THOMAS DAHLIA ET LE CHEMIN DE RIO

Lundi 7 Mars 2016

Thomas Dahlia a nagé à Orlando en 1:3s16 au 100 mètres brasse (12e) et 2 :16s07 au 200 mètres brasse (et 2:16s76 en finale, 6e) et prépare les Jeux. Notre Néo-Calédonien, diplômé de son Université de Louisville, continue de s’entraîner sur place où il a trouvé un job dans sa branche – il est diplômé en communications et finance – auprès de l’Université, comme chargé de la communication de l’équipe de natation sur les réseaux sociaux. Le champion de France 2015 (2:11s49) de la distance devant Quentin Coton devrait donc être à Montpellier pour tenter de conserver son titre et de se qualifier pour Rio.

Son plus redoutable adversaire pourrait être… les minima français pour la compétition, qui sont fort élevés : 2:9s65. Seul Hugues Duboscq en France les a réussis, 2 :8s94 en 2008 (avec polyuréthane). Cette saison, les ont réussis, le champion du monde Marco Koch, Allemagne, 2:7s65, Yasuhiro Koseki, Japon, 2:8’65, Nicholas Fink, USA, 2:8s89, Kasuki Kohinata, Japon, 2:9s03, Ippei Watanabe, Japon, 2:9s40, Yukihiro Tabahashi, Japon, 2:9s50, et Josh Prenot, USA, 2:9s50. Le record de Dahlia, 2:11s43 en 2014. A part cela, Giacomo Perez Dortogna se distingue plutôt sur 100 mètres brasse (1 :1s28 le week-end) tandis que William Debourges, 2’15s62, huitième de la finale A et Jean Dencausse, 2:15s26 1er de la finale B de Marseille, sont légèrement en avance sur lui, et les deux Quentin, Coton (2:17s28) et Calais (2:18s19) derrière. E.L.

Ces articles peuvent vous intéresser:

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois + 1 =