SARAH SJÖSTRÖM BAT DEUX RECORDS DU MONDE ET DOMPTE KATINKA HOSSZU

Eric LAHMY

Jeudi 3 août 2017

Sarah SJÖSTRÖM a dominé le tournoi Coupe du monde (premier de la saison) de Moscou, ces 2 et 3 août. L’héroïne des championnats du monde de Budapest a ratissé large : records du monde du 50 mètres et du 100 mètres nage libre.

Sur la plus courte de ces deux distances, elle a effacé le temps de la Néerlandaise Ranomi KROMOWIDJOJO en 23s10 contre 23s24. KROMOWIDJOJO avait réussi son temps à deux reprises, le 7 août 2013 à Eindhoven et le 12 décembre 2015 à Indianapolis. La double championne olympique de Londres, en 2012, était présente à Moscou, et le moins qu’on puisse dire est qu’elle n’a montré aucune complaisance vis-à-vis de la Suédoise. SJÖSTRÖM ayant remporté la 3e série en 23s51, la Hollandaise se dépêcha de rafler la mise, et gagna la quatrième série en 23s32 devant la grande Australienne Cate CAMPBELL, 23s99. SJÖSTRÖM eut le dernier mot, le soir en finale, record à la clé ; la Néerlandaise ne fut jamais très loin, mais, en 23s39, ne put seulement rééditer son temps du matin, sans parler de son record passé.

Sur 100 mètres aussi, SJÖSTRÖM s’emparait du record. Ses 50s77 prenaient la suite des 50s91 de l’Australienne Cate CAMPBELL, établis le 28 novembre 2015 à Sydney.

Suivant le principe du nouveau règlement, assez peu sportif, ridiculisé par Katinka HOSSZU, qu’a adopté la FINA (FINA, Fédération Internationale de Natation Antisportive), qui revient à engager directement les meilleurs nageurs sans passer par les qualifications, ni KROMOWIDJOJO ni SJÖSTRÖM n’eurent à courir le matin, à la différence d’HEEMSKERK, CAMPBELL, PELLEGRINI et autres. Rien que ça vous donne envie de ne pas s’intéreser au résultat.

SJÖSTRÖM l’emporta, donc, sans passer par la case séries, avec le record du monde, après avoir mené de bout en bout, d’abord face à CAMPBELL, qui tentait de s’accrocher, 24s61 contre 24s51 au mur des 50 mètres, et à KROMOWIDJOJO, 24s73 pour 51s14 à l’arrivée. La Suédoise gagnait également le 100 mètres papillon, et, sur 100 mètres quatre nages, ne le cédait que fort peu en face d’HOSSZU.

Le règlement de la Coupe du monde nouveau style a conduit les engagements de nageurs, puisqu’on n’a plus le droit, comme par le passé, de s’engager librement, tandis que le programme était ratiboisé. Ayant critiqué la prolifération abusive de courses, je ne pourrais me plaindre d’un resserrement, mais à quoi rime une étape de Coupe du monde de Moscou sans le 100 mètres libre messieurs, ou privé du 200 mètres dames ?

La grande perdante du changement de formule est, pour l’instant, Katinka HOSSZU, qui s’était fait une spécialité de s’engager partout, et donc de ramasser systématiquement un maximum de points. Ici, quoique gagnante du 100 dos, du 100 et du 200 quatre nages, et 2e du 200 papillon, elle n’a collationné « que » 57 points, contre 109 à SJÖSTRÖM, grâce aux points supplémentaires accordés aux records qu’elle a battus. Pourtant, l’autoproclamée « Dame de Fer » remporta son seul duel direct du week-end avec SJÖSTRÖM puisqu’elle la devança à l’issue d’une bataille férocement acharnée dans le 100 mètres quatre nages… 

 MESSIEURS.- 50 libre : 1. Vladimir MOROZOV, RUS, 20s93; 2. Pawel JURASZEK, POL, 21s25; 3. Sergei FESIKOV, RUS, 21s28.

200 libre : 1. Chad LE CLOS, RSA, 1’42s54 ; 2. Alexandr KRASNYKH, RUS, 1’42s69 ; 3. Mikhail VEKOVISCHEV, RUS, 1’43s26; 4. Nikita LOBINTSEV, RUS, 1’44s11; 5. Gabriele DETTI, ITA, 1’44s75. En série, Danila IZOTOV, RUS, 1’44s12, Marku LIE, NOR, 1’44s24.

400 libre : 1. Aleksandr KRASNYKH, RUS, 3’38s85 ; 2. Gabriele DETTI, ITA, 3’39s02; 3. Henrik CHRISTIANSEN, NOR, 3’39s88; 4. Wojciech WOJDAK, POL, 3’41s26.

