PARK ET EFIMOVA, COUPABLES OU VICTIMES ?

Eric LAHMY à Montréal               30 Mars 2015

Y a-t-il quelque chose d’excessif dans le système de répression du dopage ? Peut-être que si. Dans sa rage à se défaire d’un système pernicieux – on voit par exemple comment le dopage semble avoir été « organisé » ces dernières années en Russie – est-ce que l’on n’a pas développé une stratégie du style « pas de prisonniers » qui revient à punir d’une main également ferme les tricheurs patentés et les victimes involontaires de confusions ou d’incidents ? C’est le sentiment qui me vient dans certains cas où le doute est possible – et, ces derniers temps, la Russe Julia Efimova et le Coréen Park Tae Hwon. Est-ce que je crois sincèrement qu’ils ne se sont pas volontairement dopés ? Je ne puis le dire. Mais qu’un très gros doute subsiste quant à leur culpabilité.

Il y a quelque chose qui me choque, humainement parlant, quand, d’un seul coup, on étiquette Park ou Efimova « dopés ». Voilà des athlètes qui ont été testés et testés pendant des années, qui sont manifestement propres, et qui se font avoir sur des incidents presque risibles. Efimova qui achète des compléments ou des suppléments alimentaires, il parait qu’il y a une différence, qui se fait assurer par le commerçant que le produit est rigoureusement propre, qui ne doit pas très bien lire dans l’alphabet romain (essayez de lire en cyrillique) les petits caractères qui auraient dû lui signifier son refus de consommer et qui devient une dopée…

Park, c’est encore pire. On lui fait une infiltration – opération banale s’il en est autour des sportifs, lesquels sollicitent anormalement leur carcasse – et le médecin qui effectue l’opération ignore tout des produits interdits lui injecte un stéroïde. Bien entendu, pour un champion de la dimension de ces deux là, il y a faute. Mais qu’ils soient punis de cette façon tranchante, inhumaine, me dérange un peu comme si les passagers d’une voiture accidentée étaient condamnés pour conduite dangereuse alors même qu’ils n’étaient pas au volant de la voiture.

Cela m’agace au plus haut point. Ai-je tant besoin de rôles modèles ? Il n’empêche. Tant qu’on n’aura pas prouvé que ces deux magnifiques personnes se sont dopées, Efimova et Park resteront à mes yeux de grands champions.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • HUIT JOURS APRES Mardi 17 Mars 2015 Les jours passent et renouvellent sans défaillance la certitude du départ définitif de Camille Muffat. Le pire est de visiter sur le web les traces de ce qui fut une […]
  • « La » Flamme sur orbite spatiale 8 novembre 2013 La flamme olympique a atteint les sommets. Lesquels ? A vous de juger. Toujours est-il qu’une fusée Soyouz TMA-11M lancée du cosmodrome de Baïkonour, dans le Kazakhstan, […]
  • MONTPELLIER (5): C’EST LE DEBUT DU CHAMPIONNAT DES REPÊCHAGES! JACQUES FAVRE DE CINQ A SEPT Eric LAMY Mardi 30 Mars 2016 Rien n’est plus intéressant que la vie psychologique. Tenez, prenez le grand souci aujourd’hui des nageurs français. Il n’y en […]
  • PAIN POURRI ET JEUX FRELATES ? NON, LE PUBLIC N’EST PAS COUPABLE Jeudi 12 novembre 2016 Un lecteur ou une lectrice qui signe cremail.ingwild nous envoie le courrier suivant concernant la pesante affaire de dopage qui a plombé l’athlétisme russe, le […]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 − = deux