’’84 ; 3. Kathleen Baker, 16 ans, 4’44’’63.

GARÇONS.-

50 METRES: 1. Sandro Condorelli, 18 ans, 22’’32 ; 2. Caeleb Dressel, 16 ans, 22’’66 (en séries, 22’’39).

100 METRES.- 1. Dressel, 49’’61 ; 2. Condorelli, 49’’68.

200 METRES.- 1. Joseph Bentz, 17 ans, 1’49’’57.
400 METRES.- 1. Townley Haas, 16 ans, 3’51’’99; 2. Aidan Burns, 15 ans, 3’53’’51; 3. Alexander Katz, 17 ans, 3’53’’98.

800 METRES.- 1. Katz, 8’4’’77; 2. Burns, 8’5’’35.

1500 METRES.- 1. Robert Jonathan, 17 ans, 15’24’’82; 2. Nick Norman, 16 ans, 15’31’’41.

100 METRES DOS.- 1. Ryan Harty, 17 ans, 56’’05.

200 METRES DOS.- Katz, 1’58’’83; 2. Connor Green, 17 ans, 1’59’’08.

100 METRES BRASSE.- 1. Carsten Vissering, 16 ans, 1’1’’94.

200 METRES BRASSE.- 1. Bentz, 2’12’’88.2. Andrew Schueler, 18 ans, 2’14’’03 ; 3. Nicolas Hatanaka, 18 ans, 2’15’’82 ; 4. Vissering, 2’16’’57.

100 METRES PAPILLON.- 1. Justin Lynch, 52’’91 ; 2. Dressel, 53’’31 ; 3. Condorelli, 53’’32.

200 METRES PAPILLON.- 1. Andrew Seliskar, 16 ans, 1’56’’54 ; 2. Lynch, 1’57’’80; 3. Justin Wright, 17 ans, 1’58’’21; 4. Corey Okubo, 1’58’’28.

200 METRES 4 NAGES.- 1. Seliskar, 2’0’’21; 2. Bentz, 2’0’’46.

400 METRES 4 NAGES.- 1. Bentz, 4’14’’51; 2. Curtis Ogren, 17 ans, 4’17’’79; 3. Jay Litherland, 17 ans, 4’18’’87 (en séries, 4’17’’58).

BELMONTE ‘’EFFACE’’ LE 800 METRES DE CAMILLE MUFFAT

10 août 2013

Berlin, meeting World Cup

Le chapiteau de la World Cup, posé encore avant-hier à Eindhoven, est à Berlin, où Camille Muffat a perdu son record du monde du 800 mètres en petit bassin, établi en décembre dernier à Angers en 8’1’’06. L’Espagnole Mireia Belmonte s’en est, en effet, emparée aujourd’hui à Berlin, 2e étape du circuit World Cup, et est passée sous les 8 minutes : 7’59’’34. Elle a devancé la Néo-Zélandaise Lauren Boyle, qui a mené environ jusqu’au 350 mètres  et, assez nettement la Danoise Lotte Friis. Toujours aussi déterminée et affamée, la Hongroise Katinka Hosszu a gagné le 200 mètres quatre nages, fini 2e du 200 mètres nage libre et 4e du 200 mètres dos. Le 200 libre a été très disputé. La Hollandaise Femke Heermskerk a revisité un dicton de La Fontaine qui est devenu ici : rien ne sert de partir, il faut finir à point. Elle a laissé Hosszu lancer la course, refait son retard entre cent et cent cinquante et porté l’estocade finale en sprinteuse avisée.

Sur 100 mètres, Yannick Agnel, qualifié en huitième position (47’’75), a gagné une place en finale, en 47’’37. Là, le Russe Morozov a refait le coup du départ ultra-rapide, avec plus de chance qu’aux mondiaux de Barcelone, aidé par les trois virages du petit bassin. L’ogre Magnussen n’a jamais pu le reprendre. Après cela, Agnel a préféré s’amuser, ou, disons, expérimenter. Il s’est engagé sur 200 mètres papillon, mais on peut vous rassurer, ce n’est pas tout de suite qu’il fera de l’ombre à Michael Phelps. Il a nagé la distance dans les 2’4’’, terminant 15e des quinze participants. Il s’est aussi essayé au 100 mètres quatre nages. Ses 55’’ et des poussières ne lui ont pas permis d’accéder à la finale.

 

MESSIEURS.-

100 METRES.- 1. MOROZOV Vladimir, RUS, 45’’74 (21’’78) ; 2. MAGNUSSEN James, AUS, 46’’04 (22’’31) ; 3. DEIBLER Steffen, GER, 46’’20;… 7. Yannick AGNEL, France, 47 »37.

