SÉLECTIONS EN AUSTRALIE (9): CATE ET BRONTE CAMPBELL, PLUS INTERCHANGEABLES QUE JAMAIS

Éric LAMY

Mardi 12 Avril 2016

C’est sûr, 2016 a commencé en Australie par le retour de Cate Campbell, et l’aînée des « sisters » ne lâche pas le morceau. Sa championne du monde en titre de petite sœur a dû baisser pavillon. Mais sans y mettre la moindre bonne volonté. Les deux filles se sont tirées une bourre dont on a désormais l’habitude avec une hargne d’un peu moins d’une minute suivie de longues minutes de démonstration de tendresse et de complicité fraternelle (excusez : je n’en ai pas le féminin).

Si une personne ne doit pas, au fond, tellement goûter ces manifestations de sororité, c’est bien Emma McKeon, qui, venue du 400 mètres, puis maintenant du 200 mètres, sans oublier le 100 mètres papillon, a depuis un an, montré des ambitions très claires sur la distance-étalon. Vu ses progrès sur les deux autres courses, 200 et papillon, on pouvait s’interroger sur son potentiel dans le 100 mètres. Sans doute se disait-on qu’Emma manque par trop de vitesse pour s’interposer face aux Campbell sur l’aller et retour. Mais il est clair qu’Emma ne le savait pas, parce que ce ne doit pas être le genre de fille se poser ce genre de questions au milieu de l’action.

LE RAPPROCHÉ D’EMMA MCKEON

Mais les Campbell ont fait leur première longueur seules et détachées et McKeon n’a rien pu faire en face de cet ouragan.

Les Campbell, dans l’eau, c’est « the perfect storm », si vous avez vu le film, vous vous trouvez entre le tsunami X qui arrive du large, l’ouragan Y qui vient de la côte, vous êtes pris en sandwich, et vous vous débrouillez avec ça. Cate, sans doute la plus belle sprinteuse du monde dans l’eau, et aussi la plus rapide, touchait en 24s86 ; Bronte en 24s94. Emma, 25s34 devançait, et pas qu’un peu,  les autres finalistes – parmi lesquelles vous auriez du mal à trouver une seule vraie sprinteuse en-dehors des deux nanas qui galopaient devant. Brittany Elmslie, 25s94, Alicia Coutts, 26s00, Bronte Barratt, 26s29, Kotuku Ngawati (qualifiée pour Rio sur 200m 4 nages), 26s39, et jusqu’à la gamine Shayna Jack, 25s89 étant en vrai des demi-fondeuses ou des nageuses de 200 cherchant une place, fut-elle un strapontin, dans un relais pratiquement assuré d’une médaille, et que seul l’aléa, père de toutes les victoires (ou des défaites d’ailleurs) pourrait interdire de chouraver l’or olympique.

CATE VICTIME D’UNE SIESTE AGRESSIVE

Tandis que Cate réglait Bronte d’assez peu, mais très nettement, McKeon était légèrement revenue sur les deux, et touchait pour la deuxième fois de sa vie après les demi-finales de la veille en moins de 53s00, plus nettement cette fois, en 52s80 contre 52s98. Avec cette façon de progresser, l’alerte a été chaude pour les Sisters, qui seront pourtant tranquilles de ce côté-là jusqu’aux Jeux puisque Emma n’est pas qualifiée dans l’individuelle.

Cate et Bronte, interchangeables, sont pratiquement à leur top niveau. Le titre mondial à Kazan, en août 2015, avait été remporté par la cadette en 52s52 devant Sarah Sjöström, 52s70 et Cate, retour d’une opération à une épaule, 52s82. Maintenant, c’est Bronte qui revient d’ennuis récurrents aux hanches (le talon d’Achille des deux filles). De façon assez insolite, Cate avait raconté à la presse locale qu’elle s’était fait mal à un poignet au cours d’une sieste agressive, et les journalistes en ont fait leurs choux gras.

(Il faut dire qu’un tel incident, fort original, peut  se prêter à diverses spéculations… On en restera là, mais chacun sait que le lit est un lieu fort dangereux, il est bien connu que 99% des gens meurent dedans !)