50 dos: 1. Pavel SANKOVICH, BLR, 23s20; 2. Christian Erik DIENER, GER, 23s40.

200 dos : 1. Radoslaw KAWECKI, POL, 1’48s96 ; 2. Masaki KANEKO, JPN, 1’49s93; 3. Christian Erik DIENER, GER, 1’50s37.

100 brasse : 1. Cameron VAN DER BURGH, RSA, 56s30; 2. Ilya SHYMANOVICH, BLR, 56s40; 3. Kiril PRIGODA, RUS, 56s80..

200 brasse : 1. Kiril PRIGODA, RUS, 2’2s16; 2. Ilya SHYMANOVICH, BLR, 2’3s71; 3. Anton CHUPKOV, RUS, 2’4s08.

50 papillon : 1. Chad LE CLOS, RSA, 22s31; 2. Adam BARRETT, GBR, 22s55; 3. Yauhen TSURKIN, BLR, et Tom SHIELDS, USA, 22s60.  

100 papillon : 1. Chad LE CLOS, RSA, 49s13; 2. Adam BARRETT; GBR, 49s45; 3. Tom SHIELDS, USA, 49s55; 4. Matteo RIVOLTA, ITA, 49s77

100 4 nages : 1. Vladimir MOROZOV, RUS, 51s04; 2. Sergei FESIKOV, RUS, 51s78; 3. Kenneth TO, HKG, 51s97; 4. Pavel SANKOVICH, BLR, 52s25.          

400 4 nages : 1. Philip Marvin HEINTZ, GER, 4’4s49; 2. Mitchell LARKIN, AUS, 4’7s93

 DAMES.- 50 libre : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 23s10 (record du monde; ancien record, Ranomi KROMOWIDJOJO, 23s24); 2. Ranomi KROMOWIDJOJO, NED, 23s39 (en série, 23s32); 3. Cate CAMPBELL, AUS, 23s93; 4. Femke HEEMSKERK, NED, 24s14; 5. Aleksandra URBANCZYK, POL, 24s36 (en série, 24s26).

100 libre : 1. Sarah SJÖSTRÖM, 50s77 (record du monde ; ancien, Cate CAMPBELL, AUS, 50s91) ; 2. Ranomi KROMIWIDJOJO, NED, 51s14 ; 3. Cate CAMPBELL, AUS, 51s59 ; 4. Femke HEEMSKERK, NED, 51s98; 5. Federica PELLEGRINI (ITA) et Veronika POPOVA (RUS), 52s99.

400 libre : 1. Federica PELLEGRINI, ITA, 3’57s80; 2. Mireia BELMONTE, ESP, 3’58s24; 3. Anna EGOROVA, CLB, 4’4s31; 5. Diana DURAES, POR, 4’5s38; 6. Kristel KOBRICH, CHI, 4’5s93.

800 libre : 1. Mireia BELMONTE, ESP, 8s7s10; 2. Kristel KOBRICH, 8’18s88; 3. Emma ROBINSON, NZL, 8’21s58; 4. Anna EGOROVA, CLB, 8’21s84.

50 dos : 1. Emily SEEBOHM, AUS, 26s35; 2. Maalke DE WAARD, NED, 26s55; 3. Alicia TCHORZ, POL, 26s69.

100 dos : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 55s65 (en série, 55s52); 2. Emily SEEBOHM, AUS, 56s60; 3. Maria KAMENEVA, CLB, 57s09.

50 brasse : 1. Alia ATKINSON, JAM, 29s46; 2. Ruta MEILUTYTE, LTU, 29s51; 3. Natalia IVANEEVA, RUS, 29s87.

200 brasse : 1. Rikke PEDERSEN, DEN, 2’19s84; 2. Marlia TEMNIKOVA, RUS, 2’20s14; 3. Alia ATKINSON, JAM, 2’20s63.

100 papillon : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 55s70; ; 2. Svetlana CHIMROVA, RUS, 57s02.

200 papillon : 1. Franziska HENTKE, GER, 2’3s43; 2. Katinka HOSSZU, HUN, 2’5s36; 3. Mireia BELMONTE, ESP, 2’5s75.

100 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 57s02; 2. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 57s10; 3. Emily SEEBOHM, AUS, 58s63; 4. Alia ATKINSON, JAM, 59s55; 5. Femke HEEMSKERK, NED, 59s57.       

200 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 2’4s76; 2. Emily SEEBOHM, AUS, 2’7s64; 3. Alicia TCHORZ, POL, 2’8s13.

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− six = 2