400 METRES.- 1. CLARY Tyler, USA, 3’36’’86.

100 METRES DOS.- 1. HURLEY Robert, AUS, 50’’01 ; Benjamin STASIULIS, France, en séries 53’’39 (9e).

50 METRES BRASSE.- 1. SCHOEMAN Roland, RSA, 25’’65 ; 2. SCOZZOLI Fabio, ITA, 25’’72.

200 METRES BRASSE.- 1. GYURTA Daniel, HUN,; 2’1’’37 (27’’74, 58’’70, 1’29’’69) ;

2. KOCH Marco, GER, 2’2’’50 ; 3. JAMIESON Michael, GBR, 2’3’’04 ; En séries, Patrick PERISSER, France, 12e, 2’13’’14.

100 METRES QUATRE NAGES.- 1. MOROZOV Vladimir, RUS, 51’’13 ; 2 TO Kenneth, AUS, 51’’21; 3. BOVELL George, TRI, 51’’65. En séries, Yannick AGNEL, France, 14e, 55’’32.

400 METRES QUATRE NAGES.- 1. SETO Daiya, JPN, 3’58’’84 (55’’32, 1’55’’68, 3’2’’70) ; 2. DWYER Conor, USA, 3’59’’90 ; 3. VERRASZTO David, HUN, 4’1’’25.

50 METRES PAPILLON.- 1. SCHOEMAN Roland, RSA, 22’’05 ; 2. DEIBLER Steffen, GER, 22’’14.

100 METRES PAPILLON.- 1. HURLEY Robert, AUS, 50’’01 ; 2. KAWECKI Radoslaw, POL, 50’’46 ; 3. LARKIN Mitchell, AUS,  50’’54.

200 METRES PAPILLON.- 1. LE CLOS Chad, RSA, 1’49’’90 ; 2. KORZENIOWSKI, Pawel, POL, 1’50’’43; 3. SETO Daiya, JPN, 1’50’’96; 4. SHIELDS Thomas, USA, 1’51’’31 ; 5. SKVORTSOV Nikolay, RUS, 1’51’’47. Yannick AGNEL, France, 2’4’’27 (15e)

DAMES.-

50 METRES.- 1. KROMOWIDJOJO Ranomi, NED, 23’’72; 2. OTTESEN GRAY Jeanette, DEN, 23’’88; 3. SJOESTROEM Sarah, SWE, 23’’95…. En séries, Laurianne HAAG, France, 22e,25’’73

200 METRES.- 1. HEEMSKERK Femke, NED, 1’52’’25; 2. HOSSZU Katinka, HUN,  1’52’’32; 3. COSTA Melanie, ESP, 1’52’’52.

800 METRES.- 1. BELMONTE Mireia, ESP, (58’’62, 1’59’’38, 2’59’’74, 3’59’’80, 4’59’’39, 5’59’’38, 6’59’’38) 7’59’’34 (record du monde ; ancien record, Camille Muffat, 8’1’’06 à Angers le 16 novembre 2012) ; 2. BOYLE Lauren, NZL, 8’2’’53; 3. FRIIS Lotte, DEN, 8’12’’14.

50 METRES DOS.– 1. TERAKAWA Aya, JPN, 26’’06 ; 2. URBANCZYK Aleksandra, POL, 26’’12 ; 3. BAUMRTOVA Simona, CZE, 26’’55.

200 METRES DOS.- 1. ZEVINA Daryna, UKR, 2’0’’81; 2. HOCKING Belinda, AUS, 2’1’’89; 3. SEEBOHM Emily, AUS, 2’2’’97; 4. HOSSZU Katinka, HUN, 2’3’’14.

100 METRES BRASSE.- 1. PEDERSEN Rikke Moller, DEN, 1’03’’74; 2. ATKINSON Alia, JAM, 1’4’’45.

100 METRES PAPILLON.- 1. OTTESEN GRAY Jeanette, DEN, 55’’94; 2. SAVARD Katerin CAN, 56’’35. 3. GANDY Ellen, AUS, 56’’56.

200 METRES QUATRE NAGES.- 1. HOSSZU Katinka, HUN, 2’3’’25; 2. JAKABOS Zsuzsanna, HUN, 2’6’’04; 3. SEEBOHM Emily, AUS, 2’6’’95; 4. VERRASZTO Evelyn, HUN, 2’7’78.

