SCHILTIGHEIM, PRESENTATION DEUXIEME JOURNEE

ENJEU NUMERO UN, LE QUATRE FOIS 200, QUOIQUE MAL PARTI SUR LE PAPIER…

MERCREDI 24 MAI 2017, épreuve n° 8

1500 libre DAMES

MINIMUM : 16’25s04

Record de France : 16’3s01 Laure MANAUDOU, CN Melun, 14 mai 2006

Championne de France : Sharon Van ROUWENDAAL, NED et Montpellier, 16’31s17, et Julie BERTHIER, Mulhouse, 16’36s94.

Leaders mondiales 2017 : 1. Boglarka KAPAS, HUN, 16’4s19 ; 2. Mireia BELMONTE GARCIA, ESP, 16’8s73 ; 3. Simona QUADARELLA, ITA, 16s10s66

Les Françaises 2017 : Adeline FURST, 16’36s29 ; 76. Aurélie MULLER, 16’42s54.

« Inexistence » au niveau mondial des Françaises (mais elles ne sont pas les seules), dans un contexte assez monopolisé où les Américaines, dont la « tyrannique »Katie LEDECKY, ne se sont pas encore exprimées cette année. Le 1500 mètres dames est devenu chez nous un succédané de nos surdouées de l’eau libre comme le montrent Adeline FURST, Aurélie MULLER, Coralie CODEVELLE et autres…

MERCREDI 24 MAI 2017, épreuve n° 9

100 mètres brasse messieurs

MINIMUM : 1’0s26.

Record de France : 58s64, Hugues DUBOSCQ, Le Havre, 27 juillet 2009.

Champion de France : Théo BUSSIERE, CNM, 1’1s35.

Leaders mondiaux 2017 : 1. Adam PEATY, GBR, 57s79; 2. Zibei YAN, CHN, 58s92; 3. Yasuhiro KOSEKI, JPN, 59s26.

Les Français 2017 : 95. Théo BUSSIERE, 1’1s83; 208. Jean DENCAUSSE, 1’3s09

***Une course « éclopée » en France, qui avait donné de bons résultats avant de ne tenir pendant des années que par Giacomo PEREZ DORTONA, un niveau en-dessous de celui que hantait Hugues DUBOSCQ. Le bilan pré-championnats est très faible, et condamne, s’il en était besoin, par dessus le marché, tout espoir de relais quatre nages performant… On a vu que l’an passé, le volontarisme qui a mené à sélectionner aux Jeux olympiques de Rio un relais qui n’avait pas sa place, justement en raison de la brasse, n’a servi à rien. Le relais est resté scotché en séries. Alors que Camille LACOURT en dos, Jeremy STRAVIUS en papillon et Clément MIGNON en crawl totalisaient pratiquement le même temps que leurs correspondants anglais, auteurs du meilleur total es séries, Théo BUSSIERES se faisait prendre 3 secondes 73, soit plus de cinq mètres, par un énorme Adam PEATY, dans le parcours de brasse. Au total, les Français se retrouvaient en 10e position. Le quatuor français, l’année précédente, avait fini 3e des mondiaux de Kazan… C’est la vie ! Vous le voyez sur le podium à Budapest ?

 MERCREDI 24 MAI 2017, épreuve n° 10

200 mètres papillon DAMES

MINIMUM : 2’9s21

Record de France : 2’5s09, Aurore MONGEL, Mulhouse, 29 juillet 2009

Championne de France : Lara GRANGEON, CN Calédonien, 2’7s87.

Leaders mondiales 2017 : 1. Suzuka HASEGAWA, JPN, 2’6s29 ; 2. Franziska HENTKE, GER, 2’6s84; 3. Hiroko MAKINO, JPN, 2’6s92.

Les Françaises 2017 : 49. Lara GRANGEON, 2’11s99; 175. Camille WISHAUPT, 2’15s72.   

***La Japonaise HASEGAWA, 17 ans, est pour l’instant avec son remarquable temps de 2’6s29, la numéro un. Sur son résultat de Montpellier l’an passé, Lara GRANGEON avait opéré une approche intéressante, mais qu’en reste-t-il ? A-t-elle pu maintenir la pression en année post-olympique ? Pour l’instant, elle n’en donne pas l’impression.

MERCREDI 24 MAI 2017, épreuve n° 11

400 mètres 4 nages MESSIEURS

MINIMUM : 4’17s88

Record de France 4’16s97 Anthony PANNIER, Braud St. Louis, 23 avril 2009

Champion de France : Nicolas D’ORIANO, DTOEC, 4’20s03

Leaders mondiaux 2017 : 1. Chase KALISZ, USA, 4’11s43; 2. David VERRASZTO, HUN, 4’10s01; 3. Daya SETO, JPN, 4’10s22

Les Français 2017 : 120. Ambroise PETIT, Antibes, 4’24s83 ; 133. Quentin COTON, Antibes, 4’25s75.

