Tag: Londres

Natation et Gymnastique déjà vainqueurs à Rio

Par Eric LAHMY

 

30 mai 2013.- La natation et la gymnastique sont d’ores et déjà les grands gagnants des prochains Jeux olympiques de Rio, en 2016. Le Comité Olympique International a en effet fait connaître un nouveau système de répartition des bénéfices que recevront les divers sports lors de ces Jeux dont les deux sports sont bénéficiaires.

Tous les sports ne sont pas égaux en face de cette manne financière distribuée tous les quatre ans. Depuis les Jeux olympiques d‘Atlanta, en 1996, les différentes fédérations internationales sportives ont été divisées en quatre groupes. L’IAAF (athlétisme) constituant à elle seule le premier groupe (groupe A). Les derniers chiffres annoncés par Mr Rogge, le président du CIO, indiquent que les 26 sports représentés à Londres se partageront une somme de 519,6 millions de dollars (un accroissement remarquable de 75% par rapport aux 296 millions de dollars distribués après Pékin en 2008). Distribuée également entre tous les sports, cela représenterait en moyenne 20 millions pour chacun. Mais ce n’est pas le cas. L’athlétisme recevra autour de 50 millions de dollars, soit près de 10% du total, ou encore la part de deux sports et demi.

Le bénéfice des Jeux olympiques joue un rôle mportant dans les finances des fédérations internationales, puisqu’il représente entre 35 et 40% de leur budget.
L’Association Olympique des Sports d’été (ASOIF) a insisté auprès du CIO pour réformer le système et le rendre plus équitable. Résultat : une répartition en cinq groupes (de A à E), la natation et la gymnastique rejoignant l’athlétisme dans le groupe A, au titre de sports olympiques les plus importants.

L’athlétisme devrait donc toucher moins d’argent des Jeux de Rio, tandis que le statut financier de la natation et de la gymnastique va s’élever.
Le Groupe B regroupera le basket, le cyclisme, le football, le tennis et le volley.
Le Groupe C le tir à l’arc, le badminton, la boxe, le judo, l’aviron, le tir, le tennis de table et l’haltérophilie.
Le Groupe D réunit le canoë-kayak, l’équitation, l’escrime, le handball, le taekwondo, le triathlon, la voile et la lutte.
Le pentathlon moderne, ainsi que les deux sports nouvellement conviés aux Jeux, le golf, le rugby à sept, constituent le Groupe E.This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 

ADRIAN [Nathan]

Natation. (Bremerton, Etat de Washington, 7 décembre 1988-). Champion olympique du 100m aux Jeux de Londres, en 2012. La course est très serrée. Adrian devance d’1/100e le champion du monde 2011 James Magnussen, grand favori, 47’’52 contre 47’’53, et Brent Hayden, 47’’80. Adrian a montré son potentiel au départ du relais 4x100m, quand il devance Magnussen qu’on présente alors comme invincible. En finale, il se réserve légèrement dans la première longueur de façon à ne pas faiblir dans les dix derniers mètres. Magnussen passe derrière, le reprend ensuite un peu, mais est battu d’un ongle. Adrian s’est suggestionné, et nagé en « oubliant » qu’il s’agit de la finale olympique. Il y a tellement réussi qu’après l’arrivée, il lui faut une minute pour comprendre exactement ce qu’il a fait. C’est un très beau gabarit (1,98m, 102kg) issu d’une famille de nageurs (son frère Justin pour l’Université d’Etat de Washington, sa soeur Donella pour l’Université d’Etat d’Arizona). Sa mère est chinoise et se décrit comme une « mère tigre ». Il effectue ses études à Cal Berkeley. En 2011, aux mondiaux, il est très bien placé parmi les as du sprint, se classant 4e du 50m, 6e du 100m, et touche l’or du relais quatre nage et le bronze du 4 fois 100m libre. Présent dans les deux relais, 4 fois 100m et 4 fois 100m quatre nages) champions du monde 2009, il a également brillé dans les compétitions domestiques ou internationales, comme les PanPacifics, et fait partie du relais 4 fois 100m des Jeux de Pékin, en 2008, qui a devancé les Français et gagné l’or.

ADLINGTON [Rebecca]

Natation. (Mansfield, 17 février 1989-). Championne olympique du 400m et du 800m (8’14’’10, record du monde) à Pékin, en 2008. Jeune, elle est élève de l’école Brunts, à Mansfield, et débute au club Sherwood Colliery avant de rejoindre le centre d’entraînement du Nottinghamshire (coach Bill Furniss). Sur 400m, dans une course tactique assez lente, et quoique privée de la vitesse de base de Manaudou et de Pellegrini, qui ont dominé l’olympiade, elle devance à la touche, de sept centièmes de secondes, après avoir été menée tout du long, hormis les vingt derniers mètres, l’une des grandes favorites, l’Américaine Katie Hoff, 4’3’’29, et la seconde Britannique, Joanne Jackson, 4’3’’52, dans un temps de 4’3’’22 (elle avait nagé 4’2’’24 en séries). Sur 800m, trois jours plus tard, elle amène le record du Commonwealth à 8’18’’06 en séries ; deux jours après, prenant l’avantage quasiment d’entrée, elle bat de six secondes l’Italienne Filippi, améliorant l’antique record du monde de Janet Evans (8’16’’22 le 20 août 1989) en 8’14’’10. Aux championnats de Grande-Bretagne, le 16 mars 2009, trois semaines après avoir été affaiblie par un virus à l’estomac, et quoique améliorant le record du monde du 400m de Pellegrini, 4’0’’89 contre 4’1’’53, elle est défaite par sa rivale de Pékin, Joanne Jackson, 4’0’’66. Début août, aux mondiaux de Rome 2009, pollués par l’affare des combinasons de nage, c’est sans démériter (en 4’0’’79), qu’elle est devancée par Pellegrini, 3’59’’15, et Jackson, 4’0’’60. A sa grande déception, elle ne peut faire mieux que 4e du 800m gagné par Lotte Friis devant Jackson et Filippi, avec un temps de 8’17’’90. En octobre 2010, victime d’une intoxication à l’eau non potable, à New Delhi, elle réalise quand même le doublé 400m – 800m, aux Jeux du Commonwealth. A Londres, aux Jeux olympiques de 2012, elle est médaillée de bronze du 400m (4’3’’01) derrière la Française Muffat (4’1’’45) et l’Américaine Allison Smith (4’1’’77), et du 800m (8’20’’32) derrière Katie Ledecky, 8’14’’63, et Mireia Belmonte Garcia, 8’18’’76. Elle prend sa retraite après les Jeux.