UN RELAIS PRATIQUEMENT INSUBMERSIBLE

…Evoquer ce 100 mètres sans parler du relais quatre fois 100 mètres qui y est attaché serait un péché impardonnable, car sur le papier, le quatuor formé naturellement à la suite de la finale d’Adelaïde vaut déjà deux secondes de mieux que celui qui remporta avec deux secondes d’avance (3:31s48 contre 3:33s67) sur les Américaines le titre à Kazan. Formé demain, il pourrait menacer ou battre le record du monde établi à Glasgow en 2014 , 3 :30s98 par Bronte, Schlanger, McKeon, Cate…

 DAMES.- 100 mètres : 1. Cate Campbell, Commercial, 52s38 ; 2. Bronte Campbell, Commercial, 52s58 ; 3. Emma McKeon, Saint Peters, 52s80 ; 4. Brittany Elmslie, Brisbane Grammar, 53s54; 5. Alicia Coutts, Redlands, 54s09 ; 6. Nkotuku Ngawati, Melbourne Vicentre, 54s10 ; 7. Bronte Barratt, Saint Peters, 54s39 ; 8. Shayna Jack, Commercial, 54s68 (en demi-finale, 54s39).

A noter en séries, la Suédoise Coleman, 53s54, non autorisée à continuer (étrangère) ; Madison Wilson, 54s40, 6e des séries, déclare forfait pour la suite.

(DEMI-FINALES)- 200m dos: 1. Emily Seebohm, Brisbane Grammar, 2:8s10 ; 2. Belinda Hocking, Nunawading, 2 :8s55 ; 3. Madison Wilson, Saint Peters, 2:8s91; 4. Minna Atherton, Brisbane Grammar, 2:9s10; 5. Sian Whittaker, Melbourne Vicentre, 2:9s32; 6. Mikka Sheridan, Southport Olympic, 2:11s48.

MESSIEURS.- 50m brasse : 1. Joshua Palmer, Marion SC, 27s85 ; 2. Jake Packard, Unshine Coast, 27s86. 200m 4 nages : 1. Daniel Tranter, TRGR, 1 :58s72 ; 2. Justin James, Macka, 1:59s12 ; 3. Travis Mahoney, 2:0s53 (en demi-finale, 2:0s48). Thomas Fraser-Holmes, 1 :57s92 en demi-finales et mieux qualifié, déclare forfait pour la finale, supposément pour donner une chance à un autre nageur.

(DEMI-FINALES)- 100m papillon: 1. Irvine Grant, Saint-Peters, 52s09 ; 2. Christopher Wright, Southport Olympic, 52s49.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • CATE ET BRONTE CAMPBELL, COMME TOUJOURS Par Eric LAHMY                                                                 Mercredi 8 Avril 2015 La finale du 100 mètres dames des championnats d’Australie, à Sydney, s’est  réduite […]
  • AUSTRALIE: CATE CAMPBELL EN DEMI-VACANCES CONTINUE DE SE DÉTRAQUER EN FINALE Éric LAHMY LA RECORDWOMAN DU MONDE DU 100 MÈTRES DOMINE LES SÉRIES DES CHAMPIONNATS D'AUSTRALIE, MAIS SE RETROUVE TROISIÈME DE LA FINALE REMPORTÉE PAR SA JEUNE SOEUR BRONTE. PAS TROP DE […]
  • CAMPBELL 52s06 AU 100 METRES, RECORD DU MONDE ... PLUS FORTE QUE LE POLYURETHANE! Samedi 2 Juillet 2016 La réponse de Cate Campbell pendant les sélections US, c’est 52s06 sur 100 mètres lors d’un meeting au Grand Prix d’Australie, […]
  • AUSTRALIE: LES CAMPBELL SE CHIPOTENT TOUJOURS ET SEEBOHM PLUS LARKIN SE BALADENT SUR LE DOS Jeudi 26 novembre 2015 Deuxième journée des championnats d’Australie en petit bassin, le focus se fait sur 100 libre dames et messieurs, 200 […]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq − = 4