***L’un des sujets de perplexité de Claude Fauquet était celui-ci : comment se fait-il que toute notre approche des jeunes, qui se fait sur les quatre nages, ne donne pas de nageurs de quatre nages ? Un vrai sujet de réflexion pour tous les « yaqua » et les « fautquon », votre serviteur inclus, et un bel exemple d’évidence qui ne fonctionne pas ! Dix ans après que notre DTN mythique se soit fait cette remarque, elle est plus que jamais d’actualité. Ambroise PETIT, qui mène la danse en France, est éloigné de huit secondes du record d’Anthony PANNIER, et à cinq de plus que le haut niveau actuel…

MERCREDI 24 MAI 2017, épreuve n° 12

50 mètres dos DAMES

MINIMUM : 28s01

Record de France : 28s01 Béryl GASTALDELLO, CNM, 15 août 2015.

Championne de France : Mathilde CINI, Valence, 28s58.

Leaders mondiales 2017 : 1. Yuanhui FU, CHN, 27s36; 2. Xuer WANG, CHN, 27s55; 3. Xiang LIU, 27s56.

Les Françaises 2017 : 43. Mathilde CINI, 28s63; 60. Mélanie HENIQUE, 28s84.

***Le minimum est hors de portée de nos représentantes.

MERCREDI 24 MAI 2017, épreuve n° 13

200 mètres MESSIEURS

MINIMUM : 1’47s15

Record de France :1’43s14, Yannick AGNEL, ONN,  30.7.2012.

Champion de France : Jeremy STRAVIUS, 1’46s18.

Leaders mondiaux 2017 : 1. SUN Yang, CHN, 1’44s91 ; 2. James GUY, GBR, 1’45s55; 3. Duncan SCOTT, 1’45s80.

Les Français 2017 : 77. Lorys BOURRELLY, 1’49s21. 78. Jordan POTHAIN, 1’49s23.

***Absence annoncée des Français sur une course où Yannick Agnel avait pesé de toute sa classe entre 2010 et 2013 ou 2014. Jeremy STRAVIUS semblait être sur une orbite haute à l’approche des Jeux olympiques, où il s’est malheureusement raté en séries du 100 mètres et a préféré les relais à ses chances personnelles sur 200… Ni MIGNON, ni STRAVIUS, encore moins AGNEL, qui tenaient le haut u pavé en 2016, ne sont plus dans le paquet des leaders, et personne… Au plan individuel, Jordan POTHAIN est le mieux placé pour le titre, mais par une performance tardive, Lorys BOURRELLY vient lui porter une salutaire contestation. Après la déception du 400, va-t-il tenter un gros coup?

Un relais quatre fois 200 mètres est-il envisageable ? Les éléments manquent trop pour le dire, mais avec POTHAIN, 1’49s23, BOURRELLY, 1’49s21, ATSU, 1’49s75, MIGNON, 1’50s91, ça ne va pas assez vite. Si l’on se réfère aux minima demandés, 7’10s77, on est loin du compte. A l’addition, ces quatre jeunes gens donnent 7’19s10, et même si on enlève les prises de relais, soit 2s1, ils se retrouvent à sept secondes des exigences techniques pour participer aux mondiaux…

Ceci dit, rien ne leur interdit de nager beaucoup plus vite à Schiltigheim.

 

MERCREDI 24 MAI, épreuve n° 14

Quatre fois 100 libre DAMES.

 

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • ADAM PEATY TOUJOURS SEUL ET UNIQUE SUR 100 MÈTRES BRASSE : 57s79 Éric LAHMY Mercredi 19 Avril 2017 Je m’y étais laissé prendre une année passée. La première journée des championnats est tellement éblouissante que je me disais : ça y est, les […]
  • 35 HEURES DE NATATION, DONT 21 SECONDES DE FLORENT MANAUDOU UNE GÉNÉRATION QUI S'EN VA ET CELLE QUI TARDE A S'IMPOSER Éric LAMY Lundi 28 mars 2016 Tiens, ils auraient été bien inspirés, à la Fédération française de natation, de profiter de la […]
  • France-Malte, 20-8 avant le retour Water-polo. Au milieu du gué Ayant gagné 20-8 son match de barrage aller contre Malte, l'équipe de France de water-polo s'envolera donc avec 12 buts d'avance pour le match retour qu'elle […]
  • LA PERLE RARE QUE LA FRANCE A RATÉE pAR ERIC LAHMY             Vendredi 27 Fevrier 2015 D’un certain point de vue, Sharon Rouwendaal est la nageuse que la France a raté. Attention, la jeune fille (1,72m, 64kg) va bien, […]

Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ deux = 10