CIELO FILHO [Cesar]

Natation. (Santa Barbara d’Oeste, Sao Paulo, 10 janvier 1987-). Brésil. Le fils d’un médecin pédiatre et d’une enseignante d’éducation physique, il nage, enfant, à l’Esporte clube Barbarense, où sa mère enseigne la natation, sous le coaching de Mario Francisco Sobrinho. A 13 ans, il passe au club Picaciraba (coach Reinaldo Rosa) ; à 16 ans, il nage à l’Esporte Clube Pinheiros, à Sao Paulo, où l’entraînent Alberto Silvia, puis Gustavo Borges, qui lui offrira sa tenue des Jeux olympiques d’Athènes. Il est ami d’Andre Schultz, dont les parents ont installé une piscine de 50 mètres de deux lignes d’eau dans leur propriété, où il s’entraîne. Cielo, qui s’interdit de perdre, étudie à neuf ans des films d’Alexandre Popov, afin de découvrir ses secrets de sa nage. C’est à quinze ans, ayant été battu en dos, sa première nage préférée, par Guilhermo Guido, qu’il décida de se concentrer sur le crawl. Retour d’un stage en Floride, il défit nettement Guido en nage libre. En 2005, Cesar reçut une bourse d’études universitaires à Auburn, que dirige le coach australien Brett Hawke. Le contrat d’études est très sévère, interdiction de girlfriends, de sorties nocturnes, de boire. Cielo nagera trois années dans les programmes universitaires, remportera six championnats nationaux, et battra les records NCAA sur 50 et 100 yards. Sprinteur d’exception (1,93m, 88kg), il brille aux Jeux Panaméricains 2007, enlevant le 50 mètres (21’’84) et le 100 mètres (48’’51) ainsi que le 50 mètres papillon (23’’88) ; la même année, il échoue au pied du podium des mondiaux de Melbourne sur 100 mètres (4e), est 6e du 50. Aux championnats universitaires NCAA, il réussit cette année le doublé 50 et 100 yards en 2007 (18’’69 et 41’’17) ; en 2008, il conserve ses deux trophées,  améliore les records US sur 50 yards, en 18’’52 (épreuve individuelle), puis 18’’47 (départ du relais), et 100 yards, en 40’’92 (ancien record, Erwin, 41’’62). Il devance Phelps (48’’34) au Grand Prix de l’Ohio (avril). En 2008, il est conseillé par Fernando Scherrer. Aux Jeux olympiques de Pékin, il remporte la médaille d’or du 50 mètres devant les Français Leveaux et Bernard, et, sur 100 mètres, 47’’67, partage celle de bronze avec Lezak, derrière Bernard et Sullivan. En 2009, dominateur, il réussit le doublé du sprint aux mondiaux, à Rome, où il gagne le 50 mètres (21’’08) et le 100 mètres, en 46’’91, record du monde de la distance. Au départ du relais brésilien, plus tôt dans les championnats, il nage, au start, 47’’39 en séries, puis 47’’09, à 4/10e du record du monde, en finale, performances qui confirment, si besoin eux, sa suprématie. En 2010, il semble bien parti vers une grande saison avec son nouveau club, le clube de Regatas do Flamengo de Rio de Janeiro, réalisant le 50 mètres le plus rapide sans les combinaisons, en 21’’55, mais il est battu aux PanPacifics, 2e du 50 mètres et 3e du 100 mètres (il gagne le 50 mètres papillon). Il est affecté par des accusations de dopage (diurétique interdit) qui le troublent. Aux mondiaux de Shanghai, en juillet, il gagne le 50 mètres papillon, enlève le 50 mètres avec une très large avance, en 21’’52 contre 21’’90 à l’Italien Luca Dotto et 21’’92 au Français Alain Bernard qui l’accompagnent sur le podium, mais est évincé des médailles sur 100 mètres (4e), après avoir signé le passage le plus rapide à mi-course, en 22’’63. Aux Jeux olympiques de Londres, en 2012, Cielo, 21’’59, est 3e du 50 mètres derrière Manaudou, 21’’34, et Cullen Jones, 21’’54, 6e du 100 mètres (47’’92). En 2013, à vingt-six ans, il retourne s’entraîner à Auburn avec Brett Hawke, et montre qu’il n’entend pas dételer. Il remporte le 50 mètres libre (21’’32) et le 50 mètres papillon (23’’01) des championnats du monde de Barcelone, mais ne participe ni au 100 mètres individuel, ni aux relais de sprint.

Outre ses activités de nageur, Cielo est agent de sportifs et restaurateur.