SAUVE QUI PEUT, LES FILLES : KATIE LEDECKY EST DE RETOUR !

MADEMOISELLE CASSE-TOUT A CONSERVÉ SA FAÇON D’EXPÉDIER LES AFFAIRES COURANTES  ET CONFIRME SES EXCÈS DE VITESSE LORS DES PAC 12, TOMBE UN VIEUX RECORD DE KATINKA HOSSZU SUR 400 QUATRE NAGES, DYNAMITE LE 500 YARDS ET FLINGUE SIMONE MANUEL IN-EXTREMIS SUR 200… À L’ORDRE DU JOUR ? TOUTES AUX ABRIS !

Éric LAHMY

Samedi 24 Février 2018

A la piscine de Federal Way, Washington State, zone horaire du Pacifique, le « Pac-12 » féminin, rendez-vous de l’ouest, réunit quelques fleurons de la natation universitaire féminine. On y trouve ainsi Simone Manuel et Katie Ledecky, qui, à elles deux, ont ravagé la nage libre olympique aux Jeux de Rio – tous les titres du 100 au 800 et fait pas mal le ménage aux mondiaux 2017 de Budapest.

Au passage des 200 yards de son 500 yards, Ledecky passait en 1’45s65, qui prenait entre 0s90 et 1s72 par 50 yards sur sa suivante, Elle Eastin, équipières de Stanford, pourtant considérée comme une bonne stayer elle-même. Katie martelait l’élément liquide à sa typique façon, tirant d’avant en arrière comme si elle était en train de pelleter, et maintenait une magnifique égalité d’allure, 51s54, 54s11, 53s62, 53s74, 52s99. Son temps final, 4’26s09, approchait son record US, 4’24s06, établi le 16 mars de l’an passé, et le record de la compétition qu’elle avait porté l’an passé à 4’25s15. On peut donc dire que Ledecky reste égale à elle-même.

Sur 100 yards dos, Kathleen Baker, la vice-championne olympique du 100 mètres dos des Jeux olympiques de Rio, et 2e aussi des mondiaux 2017 derrière Kylie Masse, perdait, devancée par Janet Hu, laquelle approchait le record NCAA, 49s69, d’Ally Howe ! Contrecoup, pour Baker de sa victoire, la veille, sur 200 quatre nages avec une forte avance, dans une course dont les sept premières étaient des étudiantes de Stanford et de Cal après, mercredi, avoir été employée dans les relai de Cal (Berkeley), d’abord dans un 50 yards dos, puis dans un 200 yards libre?

Vendredi, Ledecky signait un de ces doublés qui ont fait sa réputation. Elle commençait gagner le 400 quatre nages, améliorant d’un centième de seconde le record, vieux de six ans, des NCAA, de Katinka Hosszu, de la plus petite marge possible, un centième, 3’56s53 contre 3’56s54. Selon sa technique d’attaquante furibarde, Katie avait attaqué bille en tête et avait mené la danse en papillon, puis en dos où d’étonnante façon, elle prenait le large devant Ella Eastin, pourtant dossiste des plus confirmée (record NCAA du 200 en témoigne). Il fallut la brasse pour qu’Eastin lui repasse devant, mais pas assez pour empêcher, en crawl, Ledecky de la passer… Vingt six minutes après le début de cette course, Katie se remettait à l’eau sur 200 libre et parvenait in extremis à devancer une Simone Manuel qui menait encore d’une demie longueur aux cent cinquante. Les passages ? Ledecky, 24s18, 49s71 (25s53), 1’15s51 (25s80) pour 1’40s71 (25s20); Manuel, 23s43, 48s80 (25s37), 1’14s68 (25s88), 1’40s78 (26s10). Les autres finalistes étaient laissées entre cinq et huit mètres derrière ! Le record de la course reste à Missy Franklin, 1’39s10…

Le tournoi avait débuté mercredi par deux relais, un de quatre nages sur 200 yards, où trois équipes, Californie, 1’34s13, Stanford, 1’34s79, et USC, 1’35s36 ; et le quatre 200 yards où Stanford, 6’53s86, malgré une grande Ledecky pour finir en 1’41s21, mais sans la non moins grande Simone Manuel que la coach avait réservé pour le 50 yards (épreuve qui achevait la session), avait subi la loi du quatuor de Cal, 6’52s62. Avec Manuel, je pense que le résultat eut été inversé.

Jeudi, c’était toujours Cal devant Stanford dans le relais quatre fois 50 où Weitzeil avait terminé en 21s. Et cette fois, la présence de Manuel (21s22) n’avait rien pu changer… Stanford prit une belle revanche dans le relais quatre fois 100 mètres quatre nages, où les deux premières formations, Stanford, 3’25s15, et Californie, 3’25s50, effacèrent le vieux record (deux ans) de la première, 3’26s14 en 2016.

Ce samedi les finales débutent l’après-midi par le 1650 yards. Devinez le nom de la favorite ! Ce ne sera pas Ledecky. Elle a nagé – et gagné – trois courses, et les règlements NCAA ne permettent pas plus de trois engagements en courses individuelles.

 DAMES.- 500 yards : 1. Katie Ledecky, Stanford, 4’26s09 ; 2. Ella Eastin, Stanford, 4’34s04; 3. Lauren Pitzer, Stanford, 4’36s61; 4. Kisten Jacobsen, UA, Arizona, 4’37s47.

100 yards dos: 1. Janet Hu, Stanford, 49s93; 2. Kathleen Baker, Cal, 50s13.

100 yards brasse: 1. Riley Scott, USC, 58s81; 2. Silvia Kansakovski, ASU, 59s04; 4. Kim Williams, Stanford, 59s07

200 yards quatre nages: 1. Kathleen Baker, Cal, 1’52s70.

400 yards 4 nages: 1. Katie Ledecky, Stanford, 3’56s53 (record NCAA, ancient, Katinka Hosszu, Hongrie, 3’56s54); 2. Ella Eastin, Stanford, 3’57s32.


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *