RENÉ LEFERME AVAIT INSCRIT DUNKERQUE SUR LA CARTE DE LA NATATION FRANÇAISE

Éric LAHMY

Mardi 7 juin 2016

Appris sur le site fédéral la mort de René Leferme, qui fut l’entraîneur de Dunkerque Natation.

« Carnet noir : disparition de René LEFERME grande figure de la natation dunkerquoise – Entraîneur de légende du Dunkerque Natation – le club de notre président – qui a formé bon nombre d’internationaux, René LEFERME est décédé, vendredi 3 juin 2016, à l’âge de 96 ans. Né le 15 février 1920, il a porté au plus haut les couleurs de la natation nordiste dans l’Hexagone et bien au-delà. Ses obsèques sont prévues, mercredi 8 juin, 9 h 45, au crématorium de Dunkerque. La FFN au nom de son président adresse toutes ses condoléances à sa famille, ses proches et ses nombreux amis dans le milieu de la natation. »

Derrière la sécheresse du communiqué, se dresse un personnage modeste mais essentiel. Disparu à 96 ans, il était un peu oublié d’avoir longtemps vécu, mais quand même pas tant que ça, puisque seul Dunkerquois à donner son nom à un bâtiment de son vivant (une décision du maire de l’époque, Claude Prouvoyeur). Son nom, adorné d’un trait d’union, désignait donc la piscine Dunkerquoise de Petite-Synthe (une piscine fermée en raison de sa vétusté, coïncidence, depuis novembre dernier: ironiquement, en quelque sorte, René Leferme a survécu à « sa » piscine.

A mon souvenir, c’était un homme affable, mais assez taiseux, une belle tête énergique, qui projetait dans toute sa personne l’image du sportif tel qu’on l’imaginait alors, au physique comme au mental ; et aussi un bon entraîneur de club, un des meilleurs de l’époque. Pour La Voix du Nord, ce père de famille nombreuse (huit enfants) avait « placé Dunkerque sur la carte de France » et il est vrai que pendant des années, il avait instillé de bons éléments dans les équipes nationales et était parvenu à former un valeureux quatre fois 200 mètres (LE relais par excellence, à l’époque, appelé aux Jeux olympiques la course des nations).

« Mon père est quelqu’un de pudique, de pas très bavard, disait de lui son fils René-Jean, témoignage repris par Le Phare Dunkerquois. Il a reçu les palmes académiques, a été mis à l’honneur, a eu une piscine a son nom, etc. Mais il ne recherchait pas la reconnaissance, tout ce qu’il faisait, il le faisait naturellement. Sa phrase, c’était : Je n’ai jamais rien demandé. C’est une phrase que j’ai entendue toute ma jeunesse. »

Son meilleur élève avait été Francis Luyce, multi-champion de France et recordman du monde du 800 mètres. Mais il avait « sorti » également Yves Malzoppi, Patrick Sénéchal, ainsi qu’un de ses enfants, Marc Leferme. En 1965, ces « quatre Mousquetaires » se mettent à l’eau, aux championnats de France de Paris, et battent le record de France du « quatre fois deux ». Record piqué au Stade et repris l’année suivante par le Cercle de Marseille. C’est la grande année de René Leferme, car outre ce relais, Francis Luyce, « tombe » tous les titres de nage libre alors disputés, 100, 200, 400, 1500 mètres, le genre d’exploit que seul Jean Taris, avant lui, avait pu opérer avant la guerre.

René avait perdu en 2007 l’un de ses petits-enfants, Loïc, personnage romantique à souhait, qui s’était lancé dans la redoutable aventure du Grand Bleu, et y avait laissé la vie…

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • POUR MICHEL GUIZIEN (6 JANVIER 1936-4 JANVIER 2017), ENTRAINER, C’ÉTAIT PARTAGER ÉRIC LAHMY. Jeudi 5 Janvier 2017 Michel Guizien, l’un des entraîneurs les plus influents et importants des années 1970 à 1990, s’est éteint ce mercredi 4 janvier au petit matin,  à […]
  • RAY DAUGHERS, USA, GRAND COACH A L’ANCIENNE Par Eric LAHMY                                                   Mercredi 13 Mai 2015 DAUGHTERS [Raymond Earl ‘’Ray’’] Natation. (Denver, 1895-/ ). L’un des grands coaches US, après […]
  • BARBIT [Pierre] Natation. (Choisy-le-Roi, 31 mars 1917-). France. Nageur, puis entraîneur. Il débuta à seize ans à Choisy-le-Roi sous la férule de Charles Copin, qui était à la fois un entraîneur et un […]
  • « DOC » COUNSILMAN, LE SORCIER D’INDIANA Par Eric LAHMY          Jeudi 5 Mars 2015 COUNSILMAN [James Edward « Doc »]. Natation. (Birmingham, Alabama, 28 décembre 1920-Bloomington, Indiana, 4 janvier 2004). États-Unis.  […]

Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + cinq =